Empire City

Octobre 2130...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [L'Arène] Finale

Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: [L'Arène] Finale   Mer 12 Sep - 15:54

*La Liandri était la méga-corporation d'Empire City qui était, sans nul doute, la plus riche de la ville. La dernière saison des combats de gladiateurs avait commencé depuis deux semaines et ne durerait guère plus longtemps, car elle allait bientôt connaitre l'ultime finale affrontant les deux champions de la saison : Lucille Stukov, et l'Executeur.*

*Lucille s'était faite coincée par le Reich à un moment de son ascension dans la ville, ces derniers l'ayant faite prisonnière après avoir tué tous ses compagnons sous ses yeux, elle fut ensuite condamnée à combattre dans la Liandri jusqu'à ce que mort s'en suive, mais personne ne se serait douté qu'elle arriverait à faire tout ce chemin.*

*Enchaînant les victoires, elle avait remporté ses premiers duels haut la main et d'une rapidité inouïe, son arme de prédilection étant la machette qu'on donne à chaque participants avant l'affrontement, sauf qu'on ne changeait jamais la-dite machette après chaque matchs, la laissant s'émousser afin que les qualifiés aient moins de chances. Selon les terrains, plusieurs autres armes comme pistolets, pistolets à clous, fusils à pompe, M16 en passant par l'arbalète, des grenades et, parfois, un lance-flamme et un lance-roquette étaient dissimulées ou mises en évidence.
Lucille, elle, découpait ses adversaires en esquivant les balles, les mettant hors d'état de nuire grâce à son Krav Maga maintenant sur-développés puis leur tranchant la tête ou le bide à coup de lame rouillée. Il paraîtrait même qu'elle lui avait donné un nom...*

*Le dernier combat qu'elle avait mené était une véritable boucherie s'étant fini dans une mare de sang puant la viande tiède et la merde : Dans un match à mort opposant quatre combattants dont la fille Stukov, les trois autres adversaires de Lucille s'étaient liés contre elle afin d'unir leur force pour la tuer la première, la jugeant beaucoup trop dangereuse, mais elle a fini par mutiler et massacrer les trois.
Son passé, sa violence et sa détermination à tuer toujours vite, bien et de manière spectaculaire fascinait des fans, et rappelait le dernier adversaire de légende qu'elle allait affronter aujourd'hui : L'Executeur.*

*Champion de la dernière saison, lui aussi pro de la machette et de la tuerie de masse mais plus imposant physiquement que sa menue adversaire : 2m10 pour 160 kilos de muscles et de haine.
Après de nombreuses balafres, la Liandri lui avait confectionné un masque d'or façon visière de heaume du XVé siècle lui recouvrant tout le visage et afin de lui donner un air encore plus inquiétant.
Mais, Lucille, qui n'avait jamais été au courant de la véritable identité du champion, le reconnu entre mille, il n'y avait aucun doute là-dessus : C'était Marcellus Stukov, son véritable père biologique.*

*Tous les dirigeants du Reich, dont Heinrich, étaient au premier rang d'un public nombreux pour assister à ce spectacle. Public qui était, bien sûr, protégé par un champ de force de dernière technologie capable d'arrêter projectiles, balles, obus et même explosions.
Pour le reste, c'était une petite arène circulaire romaine classique d'une trentaine de mètres de diamètre avec un sol dur sur lequel on avait ajouté du sable, et il y avait aussi quatre poteaux de cinq ou six mètres de haut portant à leur sommet une sculpture en or d'un aigle majestueux prêt à s'envoler. Ils étaient construits sur chaque points cardinaux.
Pile au milieux de l'arène, posé là entre les deux combattants et les quatre piliers, un fusil à pompe chargé.*

*Stukov avait sa fille en face de lui, mais à force de tortures, de drogues, d'implants et de traumatismes, il n'avait qu'une chose en tête : Être classé champion pour la deuxième fois consécutive, il ne reconnaissait pas Lucille, et tout ce qui était vivant devait mourir de sa main.
Il s'élança tel un buffle jusqu'au milieu de l'arène, machette en main, pour prendre le fusil à pompe sous les acclamations d'un public en furie.*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [L'Arène] Finale   Mer 12 Sep - 19:13

Elle avait échoué.
La voix dans sa tête lui aurait surement hurlé *Une fois de plus pétasse !*
Mais il n'y avait plus de voix. En tout cas, si elle était encore là elle se taisait, comblée.

Lucille n'avait pas supporté ce nouvel échec. De voir une fois de plus ceux qui comptaient pour elle se faire massacrer. Parce que oui, elle s'en était aperçu trop tard, mais les périples partagés avaient faits d'eux des gens qui comptent.
Qui comptaient.
Parce que le Reich était très créatif en matière de mise à mort, et qu'une fois de plus elle était restée là, impuissante, forcée de les regarder mourir l'un après l'autre. Ne pouvant rien faire d'autre que d'hurler et de pleurer.

C'est ça aussi qui avait eu raison de sa volonté : elle leur avait fait ce plaisir. Elle n'avait jamais su contrôler ses émotions, quelles qu'elles soient. Toujours à réagir trop promptement. Trop tout court.
Alors elle avait pleuré, proféré toutes sortes de menaces, d'injures, mais ça n'avait rien changé. L'un après l'autre, ses proches furent abattus, et leur souffrance à chacun fut interminable.
Certain avaient regardé le ciel, les plus courageux avaient regardé leurs bourreaux dans les yeux. Les plus faible eux avaient regardé Lucille, dans les yeux, semblant attendre son aide, qu'elle les sauve une fois encore.
Mais elle ne put rien faire d'autre que d'assister, impuissante, et finit même par détourner le regard. Il avaient réussi à la briser, comme XIV l'avait fait avant eux.

Elle n'a plus opposé la moindre résistance par la suite. Elle s'est docilement laissée faire. Elle n'a pas émit le moindre mot, pas le moindre geste. Elle est restée totalement amorphe jusqu'au 1er combat, si bien que la Liandri estima nécessaire de la shooter à la Toxine.
Il n'en fallut pas plus à l'Autre pour reprendre le contrôle, et Lucille n'y opposa aucune résistance.
A peine la substance fut elle dans ses veine qu'elle abattit son courroux sur l'infirmier qui la lui avait injectée. Puis les deux gardes qui essayèrent de l'arrêter ensuite. Puis les 3 autres combattants.

Les meurtres furent toujours plus rapides, plus brutaux, plus bestiaux.
Ce n'était plus Lucille. Ce n'était plus que l'Autre, le monstre que XIV avait créé.

Et les combats se sont enchaînés. Plus elle combattait, plus Lucille se perdait.
Et elle combattait beaucoup. Jusqu'à être considérée comme une championne en fait. Jusqu'à devoir affronter le précédent champion.

Ce fut là la dernière étincelle de conscience de Lucille.
Car en effet, elle vit au 1er coup d'oeil qui était l'Éxecuteur. Et elle sut aussi qu'elle serait incapable de l'affronter. Tant physiquement que psychologiquement.
Il était elle en mieux. Plus fort, plus expérimenté, plus grand, plus puissant...

Les organisateurs avaient dû prévoir le coup. Parce qu'ils l'ont chargée en Toxine sans même lui laisser le temps de réagir, avant de la lancer dans l'arène. Ils avaient dû faire de même avec l'Éxecuteur, car il avait l'air d'être dans une identique rage sanguinaire.

Il se précipita vers le fusil, et elle aussi. Mais elle était plus svelte, plus rapide, plus agile.
Lucille essayait de reprendre le dessus, d'émerger. Mais l'Autre, renforcé par la Toxine, lui hurlait de la fermer. Et elle ne put faire autrement.

Elle était spectatrice elle aussi, mais aux premières loges. Elle hurlait de désespoir quand elle vit l'Autre, foncer sur celui qu'elle avait tant cherché à retrouver. Elle voyait le sourire sur le visage de l'Autre, elle sentait le plaisir lui réchauffer le ventre.
Elle voyait son père se rapprocher à grande vitesse, mais elle sentait aussi la soif de sang, elle sentait le bois rugueux et abîmé du manche de sa machette, elle même identique à celle que son père avait en main. Elle voyait le publique, tous ceux qu'elle s'était juré de faire payer, jubiler en regardant les deux dernier Stukov s'entretuer, savourant leur victoire.
Mais surtout, elle voyait le fusil se rapprocher, vite, trop vite en fait. Jamais elle ne pourrait reprendre le dessus sur l'Autre à temps. Et encore moins ramener son père à la raison.

Elle savait pertinement ce qui allait s'ensuivre, mais elle y assistait en spectatrice, impuissante.
La dernière pensée consciente de Lucille avant le contact fut un mot, un nom, un visage :
"Keira"
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [L'Arène] Finale   Ven 21 Sep - 11:54

*Ils s'étaient précipités en même temps sur la seule arme à feu disponible, mais Marcellus fut plus rapide d'une fraction de seconde.
Ayant lâcher sa machette dans la course, il avait saisi le fusil à pompe et envoya la crosse dans la trogne de Lucille tellement violemment qu'il la fera voler de quelques mètres en arrière avec deux ou trois dents en moins.
La foule hurlait et applaudissait et encouragèrent en coeur l'Executeur alors que celui-ci s'avança lentement vers son adversaire, le canon tendu vers elle et le visage totalement absent d'une quelconque expression. Peut-être aura-t-elle eu le temps de se lever et de prononcer un dernier mot.*

*Il tira en plein milieu du torse de sa fille, la volée de plomb lui passa au travers, la dégommant simplement. Ce fut rapide et sans douleur et le public se leva en même temps pour s'esclaffer autant que des supporters dont l'équipe aurait marqué un but. Le présentateur annonça l'Executeur "deuxième fois champion du monde de la Liandri", mais quelque chose d'inattendu se passa.*

*Au moment où Lucille s'effondra, c'était comme si une année de Toxine dans le corps de Marcellus s'était évaporée et il réalisa d'un coup ce qu'il venait de faire. Il se pencha sur le corps de sa fille et regarda ce qui restait de son visage, la reconnaissant alors, même si il n'en restait plus grand-chose. Les yeux verrons étaient en revanche complètement intacts.*

-"Lucille..."

*Puis il fut empli d'une rage folle, même si dissimulée. Il venait de se rendre à l'évidence : Le Reich avait gagné cette guerre, et il y était parvenu grâce à lui à ce moment. Avec un guerrier comme lui à instaurer la terreur dans les arènes, ou peut-être plus tard le transformer en cybersoldat tout comme Keira, il n'y aurait plus personne pour les arrêter.*

*Il se dirigea à côté du corps de Lucille, fusil en main, calmement et retenant des larmes, car Marcellus ne pleurait jamais.
Il s'arrêta là et se tourna face aux tribunes où étaient assis le Fuhrer et Heinrich et leur tandis un gros bras musclé finissant par un doigt d'honneur. Dans le même temps, il mordit le canon et appuya sur la détente pour se tirer dans la bouche, et il s'étala, mort, à côté de sa fille.*

*Ça avait calmé tout le monde, une expression de surprise s'échappa même de la gorge du présentateur qui raisonna dans l'arène. Les deux dirigeants d'Empire City eurent simplement une moue déçue, même si ils venaient définitivement de se débarrasser de la seule menace qu'ils craignaient encore un peu.*

*Quelques personnes du public comprirent tout de même un message, même inconscient : Le Reich et tout ceux qui le servent restent de bon gros enculés, entres autres...*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [L'Arène] Finale   

Revenir en haut Aller en bas
 
[L'Arène] Finale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande finale : Liverpool vs Milan AC
» résu automatique dans une arène
» Reine d'Arène
» FINALE DE LA COUPE STANLEY
» Tableau du tournoi [ Finale ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire City :: La Liandri-
Sauter vers: