Empire City

Octobre 2130...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sud-est] [Refuge] La salle commune

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Lun 10 Déc - 1:23

*Une grande "salle" où le centre était à l'extérieur puisque c'est là où se trouve le grand arbre. Il y a une sorte de potagé tout autour qu'on tentait tant bien que mal d'entretenir bien que les pluies acides ne l'arrangeait jamais, mais il y poussait quelques légumes préparés parfois en cuisine. Tout autour, des canapés, plus ou moins défoncés, des tables de toutes tailles et des gens préparant des plans d'action pour passer les frontières, jouant aux echecs, aux cartes ou aux dames ou encore discutant de choses et d'autres.*

*On pouvait également voir plusieurs écritos tagués ou sous forme de panneaux...*

"Pas de violence, ici on pense." ;

"L'Eisnadler, ça chlingue sa mère !" ;

"Restez cooool !" ;

"Vous êtes ici entre amis." ;

"Deux personnes unies valent mieux que dix qui se tirent dessus." ;

"La colère est mauvaise conseillère."

"Plus y a de nazis plus on est cuit."

*Bref... Une chose était certaine : on évitait de se battre ici...*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 13 Déc - 21:45

Jake, Gabrielle, Doktorr et Nekomata :
*Vous tombez tous quasiment les uns sur les autres, projetés à l'intérieur du Refuge. La salle était vide... À part deux espèces de vieux, un homme ayant bien atteint la centaine d'années en chaise roulante branchés sur des appareils étranges et une femme-tronc, à peu près le même âge et branchés de la même manière, elle était elle aussi sur une chaise roulante, à peu près la même. Une petite fille qui descendait des escaliers en trombe, portant une vieille radio et un ours en peluche les avait rejoint en panique. Ils se regardèrent tout les trois, semblèrent se mettre d'accord et se mirent tout autour du grand arbre... Puis ils semblaient se concentrer.*

*Une voix de vieille femme résonna dans votre tête.*

-"Tant que nous nous concentrons sur l'arbre, les créatures ne franchiront pas ces murs... Ne vous occupez pas de nous, et surtout, surtout, ne dérangez AUCUN DE NOUS sous AUCUN PRETEXTE ! Sinon, nous sommes tous perdus... TOUS !"
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 1:30

*Nekomata avait été projeté à l'intérieur, avant d'entendre des cris, des claquements, des craquements, et de voir du sang couler sous la porte...*

* MERDE mais on sera jamais tranquille ici?*

*Si il avait atterri dans la poitrine de la jeune femme qui venait d'arriver, ça aurait pu le réconforter, mais au lieu de ça le postérieur médical d'un grand brun trop musqué lui servait d'oreiller. Il se redressa vivement et cria : *

-"VERIFICATION DE TOUTES LES ISSUES! ON BOUCLE TOUT!"

*Une voix résonna dans son crâne...*

* Quoi, Un arbre? Ici? Mais... De quoi elle cause? C'est qui? Merde je me la joue Jeanne d'Arc moi maintenant?*

*Il se retourna et aida les nouveaux venus à se relever en profitant pour les inspecter.*

* Alors nous avons... Un gars avec des doigts de pianiste mais vu ses fringues, je dirais plutôt un voleur... Un médecin de campagne... Enfin de campagne militaire... Et une fille trop belle pour être honnête... Sacré programme.*

-"Bon sang... Sans armes, sans matériel... Va falloir improviser quelque chose pour se défendre... Et vite!"


Dernière édition par Nekomata le Ven 14 Déc - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le petit chaperon rouge
Sniper
Sniper
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 4:44

"Hahahahahahaha ... Pardon ... Hahahaha"

Eva explosa de rire et ne pouvait se retenir. Cela devait être dû au stresse ou à la peur. Autant les humains ou les infectés pouvait être gérable, autant là ; ça dépassait tous ce qu'elle avait apprit. Des monstres ... Elle en avait lu quelques ouvrages pour sa culture personnel et au cas ou elle se perdrait un jour loin d'une ville mais là !! Dans la ville ...

La chaperonne enjamba ceux qui étaient encore au sol et s'éloigna un peu de groupe pour se faire un peu plus discrète dans son fou rire tous en s’excusant de sa maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 11:43

*Me voilà encore dans une situation dont je pourrais me passer, avec ce japonais qui a tenté de me renifler le cul avant d'hurler comme un dératé, j'entends des éclats de rire, le voilà qui m'aide à me relever, j'ai l'air d'avoir besoin de son aide. En me relevant, je vérifie qu'aucune de mes fioles, n'a été brisé.*

MOI : "Hmmpf, elle n'ont rien.... bien."

Jeune MOI : "Aaaahahaaa ! Génial, maintenant quoi, ces bestioles vont pas tarder à rentrer qu'est ce qu'on s'en f... aaa"

*Une voix pénètre de force notre esprit :*
-"Tant que nous nous concentrons sur l'arbre, les créatures ne franchiront pas ces murs... Ne vous occupez pas de nous, et surtout, surtout, ne dérangez AUCUN DE NOUS sous AUCUN PRETEXTE ! Sinon, nous sommes tous perdus... TOUS !"

Jeune MOI : "Génial, une nouvelle voix dans ta tête."

MOI : "Ce sont eux.... les irradiés."

Jeune MOI : "Ces vieux.. de bons futurs cobayes, en attendant que ça se calme dehors, s'ils tiennent bien leurs promesses du moins. Laissons les tranquilles pour l'instant."

*Mis à part les deux irradiés dans leur coin, il y avait une sorte de jardin centrale au centre de la pièce, derrière une baie vitré, on pouvait voir qu'ils essayait de faire pousser des légumes. Il y avait des canapés dans le coins, ainsi qu'un jeu d'échecs. Mais bon, d'autres personnes étaient arrivés en même temps que moi ici, avant le sacrifice héroïque et incroyablement stupide des gardes de la porte.

Parmi eux, un japonais, celui qui hurle comme un dératé, la mine fatigué, probablement défoncé quelques heures plus tôt, il a un peu de vomi sur ses vêtements. A côté, un autre homme, portant des habits sombres, une veste, probablement en kevlar, les marques sur ses mains, les mêmes que sur la jeune fille encapuchonné derrière lui, je ne vois pas bien son visage, ces deux là étaient emprisonnés, probablement ensemble, et il y a peu de temps. Enfin la dernière, plutôt jeune, entre 14 et 16 ans, pas plus, avec un capuchon rouge, une croix gammé brodé sur celui-ci.

Je ne suis pas à ma place ici, eux non plus, aucun d'entre nous ne devrait être là.*

Jeune MOI : "Hmm tu sens ce que je sens....."

MOI "...."

Jeune MOI : "Ca sent le chaos !!"

MOI M'adressant à tous ceux qui peuvent m'entendre : " Il y a d'autres personnes ici ? Les gardes de la porte ne sont plus là ! Hé ho !" regardant les autres arrivants : "Excusez-moi, vous connaissez ces lieux? Est ce qu'il y a un leader quelque part ?"

*Non... personne n'était à sa place ici, des rires se faisait à nouveau entendre, mais cette fois, j'était le seul à les entendre*
Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 11:58

*Le médecin avait l'air d'être le plus saint d'esprit du lot, compte tenu de la situation. Il devait avoir l'expérience de situations similaires.*

-"Je vais vérifier les autres salles, vu que les seules personnes présentes sont soit des vieux en transe, soit au même point que nous."

Par ici pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 12:12

Tiens, finalement, les deux gardes s'intéressaient quand même à Jake et Gabrielle puisque l'un deux avait relevé sa remarque sur les radiations. Alors que le junky ouvrait la bouche pour répondre, le sol se mit à trembler et des créatures pas ragoutantes du tout sortirent, attaquant les gens. Pas le temps de faire quoique ce soit, les gardiens venaient de les pousser violemment à l'intérieur les emprisonnant...et leur sauvant ainsi la vie, en donnant la leur. Et pas de façon joyeuse. Il suffisait d'entre les cris et les coups de feu pour deviner que derrière les portes, c'était un vrai carnage.

Ils s'étaient tous étalés au sol, comme un flanc qui ne se tient pas, les membres emmêlés, sous la poussée exercée par les gardiens, qui, espérons le, reposaient en paix maintenant. D'un roulé sur le côté, Jake se dégagea du lot, s'éloignant et se releva doucement en époussetant ses vêtements, plus pour se donner le temps d'observer les lieux que pour nettoyer ses vêtements. Il ne réagit quasi pas lorsque la voix de la vieille femme retentit dans sa tête. Il avait l'habitute. C'était pourtant étrange, il n'était pas sous Scorp, alors comment se faisait-il que son « don » fonctionne ? Un rapide regard vers les gens alentours lui fit comprendre que sa télépathie n'avait rien à voir la-dedans, et qu'ils avaient tous reçu le message.

Le voleur secoua la tête en entendant gueuler l'asiatique. Ca servait à rien de se mettre dans des états pareils ! Franchement, ça risquait plutôt de déranger les trois personnes réunies autour de l'arbre. Deux vieux et une gamine. Comme quoi, la vie était bien étrange des fois. En parlant de gamine, l'attention de Jake se porta sur celle portant une cape rouge... et une croix gammée. Son visage se ferma instantanément, se faisant plus sombre. Elle riait. C'était totalement déplacé. Même si elle s'éloignait, le voleur ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle était encore trop proche.

Pendant que son regard balayait les lieux pour les découvrir, il lâcha, prevenant:


J's'rais vous, j'éviterai d'nous approcher..

Il désigna d'un signe de la main Gabrielle et lui.

... on vient d'se taper un tête à tête avec d'la gélatine...

Moment de suspense... peut être pour être sur que tout le monde porte un peut d'attention à ce qu'il était en train de dire... car il n'aimait pas parler pour rien. Déjà qu'il parlait pas beaucoup.

... radioactive!

Oh oh, le mot est lâché. A voir comment les gens allaient réagir maintenant.

Le junky se contentait de rester debout, immobile, à l'écart, les yeux posés sur les personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 12:32

*Le japonais était parti vérifier les autres salles, il était bon que l'un d'entre nous partent en éclaireur. Il n'y avait pas d'autres gardes par ici, il devrait y en avoir d'autres ailleurs. Je continuas d'observer quand le prisonnier fit une déclaration, annonçant qu'ils avaient été touché par des produit radioactifs.*

Jeune MOI : "Hoho, encore mieux, ouvrons les ouvrons les !"

MOI : "Merci de nous prévenir... jeune homme. Vous tenir à l'écart est une première chose. En attendant de vous ausculter, il faudrait vous mettre e quarantaine, ce serait plus judicieux."

Jeune MOI : "Ouais, évitons la contamination, on trouve un placard, et on les enfermes dedans jusqu'à ce qu'il crève."

MOI : "Je suis médecin, ne vous inquiétez pas, j'ai déjà eu affaire à des personnes victimes de radiation, je suis plus inquiet du matériel à notre disposition et du temps que nous allons rester bloquer ici. Le japonais n'est pas revenu, Je vais aller voir si il n'y a pas une pièce qui pourrait être utiliser pour vous."

*Autant s'éloigner d'eux, en attendant de trouver un coin où les balancer, cette histoire commence bien.*

La suite ici
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 14 Déc - 21:02

En arrivant de la salle de bain

En passant, elle avait jeté un oeil aux dortoirs, et à la cuisine, mais nulle trace des habitants de ces lieux...
Elle arriva en trombe dans la salle commune.

"Non non non non NON NON"

Elle vit des personnes, mais pas d'ici, des réfugiés, comme elle. Elle ne les connaissaient pas.
L'un ressemblait à celui recherché par la pisseuse. Aucune importance !! Ce n'est pas eux qu'elle cherche.

Elle vit Gala, avec mémé et un autre vieux... l'irradié d'ici.
son estomac se noua en voyant la fillette, mais celle ci ne semblait pas y prêter attention. Tant mieux. Elle a terrifiait.

C'était la voix de mémé qu'elle avait entendu. Comme à la frontière. Ne pas y toucher, noté.
Pas ça qui l'importait NON PLUS.

Putain... personne... Personne en cet abri ne serait à même de lui apporter la réponse ?
Elle ne saurait jamais où ils ont trouvé ce T-shirt ? La seule trace qu'elle ait de Keira !!?

"Jamais, jamais, JAMAIS !!"

Elle se retourna et mit un coup de point dans le mur derrière elle.
Ça faisait mal, mais elle n'en avait rien à foutre

"NOOON PUTAIN NON !!"

Elle mit un coup de tibia de toutes ses forces dans une chaise, l'envoyant voler.
Ça faisait mal. Aucune importance.
Elle tourna son regard vers les personnes présentes ici. Un homme, une femme et une enfant.

"Où ils sont tous !? Où sont tous ceux qui vivaient ici !!??"
Revenir en haut Aller en bas
le petit chaperon rouge
Sniper
Sniper
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 15 Déc - 22:22

[HRP] Le weekend c'est hard pour moi Smile Une chance que je sois un sale no life ne pouvant vivre plus de deux jours sans net ... Mais ça me coute une blinde :p) [/HRP]

Il ne restait plus que deux filles dans la pièce et pourtant, l'attitude de la seconde ne donnait pas envie de lui parler et il valait mieux la laisser seul puis elle baillât.

"Je vais me coucher ... Bonne nuit."

Voyant que le Dortoir n°1 était déjà occupé par un homme, elle se dirigea machinalement vers le n°2.

http://blackdiamond.forumactif.fr/t46-sud-est-refuge-dortoir-2
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 15 Déc - 23:38

"Cette pétasse vient de m'ignorer...!!"
Elle se sentait bouillir... Exploser même lorsqu'en lui tournant le dos la gamine exhiba la croix gammée brodée sur son chaperon.
Le regard de Lucille se noircit soudainement. Impossible de cacher sa haine envers ce symbole.
Elle eut un flash, et vit Heinrich battre son père à mort. Les soldats rire lorsqu'il tiraient sur les villageois.
Puis se vit elle, battre à mort le chaperon rouge. Comme Lars, la frapper jusqu'à ce que plus rien ne reste.

"tue la ! TUE LA ! TUE LA !"

Elle serra ses poing et fit un pas vers le chaperon rouge.

"HEY GAMI... ne ..."

Elle s'arrêta sur place. Pensa à voix haute.

"Les gamins... ? Où sont les gosses...?"

Elle se retourna en se prenant la tête dans les mains, puis crispa ses dents sur son poing.
Elle se précipita à le fenêtre donnant sur le cimetière la plus proche.

"Non putain NON ! NON ! NON !"

Elle y vit des gosses... Des restes plutôt, et du sang, beaucoup de sang. Et encore ces putain d'insectes...

Appuyée sur le rebord, elle resta immobile quelques secondes, crispant ses poings de toutes ses forces en se mordant les lèvres pour ne pas hurler. Surtout ne pas montrer ses larmes.

"vas y chiale !! CHIALE ! OUI CHIALE !"

Elle frappa à plusieurs reprises dans la mur. Ignorant totalement la douleurs et les deux autres personnes présentes.

"MAIS FERME LA PUTAIN !"

Elle donna un grand coup de pied dans les restes d'une commode qui vola en morceau.
Sans qu'elle ne s'en rende compte, les larmes avaient commencées à couler.

"Thomas... Triss..."
"les autres..."

Son attention se porta à nouveau sur les deux personnes présente, l'homme à la mine fatiguée, et la fille propre sur elle.

"Thomas... Triss... et les autres..."

Elle s'adressa à eux d'une voix tremblante, désespérée.
"Dites moi qu'il y a des survivants... Dites le moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 16 Déc - 14:00

Se foutre en quarantaine. OK. Pas dur. Suffisait que personne ne s'approche de lui. Et puis, en même temps, c'était pas compliqué à deviner ça. De nos jours, tout le monde savait qu'il était très loin d'être recommandé de fréquenter des irradiés. Pour un docteur, il ne leur apprenait pas grand chose dit donc. Enfin, au moins, y'avait un médecin ici, peut être qu'au final, Jake et Gabrielle ne mourrait pas tout de suite.

En poussant un soupir, il se laissa choir sur le sol, le dos contre le mur. Il aurait bien besoin d'une douche. Mais avant ça, il devait faire le point sur tout ce qui venait de se passer. En commençant par essayer de savoir qui avait commandité son kidnapping..et pourquoi. Et aussi, pourquoi la jeune musicienne faisait parti du lot. Ce n'était pas logique. Juste qu'à cette nuit, il ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Alors comment se faisait-il qu'ils s'étaient retrouvés tous les deux attachés dans ce foutu camion avec cette cuve de malheur.

Alors qu'il en était là de ses réflexions, une femme entra en trombe dans la salle. Visiblement, y'avait un problème, au vu des cris qu'elle poussait et de son comportement assez sur-excité. Elle allait même jusqu'à frapper dans les murs et à s'en prendre au mobilier. Tant qu'elle n'attaquait personne, c'était déjà ça. Après, le reste, le voleur s'en moquait un peu. Enfin, non, mais le mobilier, c'est pas important. Et puis, si ça peut permettre à la femme de se défouler, c'est encore mieux.

Elle se retourna ensuite pour leur poser une question...à laquelle le junky ne pouvait donner de réponse. Il ne savait même pas qu'il y avait des gens à l'intérieur, à la base. Il allait répondre quand même, c'est la moindre des politesses, lorsque la gamine nazi leur lança à tous un bonne nuit et se cassa sans autre manière. Une nouvelle fois, les traits du visage de Jake s'assombrirent. Purée, comment cette gamine pouvait être aussi désinvolte alors que le groupe de gens auquel elle appartenait étaient des monstres, encore bien pire que les Irradiés. Comment osait-elle leur adresser la parole quand on savait tout le mal que les Nazis faisaient, que Jake ne pouvait jamais passer une nuit tranquille, sans un seul sommeil serein, toujours interrompu par des cauchemars qu'ils étaient?

Il détourna la tête et son regard tomba sur la femme qui casser le mobilier quelques instants plus tôt. Et une pointe d'intérêt s'alluma chez lui. Car il reconnaissait la haine qui habitait ses pupilles en cet instant braquées sur l'emplacement entre les deux omoplates de la chaperonne. Si elle avait eu les yeux révolver, elle aurait certainement tiré la premier et touché l'enfant, elle aurait été foutu! Et ça aurait fait la joie de Jake!

Lentement, il se releva et s'approcha de la femme. Il ne savait pas ce qui motivait une telle haine chez elle, mais il connaissait ce sentiment et le partageait en tout point. S'il pouvait se faire une alliée ici, ça serait une bonne chose.

Lorsqu'elle se tourna vers lui, il se stoppa et resta de nouveau immobile. Il secoua la tête, le visage toujours fermé.


J'en sais rien... j'en doute. On est les d'niers à être rentré.

Puis il reprit sa progression et se rapprocha d'elle, jusqu'à n'avoir plus que quelques metres entre eux. Poussé par la curiosité, il lâcha :

Z'êtes allergique à ce symbole?...

Pas besoin de préciser lequel, il était évident qu'il parlait de la croix gammée.

... s'pas courant une réaction aussi rapide et violente...z'avez trouvé un moyen pour s'débarrasser d'ça?
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 16 Déc - 14:44

"Il n'en sait rien... Il en doute... Thomas... Triss... Les autres..."

Son interlocuteur, tout comme elle, n'appréciait visiblement pas les nazis.
Sa façon de regarder la gamine, avec un mélange de haine et de dégoût, en la désignant par "ça".
Ouais, lui et les nazis, c'était pas une belle histoire.

"Ne montre pas tes faiblesse connasse ! RESSAISIS TOI !"

Elle le fixa dans les yeux pendant un instant, comme pour le défier du regard.
La tristesse en avait disparue. Pas d'elle, mais de ses yeux.
Elle n'était plus que colère.

"Ouais... Et une putain d'allergie même..."
Chacun de ses mots déversais toute sa haine.

"crève cette gamine ! CRÈVE LA !"
Le temps d'un flash, elle si vit frapper à mort le nazillon. Et putain c'était bon... Tellement bon...
Elle jeta un oeil à la fille encapuchonnée restée en retrait.

Elle se rapprocha de l'homme et baissa d'un ton.
"La seule raison pour laquelle elle n'est pas en train de me supplier de l'épargner, c'est que je ne sais pas à qui on a à faire ici !"

Elle détourna la tête et se mordit les lèvres, puis revint vers l'homme.
"Visiblement il ne reste plus grand monde, et c'est peut être pas la seule crevure de son espèce. Alors je te conseille de la fermer et de faire profil bas !"

Elle le regardait en coin, de son oeil bleu, puis détourna son regard.
"Thomas... Triss... Les autres..."

Elle revint à nouveau vers lui.
"Visiblement on est du même côté... Pour l'instant au moins..."

"C'est quoi ton blaze ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 16 Déc - 16:29

La femme s'était renfermée. Son regard avait changé. La tristesse qui y avait flotté quelques instants plus tôt venait de disparaître. Balayée. Ou alors noyée au fond d'elle pour que plus personne ne la remarque à cet instant. Une fille de la rue. A coup sur. Le voleur en mettrait sa main à couper.... ou non, parce que sinon, il pourrait dire adieu à son métier. Ce qui revenait à adieu sa vie. Et ça, il y tenait trop pour la miser dans un pari débile à lui même. En tout cas, son regard l'observa et il ne put s'empêcher d'apprécier son gabarit. Son regard n'était pas non plus malsain. C'était juste celui de quelqu'un qu'il regarde une chose belle à voir. Et puis, au moins, cette femme le renvoyait pas paître à la moindre parole qu'il sortait.

Ouh là, il avait deviné juste, c'était vraiment le grand amour entre la croix et elle. Aussi grand que le sien visiblement. Y'avait que les nazis pour rendre les gens aussi dingues d'eux. La haine qui suintait de chaque syllabe que prononçait son homologue était tellement concentrée qu'il aurait pu en faire de la pâte à tartiner. Et la tartine était déjà toute trouvée! Il restait juste à mettre la main sur le couteau pouvant mettre à l'oeuvre tout ça. Ce qui revenait ici à l'instant exact en réalité.

Qui ne viendrait pas de sitôt, comme le faisait remarquer la femme. Qui pouvait jurer qu'aucun autre nazi se cachait dans les yeux? Et surtout, quelle était la raison de la présence de la gamine. Quelle merde avait-elle l'intention de foutre dans ce refuge? Bien sur, le jeune homme n'avait aucune réponse à tout cela. Mais ce n'était pas pour ça qu'il ne pouvait pas se montrer méfiant et garder l'enfant à l'oeil.

Lorsqu'elle se rapprocha de lui, le voleur recula. Ce n'était pas parce qu'elle puait ou autre, non. Juste qu'il était plein de radiation, et ça serait vraiment sadique de sa part de la laisser s'en prendre. Bon, il y avait aussi le fait qu'il n'aimait pas trop qu'on s'approche de lui. Mais à cet instant, c'était surtout les radiations qui étaient sa première préoccupations.


V'd'vriez pas m'approcher...j'suinte les radiations

Son ton avait été calme, désinvolte. Totalement contraire à ce qu'il ressentait en réalité. Mais il ne devait pas le montrer, sinon, ça ne ferait que paniquer les autres. Et qu'il n'était pas du genre à extériorisé ses sentiments et ses émotions.

La fermer et faire profil bas. Ca, il connaissait. Ca faisait toute sa vie qu'il faisait ça. Même inconscient, il était encore capable de le faire. C'était aussi d'ailleurs pour ça qu'il était si bon en tant que voleur. Se faire oublier, devenir invisible, se fondre dans la masse et être aussi discret que la petite souris venant remplacer la dent d'un enfant par une pièce. Sauf que lui, c'était le contraire, il venait chercher la pièce et tous les autres objets précieux qui lui tombaient sous la main.

J'ai jamais existé...j'suis un fantôme...la fermer et faire profil bas, c'est inscrit en moi!

[i]Toujours des phrases courtes, pas forcement formulée correctement, mais qui disaient toujours l'essentiel.


j'crois qu'c'est valable pour vous z'aussi

Il pencha la tête, détournant le regard pour jeter un nouveau coup d'oeil à la salle... Son blaze... Son nom. Devait-il le dire? Qu'est-ce que ça lui apporterait à cette femme? Et surtout, est-ce que risquait pas de lui porter préjudice à lui s'il tombait par malheur dans l'oreille de la gamine nazi?

Toujours la tête légèrement détournée, son regard se reposa sur elle.


Jake ... Mais c'pas gratuit... donnant donnant

Par précaution, au vu du fait qu'elle se rapprochait quand même beaucoup de lui, il recula encore un peu... et se rassit contre le mur.
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 16 Déc - 17:11

Lucille continuait à faire les cents pas, tout en restant à proximité de Jake.
Elle était trop nerveuse, trop tendue pour rester en place. Elle se sentait sur le point d'exploser.
Sa forte respiration trahissait son état de nerf, et il lui était impossible de se calmer, même si elle essayais à tout prix de se forcer.

"Pas ici, pas maintenant putain, calme toi espèce de conne !!"

Elle lui jeta un regard lorsqu'il parla de radiation... Rien à foutre.
Elle avait elle même exposée à de la gélatine dans les ordures où elle s'est réveillée. Combien de temps ? impossible à dire. Elle avait aussi été imbibée par les liquides corporels de la reine des dévoreur, et va savoir quelle quantité de FEV cette merde transportait... !?

"Mais ce con le crie sur tous les toits qu'il est irradié ?"

Il se reculait chaque fois qu'elle essayait de s'approcher. Et s'il éprouvait probablement la même haine qu'elle des nazis, elle ne voulait pas que l'autre personne entende quoi que ce soit de la conversation... On sait jamais.
Lucille le saisit donc par le col et le plaqua sur le mur sur lequel il était appuyé pour pouvoir lui parler à l'oreille sans qu'il ne s'enfuie... Même si c'était plus aboyer que parler

"Et tu t'amuses à la crier sur les toits "Jake" ? A ton avis, tu as plus de chance qu'ils t'isolent paisiblement quelque part ou qu'il te balancent aux putain de bestioles qu'il y a dehors pour se mettre à l'abri... Hein ? Dis moi !"

Elle le lâcha et se recula aussi brusquement qu'elle l'avait agrippé.

"Oui c'est ça frappe le ! FRAPPE ! FRAPPE !!"

Elle se tourna en se mordant les lèvres.
Entre ses dents, elle souffla un "La ferme bordel !"

Elle regarda à nouveau Jake.
"Lucille".

Ce nom... chaque fois qu'elle le prononcait elle avait l'impression qu'à cause de lui on ne la prendrait pas au sérieux... Elle ne le prononçait jamais fort et fièrement, toujours soufflé à la volée.

Elle montra brièvement l'autre personne, la fille, d'un signe de tête.
"Elle c'est qui ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 16 Déc - 23:49

Elle allait finir par lui donner le tournis à marcher comme ça. Le pauvre voleur aurait presque pu se croire dans un match de ping-pong, à force qu'elle fasse gauche-droite, gauche-droite, sans cesse. Les yeux du jeune homme roulaient dans leur orbites pour pouvoir suivre la jeune femme. A les voir ainsi, on pourrait croire qu'elle l'a complètement hypnotisé et rendu fou. Ce que deviennent au final les spectateurs d'une rencontre de ping-pong, ou de tennis.

Sauf que normalement, au tennis de table, la balle ne risquait pas d'exploser d'une seconde à l'autre (ça serait vraiment un jeu tordu digne d'une entité supérieure régissant tout dans le bas monde forumien). C'était pourtant ce qui risquait très probablement d'arriver ici, avec cette femme. On la sentait à fleur de peau et il était étonnant que le premier courant d'air passant n'est pas encore déclenché la mèche. Après, d'un autre côté, c'était peut être préférable qu'elle marche. Parce qu'au vu de ce qu'elle avait fait à la chaise, elle risquait de s'en prendre à une personne si elle ne canalisait pas ses nerfs d'une autre manière.

Elle ne parut pas plus que ça affectée lorsqu'il lui annonça sa contamination. Il aurait très bien pu lui dire qu'il était en réalité un cochon volant, il aurait sûrement obtenu plus de réaction de sa part. Peut être qu'elle avait perdue une case... à quoi, allez savoir, mais que quelque part, maintenant, il y avait un trou, un vide, où des courants d'air pouvaient se former. Et dans ce cas là, marcher ne ferait certainement qu'empirer les choses. Jake ouvrit la bouche pour lui faire part de ses craintes quand à ses ouvertures, mais il la referma...c'était peut être pas très poli et élégant de dire ça à quelqu'un.

Soudain, il l'a vit s'approcher de lui, encore plus que les autres fois, pour l'attraper. Il voulut s'esquiver, mais trop tard, il n'avait pas été assez rapide, elle l'avait devancé et le collait maintenant au mur. C'était jamais très agréable. Et encore moins dans ce cas présent, puisque le voleur ne savait pas comment il devait réagir. Violemment et repousser la femme, où se laisser faire, tasser les choses, et l'écouter ?

Il n'eut pas vraiment le choix, elle était déjà en train de l'engueuler. Parce qu'encore une fois, il jouait les gars bien en annonçant aux autres que lui et la femme à capuche venaient d'être irradiés. Franchement, peut être qu'il devrait arrêter, car visiblement, ça ne lui apportait que des emmerdes et des reproches de la part d'une fille qu'il ne connaissait même pas. Deux fois en moins de 24h qu'il se faisait passer un savon par une nana parfaitement inconnu...Le monde avait vraiment perdu pied...ou alors, cette fois, la dernière drogue qu'il avait prise avait eu des effets secondaires totalement décalés, et là, il était simplement en train d'halluciner.

Tout aussi rapidement qu'elle l'avait attrapé, elle le lâcha et se recula. Il se massa le col, plus par réflexe qu'autre chose et fronça les sourcils en captant la contenance du souffle qu'elle laissa échapper. A qui pouvait-elle bien parler ? Elle n'avait pas d'oreillettes pourtant, et les seules personnes présentes dans cette salle étaient silencieuses pour le moment. Sûrement un des courants d'air, dans sa case vide, qui faisait comme une voix, y'avait que ça comme explication.

Lucille. Ainsi, il pouvait enfin mettre un nom sur ce visage. Il n'aurait pas besoin de la nommer la « femme au courant d'air ». Ca aurait été mal vu. Sans bouger de sa place, contre le mur, et continuant de la regarder :


J'vous laiss'rai tous crever avec moi dans c'cas. Tout l'monde s'ra content!

Il observa un instant Gabrielle lorsque Lucille lui demanda qui elle était. En reportant son regard sur la femme devant lui, il hocha les épaules.

Une musicienne..c'tout c'que j'sais

Et il avait pas forcement envie d'en savoir plus.


Dernière édition par Jake Phamtom Hell le Mar 18 Déc - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Lun 17 Déc - 15:22

venant de la salle de bain


Elle n'avait pas vérifié que le docteur suivait. Après tout, peut être que ce dernier n'avait pas envie d'obéir aux ordres de ce fichu infirme de Kagema et qu'il allait s'occuper de lui tout de même. Il pouvait dire ce qu'il voulait et faire le fort, si il pouvait avoir un surplus de soins, ce ne serait pas mal.

Elle jeta un regard blasé autour d'elle. Lucille était avec un inconnu. Une fille à capuche ne faisait pas un mouvement ... et trois personnes étranges entouraient un arbre. L'infirmière se dirigea par là, prit garde à ne déranger personne comme on le lui avait dit et posa sa main sur la vitre qui les séparait de l'arbre. Cette pluie ... c'était déprimant. Elle frissonna. Et hors de ces murs il y avait pire que la pluie. Aïko lui semblait bien loin, et la lune encore plus. Elle enroula une mèche autour de son index et se mit à jouer avec nerveusement.
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Lun 17 Déc - 21:41

"Tant qu'à crever quelqu'un, commence par l'autre nazillon de merde"

Lorsqu'il lui fit l'étalage de ses connaissances concernant la musicienne, Lucille lui jeta un regard noir.
"Il ne sait pas... Il ne sait rien en fait !"

Lucille continuait ses cents pas... impossible pour elle de s'arrêter.
Elle jeta un coup d'oeil à Gala.

"Thomas, Triss et les autres..."
Ne pas montrer sa tristesse, ne rien montrer !
"Mais si pétasse, CHIALE ! lâche toi CHIALE !!"

Elle se mordit le point, laissant échapper un à peine perceptible
"ferme la !"

Elle se tourna à nouveau vers Jake.
"Et t'es arri..."
Elle s'interrompit en voyant Lilo entrer seule dans la pièce. Seule. Visiblement, elle voulait être seule...
Et Lucille ne comprit pas.
N'étais-ce pas la bonne personne qu'elle avait croisé ? celle que cette pisseuse cherchait ?
Lucille perdit ses mots une seconde.

"Si je retrouvais Keira... Il serait hors de question que je m'en éloigne à nouveau, même juste une putain de seconde"

Elle avait le regard dans le vide, perdue.
"Keira..."

Elle avait porté la main à son t-shirt, et le touchait délicatement, comme si elle avait peur de l'abîmer.
Son regard se porta à nouveau sur Jake. Il s'était probablement aperçu de son changement d'état.

"putain mais ne montre rien sale conne !!"

Elle se ressaisit et son regard se r assombri.
"Il a vu connasse, il a senti !"
Elle lança un regard du coin de l'oeil dans le vide, le genre de regard qu'on lance brièvement à quelqu'un qui nous agace, avant de revenir sur Jake?
Elle reprit sa question.

"Comment t'as atterris ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mar 18 Déc - 20:38

Crever le nazillon. L'idée était tellement saugrenue, surtout prononcée à voix haute... et si enivrante que Jake éclata de rire. C'était pas souvent qu'il s'esclaffait ainsi mais là, ça avait été plus fort que lui. Elle pouvait être marrante, cette femme, quand elle voulait. La situation n'était pourtant pas à rire. Il suffisait de regarder les gens présents, et encore plus ce qui restait des gens, à l'extérieur du bâtiment. Il n'y avait rien de drôle à la phrase en plus, il fallait le reconnaître. C'était plutôt sérieux et malsain mais en réalité, derrière ce rire se cachait une vrai réflexion sur le sujet.

Par contre, même s'il était gentil depuis le début, il ne put supporter le regard noir que lui lança Lucille lorsqu'il lui dit tout (ou plutôt rien), sur ce qu'il savait de la musicienne. Il laissa éclater sa colère, surtout que les effets du manque n'allaient pas tarder à pointer le bout de leur nez, ce qui l'inquiétait intérieurement.


Tu t'prend pour qui ? On s'connait pas et t'veux qu'j'me mette à moufter comme si t'étais mon dabe ?! J'suis pas ton pante!

Avec son emportement, son argot reprenait le dessus. Et dans son état, il ne se donnerait certainement pas la peine de jouer les dictionnaires si ce qu'il disait n'était pas compris. Mais au vu de la façon de parler de son interlocutrice, il n'en aurait certainement pas besoin.

Jake se tenait devant elle, droit et redressé, les poings serrés. Peut être que d'habitude, au premier regard, on ne faisait pas attention à lui, mais à cet instant, il se dégageait de lui quelque chose d'assez simple à comprendre : me faite pas chier !

Cette nana était vraiment instable. Le voleur devrait p't'être bien la laisser toute seule dans son délire. Il n'avait pas encore exploré les lieux, ce qui était vraiment pas top pour un voleur, et il prendrait bien volontiers une douche, et un peu de repos. Alors pourquoi restait-il ici à taper la discuter avec cette Lucille ? Tout simplement parce qu'il sentait qu'ils avaient des points communs tous les deux, dont notamment la haine des nazis.

Même s'il ne savait pas ce qui allait advenir d'eux ici, ni ce qui allait se passer, se faire un allié n'était pas chose à mettre de côté à la légère. Dehors, dans la vie de tous les jours, ça pouvait être utile. Cela ne voulait pas forcement dire qu'ils se feraient confiance aveugle, mais ils auraient tous les deux un même but, ce qui les rapprocherait, au moins temporairement.

Voilà. Elle recommençait à lui poser des questions. C'était un vrai moulin à parole. Dans un seul sens par contre. Car depuis le début de leur conversation, le nomade n'avait pas manqué de remarquer qu'elle n'avait fait que lui poser des questions, sans jamais rien lui dire en retour. La seule chose qu'elle lui avait donné, c'était son nom...et encore, seulement parce qu'il lui avait demandé.

Il fit un pas en avant, menaçant. Mais en même temps qu'elle, il se tourna vers la fille qui entrait. Il l'observa quelques secondes, enregistrant les traits de son visage. C'était toujours pratique de pouvoir remettre un lieu sur une tête. Surtout dans ce contexte si particulier. Encore une personne peu aimable. Même pas capable de dire bonjour quand elle entrait dans une pièce où il y avait des gens qu'elle connaissait pas.

Son attention se détacha de la nouvelle venue pour revenir sur Lucille. Et c'est à ce moment qu'il surprit le geste qu'elle était en train de faire. La femme malpolie avait sûrement fait ressortir quelque chose dans l'esprit de la nomade au vu de la façon dont elle touchait son haut. A croire que le T-shirt était fait en verre extra fragile.

Elle capta son regard, et le sien redevint noir. Et de mauvaises augures. Elle allait encore s'en prendre à lui ! Tout ça parce qu'elle avait eu un moment de nostalgie et qu'il était assez observateur et attentif pour l'avoir remarqué.

Le regard dans le vide qu'elle lança, Jake ne fut pas dupe, c'était bien à lui qu'il était adressé en réalité. Il soupira bien fort, montrant son exaspération lorsqu'elle termina la question qu'elle voulait poser.

Aussitôt, il contre-attaqua


L'opération d'saint esprit, ça fait d'miracles ! L'tiens, l'est du à qui ? Tu'connais la populace d'icigo ? Ou y'a juste mégnasse qu't'as soumis à la question?!
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 22 Déc - 4:25

"ce type a des casseroles, des trucs à cacher..."

Et pourquoi il se mettait à lui gueuler dessus comme ça !?
Comme si tout le monde dans ce putain d'abri cherchait à la pousser à bout. Et ces cons risquaient de finir par y arriver...
Elle pointa un doigt vers Jake puis le ramena pour se mordre le poing.
Elle inspira, puis expira fort.

"Ouais, j'suis pas ta pote, j'te connais pas et c'est parfait comme ça".

Elle montra de la tête la pièce où le nazillon rouge était allé.

"On sait pas ce qu'elle fout, ni combien ils sont. J'te croyais simplement assez malin que de ce côté là au moins on est du même bord !"

Et c'était quoi cette tirade sur le saint esprit ? Le type était croyant ?
Pourquoi pas ! ça se faisait rare depuis la guerre nucléaire...
Lucille se rappela avoir croisé un vagabond qui se disait juif... Il a eu le temps de faire une rue avant de se faire chopper par des soldats de l'Eisnadler. Pas beau à voir.

"Et pour répondre à ta question, j'arrive du secteur Z."

Elle jeta un oeil vers Lilo toujours pensive.
Elle regarda à nouveau Jake. puis s'adressa à lui sur un ton ironique.
"Veux -tu bien m'excuser, j'ai des questions à poser à la pisseuse là bas... tssss"

Elle tourna les talons et s'en alla vers Lilo, pour venir se placer à son niveau.
"Elle aussi recherche quelqu'un... Keira... Qu'est ce que tu es devenue...?"

Elle touchait délicatement son t-shirt. puis se tourna de manière à pouvoir parler à Lilo tout en voyant le reste de la pièce. Et dos à un mur, pas une fenêtre. ça non, pas une putain de fenêtre. cela pouvait être dangereux...
Puis elle s'adressa enfin à l'infirmière
"Hey pisseuse...J'ai cru croiser un type qui correspond à ce que tu m'as décrit tout à l'heure... Tu l'as retrouvé ?"

Une partie d'elle lui hurlait de jeter l'infirmère par la fenêtre. Elle le lui hurlait même...
Mais elle savait encore contenir cette part d'elle... heureusement...

"Putain je ne suis pas faite pour être enfermée... !"
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 22 Déc - 23:48

- Hein ?

Lilo cligna des yeux et tenta de se concentrer sur Lucille. Elle était visiblement ailleurs. Quand le sens des paroles de la fille parvint à son cerveau, l'infirmière baissa les yeux. Elle semblait troublée.

- Oui ... oui oui je l'ai vu mais ...

Lilo secoua la tête et eut un sourire triste.

- Je l'ai déçu, mais c'est normal on ne se connait pas ...

Son front se retrouva sur l'épaule de Lucille et elle poursuivit d'une voix étouffée :

- Il est avec Kagema. On ne se connait pas de toute façon.

Elle poussa un soupir. c'était la vérité, ils ne se connaissaient pas. Ils n'avaient jamais parlé ensemble, elle l'avait déçu et il la décevrait certainement aussi. C'est de cette manière qu'ils risquait de faire connaissance alors que le contexte ne s'y prêtait pas du tout. Ce serait sûrement chaotique. Mais, même si elle savait que c'était stupide, Lilo faisait confiance à Neko. Elle croyait en cet inconnu qui n'en était plus tout à fait un. Mais elle avait eu peut et elle avait de la peine et, alors que Lucille venait la cueillir, la fille aux cheveux roses n'était pas assez dans son assiette pour ne pas se laisser un petit peu aller.
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 23 Déc - 11:47

"NE ME TOUCHE PAAAS !!"

Intérieurement, Lucille était en ébullition... Et bordel ce que c'était dur de se contrôler...
Elle voulait prendre la tête de cette putain de pisseuse et la cogner sur le mur jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une bouillie de son visage.
Essayer de cacher ça... ouais... pas facile à faire.
Le mieux qu'elle réussit à faire fut de se raidir. Être plus mal à l'aise aurait été difficile.

Et puis quoi... elle cherchait du réconfort auprès de Lucille ? Sérieusement ?
Ce n'était franchement pas un genre de diplomate pourtant...

"Ouais... On connais jamais vraiment les gens... C'est facile d'être déçu."

Elle n'osait pas bouger... Elle ne savait pas quoi faire.
"Est ce que moi aussi je vais décevoir Keira...? Est ce que je serai déçue...?"

Une partie d'elle avait de la peine pour l'infirmière... L'autre partie voulait l'exploser.
La première réussissait à garder le dessus.

"Keira... est-ce qu'elle est toujours vivante...?"

Sa machoire se crispait.
Elle ne savait vraiment pas comment réagir face à ce genre de geste de sociabilité.

"Il n'y a pas deux heures tu voulais retourner le secteur Y pour le retrouver, maintenant tu ne le connais pas... Bordel mais c'est qui pour toi ce type...?"

Elle re plaqua ses cheveux en arrière.

"Personne n'en a rien à foutre putain !! SECOUE LA ! ATTRAPE SA TÊTE ET COGNE LA !"
Elle se crispa un peu plus encore et serra les dents à s'en faire mal.
Pas le moment de répondre à ça, de toute façon lui dire de se la fermer n'avait jamais fonctionné.

"Penser ce genre de chose mais putain...!? XIV Qu'est ce que tu as fais de moi sale fils de pute...?"

Elle regarda à nouveau Lilo... Est-ce qu'elle était digne de confiance ? Elle les avait aidé, mais sous la contrainte... Alliée ou ennemie... Elle et son pote d'ailleurs. Un couple ? Non, elle ne le connais pas, elle vient de le dire... Un asiatique, il avait l'air de savoir se défendre, et une infirmière... Probablement pas l'Eisnadler. Un type important et son aide médicale...? Non, elle cherchait quelqu'un d'autre, une fille, une asiatique tatouée. Une Yakusa. Mais elle... Elle n'était pas asiatique, qu'est ce qu'elle foutrait avec eux... Elle escortait un couple, liaison secrète avec l'employeur ? Possible, pas sûr...

Ils n'étaient probablement pas des grands potes de l'Eisnadler, mais le genre à n'avoir aucun intérêt à leur chercher des noises...
Besoin de plus d'info.

"Et c'était qui cette fille que tu cherchais...?"
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 23 Déc - 13:50

Lilo se redressa et se secoua. Se laisser aller comme ça, ce n'était pas le moment. Et puis Lucille non seulement n'était pas une amie mais en plus, elle avait ses problèmes personnels. d'ailleurs, sa question sur Neko lui remit un peu les idées en place.

- Ne ... enfin Vincent, l'homme que je cherchais, est un collègue de boulot. Aïko est la fille de notre boss et nous l'avons perdue.

Lilo eut un rire nerveux.

- D'ici qu'on la retrouve on est mal. Mais en même temps, comme le dit Vincent, la première priorité est de survivre à tout ça.

Elle fit un geste vague.

- Après, on pourra prendre le temps de s'occuper d'elle. A moins, bien sûr, que son père ne nous devance, on ne sait jamais.

Elle se passa la main dans les cheveux et se gratta la tête puis considéra son interlocutrice.

- Tu me parais hyper tendue. Tu veux quelque chose pour te calmer un peu ? l'effet ne durera quelques heures mais ça te fera peut-être du bien. Tu es tendue à craquer j'ai peur que tu te fasses mal.
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 23 Déc - 17:08

Peut être qu'elle était en manque ?! Cette idée traversa l'esprit de Jake en regardant Lucille. Sa façon d'être instable, de faire un pas en avant, puis deux en arrière...Tout cela pouvait correspondre. Même là, elle venait encore une fois de changer d'avis, en le pointant du doigt avant de se bouffer le même doigt. Ou peut être qu'il rejetait sur elle ce qui allait bientôt lui arrivait, pour essayer de se calmer, de ce dire qu'il n'était pas le seul dans ce cas. C'était toujours rassurant de se savoir à plusieurs dans la même situation.

Enfin...elle reconnaissait qu'elle n'avait aucune autorité pour lui poser toutes ses questions. Tiens, il l'avait d'ailleurs sûrement vexé, car maintenant, elle décrétait qu'elle ne voulait plus le connaître. Un moulin, qui tourne dans un sens puis dans l'autre en fonction du vent. Sauf qu'ici, elle n'avait pas besoin de vent pour changer de direction. Ou de chemise, comme on préférait.

Il regarda à peine la direction qu'elle montrait. Il savait très bien que c'était pas là que la gamine à la croix gammée était parti, il n'avait pas besoin qu'on le lui répète ! Et c'était reparti pour un rabaissage de niveau. Il s'était énervé, ça ne lui avait pas plu, et elle lui montrant en le traitant d'imbécile, plus ou moins directement. Il voulait pas se laisser marcher sur les pieds, il ne semblait pas enclin à la suivre comme un bon chien, et ça, ça semblait lui rester en travers de la gorge, à la gonzesse !


Même bord v'pas dire qu'j'vais déballer ma vie pour tes châsses !

Whoo, un miracle, elle lui balançait une nouvelle info sur elle. Secteur Z. Pas la jouasse ça. Et dire qu'il l'avait évité de peu lui aussi. Enfin, ça expliquait peut être son caractère, à la Lucille. Ca devait pas être beau tous les jours là-bas. Même peut être jamais.

Un mi-sourire carnassier s'étira sur ses lèvres lorsqu'elle s'excusa pour le quitter et aller harceler une autre personne.


Comme il te plaira!

Yes ! Elle le laissait tranquille. Un soulagement. Et ça éviterait de finir avec une bagarre sur le dos, parce qu'elle commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Elle lui tourna donc le dos, et comme un grand gamin qu'il était, il ne put se retenir de lui faire la grimace, en lui montrant les dents. Oué, c'était pas très sérieux et surtout beaucoup puéril mais c'était comme ça.

Il secoua la tête en entendant directement Lucille attaquer la conversation avec une question. C'était visiblement plus fort qu'elle, fallait qu'elle sache tout sur tout et sur tout le monde. Une vrai commère....ou une flic....non, cette dernière idée ne collait pas du tout, pas après la haine des nazis qu'elle avait témoigné quelques instants plus tôt. Personne ne pouvait jouer aussi bien la comédie.

Jake écouta un bref instant la conversation entre les deux jeunes femmes avant de décider de bouger et d'aller faire un tour ailleurs, dans le reste du bâtiment. Trouver une douche en priorité. Il jeta un bref regard à Gabrielle, mais elle était toujours prostrée par terre. Il la laissa là. Il reviendrait la voir après...mais pas maintenant.


Départ pour La salle de bain
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mar 25 Déc - 4:37

"Me faire mal ? hnn !"

Lucille était au bord d'exploser, c'est vrai, mais va savoir quel produits s'étaient écoulés dans son corps ces 3 dernières années... Et en quelle quantité !?

"Crois moi la pisseuse, s'il y a bien une personne qui doit rester le plus loin possible de toutes ces putains de drogues... C'est moi..."

Son regard se perdit dans le vide quelques instants. Elle se demandait ce que Keira penserait d'elle, là, tout de suite...
Sa main gauche tenait son t-shirt.

Elle se repris rapidement, mettant la main dans la poche de sa veste, et retrouvant son regard antipathique.

"Du genre importante la fille alors hein...?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sud-est] [Refuge] La salle commune
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Devant la salle commune
» [DESCRIPTION] Salle commune de Poufsouffle
» Aspect Salle Commune des Serpentards
» Recherche de la salle commune des Serdaigle
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire City :: Secteur Y-
Sauter vers: