Empire City

Octobre 2130...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sud-est] [Refuge] La salle commune

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 12:42

Venant de la salle de bain

Prenant appui sur Vincent, Kagema sorti de la salle de bain et dépassa un jeune homme. Il semblait étrange. Pressé d'aller se laver mais respectueux envers le blessé. Respectueux envers le bléssé, mais silencieux comme une tombe. Avant même que Kagema n'ai pu le saluer, se présenter, et établir un début de dialogue, l'homme s'était enfermé dans la pièce qu'il venait de libérer. Il est vrai qu'ils y avaient passer un certains temps sans penser aux envies pressentes de certains. Il se retourna vers Vincent et lui demanda.

-Qui était ce ?

Une fois arrivé au bas de l'escalier Kagema observa la salle entièrement. Il y avait Lulu et Lilo. Une demoiselle trempée et qui semblait complètement perdue était restée dans un coin... Était ce la Nazi dont lui avait parler Vincent ? Elle n'en avait pas l'air et ne portait pas la croix gammé. L'avait elle rangé ? Face à Lulu c'était plus prudent.

Lui avait meilleur mine. Déjà il était propre, et il avait trouvé des vêtement : une chemise qu'il avait laisser ouverte de deux bouton en partant du col, et par dessus un gilet sans manche gris de bonne qualité malgré les marques qu'il restait dessus, il avait également enfiler un pantalon dont il avait fendu les deux extrémité de jambe afin de pouvoir y passer ses bandages. Le ragoût qu'il avait avaler commençait à remplacer le sang qu'il avait perdu, mais il était encore très faible.

Il repéra un confortable fauteuil qui semblait l'appeler et le désigna à Vincent pour qu'il puisse l'y conduire, mais tendit qu'ils s'y diriger, un détail le troubla. Il regarda par la fenêtre et vit les insectes se repaître de la pluie.


-Attends.

Il s'approcha de la fenêtre pour mieux les distinguer. L'eau tomber en trombe mais on pouvait encore apercevoir les plus proches.

-Non, ce n'est pas eux qu'on a vu. Je diraient qu'ils ressemble plus aux dévoreurs qu'au gobeurs si ce n'est qu'ils n'ont pas d'ailes. A part ça, je peux pas trop vous aider... C'est bizarre q'ils aiment tant l'eau. Les Gobeurs bouffaient de tout, mais les Dévoreur ne s’intéressaient qu'à la chair humaine et de ... De la substance brûlante ... Enfin d'après les dire des enfants, nous cette substance on en a pas vu.

Il détacha son regard de la fenêtre et se fit conduire jusqu'au fauteuil.

-Merci Vincent. Ne devrait on pas se réunir qu'on se coordonne sur les action a mener pour se protéger des insectes ?

En disant cette phrase, il ne pouvait s’empêcher de penser qu'il faisait la même chose en boucle depuis le matin. Il se tourna vers Lucille pour lui faire remarquer, mais ne pu ouvrir la bouche. La vision de cette femme lui rappelait les enfants, et la promesse qu'il lui avait faite de les faire sortir tous ou aucun. Il avait échouer, la prédiction de la fille avait été correcte, ils n'avaient pas survécut au secteur Y
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 13:51

Lucille refusa son aide. C'était normal. Accepter qu'une inconnue vous injecte des produits indéfinis eut pu être risqué. Lilo n'insista pas.

- Ok.

Elle soupira, se passa la main dans les cheveux et s'adossa à la vitre, mains dans les poches.

- Importante ? Tu veux savoir si je suis dans la merde ? La réponse est oui. Le boss va me tuer pour avoir perdu Fifille. Aaaaaaah misère ...

Elle pencha la tête en arrière, ferma les yeux et fronça le front. Il y avait quelque chose. Regardant de nouveau Lucille.

- Et j'ai un nom tu sais, c'est Lilo, c'est d'ailleurs toi qui me l'a demandé ... glissa-t-elle avec un sourire.

Elle secoua la tête et vit quelque chose du coin de l'oeil. La jeune fille se raidit et tourna lentement le regard. Jusque là elle n'avait rien vu car -par chance- elle avait toujours tourné le dos aux vitres donnant sur l'extérieur. Durant quelques minutes elle s'était donc préservée de cette vision de cauchemar, mais elle aurait forcément fini par la voir à un moment ou à un autre. Des insectes monstrueux. Enormes. Effrayants. Vorace. Hideux.

Lilo, les yeux fixés sur les abominations devint très très pâle. Un gémissement étranglé sortit d'entre ses lèvres et son corps s'agita de tremblements nerveux. La pièce commençait à tourner autour d'elle et les sons lui parvenaient de plus en plus étouffés.

Tous les symptômes d'un malaise. Un comble pour l'infirmière qu'elle était et qui devait toujours "se tenir en pleine forme pour pouvoir s'occuper de ceux qui en ont besoin".
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 14:54

"Merde, impossible donc de passer par ce réseau pour retrouver Keira..."

Lilo la regarda en fronçant les sourcils, et lui fit une remarque quand à son nom.
Intérieurement cela la fit sourire.
Elle lui jeta un regard amusé. L'oeil vert. Le bleu aurait traduit autre chose.

"J'ai juste demandé qui tu étais. Et t'es une pisseuse, ça en raconte plus long que ton blaze..."

Visiblement, l'infirmère n'avait pas écouté sa réponse, et Lucille avait vu son visage se décomposer lorsqu'elle avait posé les yeux sur les insectes.

"Ouais, définitivement, pas une habituée de ces secteurs..."

Ayant grandi hors des murs d'Empire City, des monstruosités elle en avait vu, et certaines autrement plus flippantes ! Ouais, mais elle avait du monde autour d'elle en qui elle avait confiance... Tout le monde en fait à l'époque... Son père... Keira...
Puis l'Eisnadler avait déboulé et massacré tout le monde, emmené le reste. Elle y compris.

Elle se rendit compte qu'elle s'était perdue dans ses pensées et se frotta les yeux en soufflant pour revenir à la réalité.
Elle vit l'infirmière on ne peut plus blême, elle semblait ne plus tenir sur ses cannes.
Manquait plus qu'elle passe par la fenêtre cette conne.

Lucille l'interpella deux ou trois fois sans succès, avant de l'attraper par le col et le bras pour la faire s'asseoir au sol.
Il y avait surement cinquante méthodes pour faire ça délicatement. Lucille ne les connaissait pas.
Le geste fut assez brusque.

forcer Lilo à s'asseoir (immobilisation)
Résultat
1D20 : 12
1D20 + 2 : 14


Possible de l'extérieur de prendre ça pour une agression... Si ça avait déplu à quelqu'un qu'il vienne le lui dire !!

Elle prit le visage de Lilo entre ses mains pour qu'elle puisse la regarde dans les yeux, puis le relacha une fois qu'elle avait son attention.

"Hey reprends toi la pisseuse ! Je suis sûre et certaines que d'autre ici se seraient faits un plaisir de t'aider à tomber !"

Elle pensait au nazillon, elle pensait à Jake, qui était encore plus dur à cerner que Lucille elle même... Et va savoir quel autre genre de taré cette baraque renfermait.

Elle entendit un bruit derrière elle qui la fit se retourner brusquement.
Kagema, et un autre type qui l'aidait à marcher. Vincent, le bridé.

"Mon cul ouais... Autant de chance qu'il s'appelle Vincent que de me voir faire du tricot paisiblement avec une tisane... tss"

Le bridé et la passoire donc...
Elle repoussa ses cheveux en arrière, certains s'étaient foutu dans sa plaie, son arcade encore ouverte. Ça ne saignait plus, mais ça faisait mal. Son hématome devait avoir une putain de sale gueule... cligner de l'oeil la lançait.

Kagema s'en alla à une fenêtre en semblant éviter de regarder Lucille.
Cet égoïste culpabilisait pour la mort des mômes ? Elle n'y croyait pas franchement. Ce n'était qu'un connard de première qui les avait sacrifiés pour se payer son passage vers le secteur X...
Il se pencha à une fenêtre et s'adressa au bridé.

Puis se tourna vers Lucille et dût vouloir lui dire quelque chose. Elle n'entendit rien.
Il avait l'air vraiment mal à l'aise en sa présence.

"Alors comme ça il culpabilise vraiment pour la mort des mioches ? ou bien il a peur que je l'achève ce fils de pute...."

Et c'était pas l'envie qui manquait à Lucille. Elle avait une boule dans la gorge, une autre dans le ventre. Elle l'avait dit, mais personne ne l'avait écouté. Pourquoi n'est elle jamais prise au sérieux ?

Putain si elle avait été son père, tout le monde aurait fermé sa gueule et fait ce qu'il aurait dit.
Mais non, elle était elle, avec son sexe, son ridicule mètre soixante-cing, ses 50 pauvres kilo... et encore, vu depuis combien de temps elle avait pas bouffé... et ce putain de prénom... BORDEL.

"Thomas... Triss... Les autres..."

Elle bouillonnait complètement, et fixait la passoire d'une regard vindicateur.

"Morts... tous morts... tous CREVÉS ! TOUS BOUFFÉS !!!"

Elle serra les dents, les poings, il fallait que ses nerfs tiennent... Qu'ils tiennent ! qu'ils ...

"Lui aussi crève le !! c'est SA faute ! Qu'il crève, COMME EUX ! CRÈVE LE !"

Elle n'avait pas la force de la faire taire, et sans même qu'elle réalise elle marchait déjà vers Kagema.

Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 15:10

*L'irradié n° 1 les avait laissé passer...*

-"Bon sang, j'avais pourtant demandé au Doc de... Bref Kagema, irradié n°1."

*Les bestioles par la fenêtre paraissaient irréelles... Comment la nature, avait elle pu créer de telles abominations?*

-"Mais est-ce bien la nature..."

*Ils arrivèrent dans la salle commune. Il tira une chaise et installa Kagema un peu à l'écart des vieux et de la gamine.*

-"Désolé de te poser comme ça, mais tu seras le point de ralliement."

*Il jeta un coup d'oeil dans la pièce. La jeune irradiée blonde n'avait pas bougé. Il y avait Une jeune femme plutôt nerveuse, correspondant bien à la description de Lucille, et Lilo, en train de vaciller devant la fenêtre, puis de se faire... immobiliser sur une chaise par la deuxième fille.*

* Ouais, c'est elle...*

*Elle avançait d'un pas décidé vers Kagema, une lueur meurtrière dans les yeux. La bloquer. Vite. Il se planta devant elle, prêt à toutes les éventualités.*

-"Pour les présentations je suis Vincent, je suppose que tu es Lucille. Kagema m'a parlé de toi. Vous avez croisé le Doc? Un grand type avec une dégaine de clodo et pas irradié... Il était censé réunir tout le monde... Raté... Je propose qu'on se mette autour de Kagema, histoire qu'il n'ai pas trop à bouger. Les sutures sont bien mais s'il ne se repose pas un minimum ça risque d'être à refaire..."

*Il lui fit signe de s'approcher pendant qu'il se dirigeait vers Lilo*

-"Hey, ça va aller?"

Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 15:32

"sa faute !! SA FAUTE !! SA FAUTE !!"

Lucille avançait déterminée vers la passoire.
Le bridé s'interposa. Il déblatérait. Rien à foutre.

"SA FAUTE !! SA FAUTE !!"

Lucille Saisit le col et passa une jambe derrière les siennes, pour le pousser violemment et le projeter au sol

projection
Résultat
1D20 : 12
1D20 + 2 : 14


Il n'était qu'un obstacle, celui qu'elle voulait c'était Kagema.
"SA FAUTE !!"
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 15:37

Quelle agressivité dans les gestes de Lucille ! Pourtant là c'était un geste gentil, mais si brusque ! Lilo sentit à travers les mains de la fille une grande nervosité et une énorme colère refoulée. C'était effrayant. Pourtant Lilo n'avait pas peur. C'est qu'une Lucille même en furie restait une humaine tandis que les monstres là-bas ...

Et mais ! Lucille partait ! Non ! L'infirmière eut un mouvement de panique. Elle ne voulait pas se faire dévorer elle ne voulait ... Neko ? Le décor se fit moins flou et elle distingua nettement les traits de son compagnon. Il marchait vers elle. Bêtement, l'infirmière se retourna pour vérifier à qui il s'adressait, mais visiblement c'était bien à elle.


- Nek ...

Et ensuite elle ne comprit pas. Lucille faucha les jambes du garde du corps, comme ça, sans raison. Qu'est-ce qui lui prenait ?

- Hé !

Lilo se leva de sa chaise. Elle vacillait un peu sur ses jambes mais dans quelques pas tout irait mieux. S'approchant de Lucille, elle posa sa main sur son épaule.

- Pourquoi ?

C'était une vraie question. La fille aux cheveux roses ne comprenait pas pourquoi la tatouée agressait Nekomata. Il ne lui avait pourtant rien fait ?!
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 15:38

Tandis que Vincent allait se présenter, Kagema profita de son assise pour reposer ses pieds endoloris et de risquer ses mains à explorer les pansements. Il avait l'impression que cette petite marche avait fait gonfler ses pieds. Il n'était pas là de courir.

En se relevant il découvrit que sur la petite table à coté de laquelle on l'avait assit il y avait un jeu d'echec orné de gravures délicates. Il prit une pièce, le fou, entre ses mains. C'est alors que des geste violent tout a coté de lui attira son attention. Lucille le regardait avec des yeux meurtrière et tentait de se débarrasser de Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 15:46

*Une agression. Sans raison. La toxine continuait son bonhomme de chemin...*


Blocage
Résultat
1D20 : 20
1D20 + 2 : 22


*La jambe de la jeune femme s'était enroulée autour de la sienne, position idéale pour la bloquer. Il la poussa très légèrement, pour la maintenir en déséquilibre et qu'elle ne se dégage pas de suite. Il attrapa sa main en prévision.*

-"On se calme, je veux de mal à personne et tu nous fais une bonne montée de toxine... Qu'est-ce que tu veux faire? Buter le type qui a faillit laisser sa peau pour sauver les gamins? Ou buter un pauvre gars qui cherche juste une solution pour nous sortir tous de là? On a tous des emmerdes et des comptes à régler, mais là faut se serrer les coudes ou on va tous, je dis bien TOUS crever!"
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 16:05

"Pour qui il se prend se fils de pute ... !? Toxine... ? Qui lui a dit PUTAIN !?? La passoire, ça ne peut être que lui !! Je vais me le FAIRE ! De quel droit prétend-il en savoir assez long sur moi pour déblatérer sur ma gueule !???"

Le regarde de Lucille s'assombrit encore un peu plus.
Impossible de se défaire de sa saisie, et la jeune fille se détestait un peu plus.
Pourquoi cette taille, cette finesse ? ça ne sert à rien bordel... Elle s'en trouvait juste plus faible...
Faible au point de se faire péter l'arcade par le premier sdf venu, de se retrouver bloquée, comme une enfant par le premier tocard qui s'interpose.

Putain comme elle enviait les 120Kg de muscles de son paternel... Lui n'aurait fait qu'une bouchée de ce minable... Pourquoi avait elle hérité de la carrure de sa mère putain...
Elle avait beau essayer de se dégager, sa saisie était trop ferme pour qu'elle puisse y faire quoi que ce soit.

"Thomas, Triss, les autres ..."

Elle regardait le bridé dans les yeux. Toute sa haine était palpable.
"C'est entre lui et moi fils de pute, t'as rien à foutre dans cette histoire, alors LÂCHE MOI !"
Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 16:34


* Je lui bloque la jambe, mais je suis bloqué aussi...*

-"J'ai comme l'impression qu'on à l'air con là... Je compte pas te frapper mais t'empêcher de blesser quelqu'un. Quoique vous ayez comme différents, si tu en blesses ou tues ne serait-ce qu'un seul, nos chances de survie diminueront."

* Faut la calmer et vite...*

-"Et si tu veux faire du grabuge, tu le fais dehors. Mémé-les-radations t'as pas murmuré au cortex? On dérange pas les vieux sinon on crève tous."

* Culpabiliser... Mais oui!*

-"Je pense qu'on a vu assez de gamins mourir aujourd'hui..."

*Il lui désigna la Petite avec les vieux.*

-"Et je pense qu'aucun de nous supporterait de la voir se faire bouffer elle aussi."
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 16:41

Lucille arrêta de se debattre, et montra Kagema de sa main libre.

"Sans lui ces gamins seraient surement encore en vie. Si on en est là, eux comme nous deux, c'est parce qu'il n'en a fait qu'à sa bite, voulait rejoindre son petit secteur X au plus vite !"

Elle se mordit les lèvres de rage.

"Les gosses méritaient pas ça ! ça non !! Mais lui oui !"

Elle ne regardait plus le bridé, mais Kagema. Le vert comme le bleu criaient au meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 16:47

Kag regardait Vincent maîtriser la furie. Elle avait la haine dans ses yeux. La haine et la vengeance. Il lui aurait sauté dessus avec la même hargne, si il ne s'était pas pris la peine de se poser, de se laver, de se vider de sa haine en même temps que de sa crasse. Pourtant sa salissure, il l'a portait encore, et la rage de la femme ne faisait que l'animer. Il se sentait encore sale. Jamais il n'aurais du se sacrifier pour eux, si il été resté debout, si il avait trouver un autre moyen, alors il serait resté près d'eux, et ils seraient encore en vie. Ils seraient tous à cet instant tout autour de lui a se partager les vivre, fier de leur victoire, ils auraient pleurer ensemble leurs morts, et ils se seraient occuper ensemble de mamie, de la gamine et du vieux pendant qu'ils éloignaient les insectes, tout ça en préparant le plus possible d'arme pour quand les trois seraient a bout de souffle. Kag leurs auraient souris. Il aurait appris leurs noms, à les connaître. Il n'aurait plus été seul. Il posa son regard sur le fou noir qu'il avait dans ses mains, une pièce qui ressemblait beaucoup aux pions en plus grand, plus fort, et avançant de travers, baissa la tête silencieusement et la reposa sur l'échiquier.


Dernière édition par Kagema le Jeu 27 Déc - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 16:58

*Elle semblait se calmer... Mais il valait mieux rester prudent...*

-"Vous avez offert à ces gamins l'espoir d'une vie meilleure, la suite, c'est un coup du sort, un gros pas de bol. Je connais bien les secteurs Y et Z, j'y ai trainé un moment, et jamais j'ai vu ça... Rien ne pouvait prévoir ce qui arriverait..."

* Reste à voir ce qu'elle fera... *

-"Certes il a peut être fait preuve d'égoïsme en voulant à tout prix rentrer, mais tu dois admettre qu'il a sacrifié son intégrité physique pour protéger les gamins."

*Elle se radoucissait? Ou elle allait exploser?*

-"Vous avez eu énormément de chance. Aucun de vous n'aurait du en réchapper. Maintenant, j'aimerais bien qu'on utilise toute cette énergie à crache à la gueule du destin comme vous l'avez déjà fait."

*Il fit mine de relâcher sa prise.*

-"Je te lâche et personne tue personne, à part peut être un nazi. Deal?"
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 27 Déc - 17:08

"POUR QUI IL SE PREND PUTAIN !!!"

Une fois son speech fini, Lucille lui jeta un regard du coin de l'oeil, le bleu, le vert, pas d'importance là.
Elle regarda à nouveau Kagema, puis le bridé.

Il avait raison sur un point, ici ça pouvait vite dégénérer, et un combat pourrait perturber les 2 vieux et la gamines.
Elle ne le buterait pas. Pas ici en tout cas. Valait mieux pour lui qu'il ne l'ouvre pas trop devant elle.

Le type parla de Nazi aussi. Vraiment pas la chose à faire pour la calmer.
Il lui fallait un exutoire, et la gamine nazi allait prendre cher sitôt qu'elle lui tomberait dessus.

Elle se contenta de désigner Kagema de la tête.
"Qu'il n'essaie même pas de m'approcher, ou je le balance par la fenêtre..."

Lesquels de sa gorge ou de ses tripes avaient le plus gros noeud, impossible à dire.
Mais elle était vraiment dans tous ses états...
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mar 1 Jan - 17:44

[HRP] rappel de mes couleurs :
vous n'entendez pas : narration / dialogues dans mes pensées
vous entendez : dialogues a voix hautes [HRP]

*Je rejoignais la salle où tout le monde était sensé se retrouver, Sora était derrière moi, rien n'indiquait qu'il était nazi, c'était bon signe...

Une fois dans la salle, je ne pouvais remarquer une ambiance des plus mauvaise.
Le blessé était là, je pensais qu'il devait se reposer celui là, certains ne savent pas ce qu'il veulent.
La gamine aux cheveux violets avait l'air nerveuse, si elle ne peut pas gérer le stress ça va être difficile de l'utiliser pour m'assister en cas de besoin.
Dans son coin, l'une des irradiés ne bougeait pas, c'était mauvais signe.
Et enfin le japonais était là, en train de se disputer avec une autre gamine, que je n'avais pas encore vu jusque là.
Et....*


MOI : "Ach, où est l'autre irradié !? Imbécile !"

Vincent : ".....à part peut être un nazi. Deal?"

Jeune MOI : "Oh non j'ai loupé toute l'action, il s'est passé un truc, il s'est passé un truc."

Natascha :" Il a dit de tuer des nazis, mais nous on est nazi, je veux pas mourir je veux pas mourir JE VEUX PAS MOURIR"


MOI : "Silence !"

*Elle me tapait sur les nerfs et j'avais parlé à voix haute. Ce que je pouvais la détester ! Il faut que je me reprenne*

MOI : "Personne ne mourra ici ce soir, que ce soit un nazi, ou non, cet endroit est un refuge, on a été sauvé, sans être jugé par les endroit d'où nous venons, ces mêmes personne qui nous ont sauvés sont semble-t-il mort pour nous....et jusque là, je n'ai vu qu'une petite fille portant leurs couleurs.
Ils l'ont laissé rentré comme ils nous ont laissé entré, avez vous si peu de respect pour la vie pour parler d'une telle manière.
Avez-vous vu les monstres dehors ? Les cadavres qu'ils ont laissé ? Oui vous les avez vu ! Et eux ne font pas la différence entre les drapeaux que vous portez fièrement.
Je me présente à nouveau, il semblerait que nous soyons tous enfin réunis, je suis le Docteur Cyrus Don Ovan. Mon métier est de sauver des vies, c'est pourquoi je ne peux me permettre de vous voir en gâcher."


MOI : "Je déteste me donner en spectacle comme ça."

Jeune MOI : "Fais attention, aux promesses que tu fais, l'une des irradiés est bien mal en point ! et en parlant de ça."

MOI : "Vincent, où est l'autre irradié... il était supposé attendre ici.."
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 2 Jan - 0:10

"Silence... ce grand clodo enroulé dans sa couette donne des ordres ?"

Lucille se dégagea des mains de Vincent, et se tourna vers le nouveau venu. Lui et un autre qu'elle n'avait pas vu jusque là, les deux enroulés dans leur couettes.
Des dep ? les deux sortent du même dortoir, enroulé dans leur couettes comme s'ils étaient à poil en dessous.
Peu importe... pour qui il se prenait le phasme ?

Lucille s'adressa à un en s'approchant doucement. On ne sait pas ce qu'il pouvait cacher sous sa couette.

"Un philanthrope, ouais, dans le secteur Y, on aura tout vu !"

Elle jeta un coup d'oeil derrière elle rapide, on sait jamais, puis elle repoussa ses cheveux en arrière.
ils lui retombèrent aussi sec sur le visage

"faut vraiment que je fasse quelque chose de cette putain de tignasse"

Elle reporta son attention sur le doc, et pointa du doigt l'extérieur de la pièce.
"Mais tu sais combien de vie on sauverait en la butant ? hein ? à son âge elle a surement pas encore fumé grand monde. Mais à ton avis, qu'est ce qu'elle vient foutre ici, à part buter quelqu'un hein ?"

Elle serra ses poings à en faire craquer ses doigts. Elle s'arrêta suffisamment loin du type pour ne pas qu'il puisse l'atteindre en frappant directement. Tout juste de quoi voir venir.

"Damn, ce fils de pute est super grand...!"

Une occasion de plus de lui rappeler Ô combien ce putain de corps qui était le sien n'était pas fait pour combattre...

"Mort pour mort, j'aime mieux la voir crever elle que qui que ce soit dans ce secteur..."

Elle fit craquer sa nuque

"du sang, du sang, DU SANG !!"

Sa mâchoire se crispa et elle souffla entre ses dents, à défaut de Lui dire de se la fermer.

"BUTE LE !! BUTE LES TOUS !!"

Elle se crispa tellement fort qu'elle en eut mal aux dents, aux doigts... Mais au moins Il se tût.

"Cyrus hein... T'es de quel côté pour protéger cette pute de la sorte ?"

Elle fixait le type droit dans les yeux, sans même cligner.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 2 Jan - 11:15

Elle s'était calmé. Kag avait échappé a sa fureur. Il avait échappé aux coup échappé à la douleur. D'un coté, il en était déçu. Recevoir des coups l'aurait peut être aider a oublier, a ressentir quelque chose, à évacuer sa peine. Mais non. Il resterai assis là. Pauvre petite victime prisonnière d'un corps abîmé.

Le vieux docteur était revenu, suivi par un étranger que Kagema n'avait encore jamais vu, et Lucille recommença a cracher sur son monde. La haine est un sentiment communicatif, et le black toujours en deuil, et frustré commença a s’énerver et balança a la figure de la peste.

-Je crois qu'il est du même coté qu'elle, du même coté que moi, du même coté que toi. En fait, je crois qu'on est tous du même coté de la porte, alors, soit tu continus de haïr le monde entier, et de te mettre le monde a dos, dans ce cas tu peux tout de suite rejoindre les insectes et travaillé avec eux a notre perte, soit tu garde ton venin pour toi.

Il avait été rude, il avait joué avec le feu, il le savait, et allait bien vite en sentir la douce brûlure, mais quelque chose le fit sursauté. Il leva la tête vers les étages, des bruits semblaient venir de la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 2 Jan - 14:54

*Il la relâcha.*

-"Le Doc à raison, si on doit mourir, autant que ça ne soit pas en s'entretuant. Essayons d'utiliser les capacités de chacun pour le bien de tous."

*Il se tourna vers le doc.*

-"On l'a esquivé de peu quand il rentrait dans la salle de bain. De l'eau ne fera aucun mal je pense..."

*Il se rapprocha de Lilo.*

-"Désolé de cette interruption. Ca va aller?"
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 2 Jan - 17:17

*Cette gamine avait une sacré énergie, je comprenais peu à peu ce qui se passe, au vu des réactions de chacun. Elle se mettait le monde à dos. Stupide ! Laisser régner les émotions. Il y avait autre chose, c'était la seule personne que je n'avais pas encore rencontré, une jeune fille, petite,... impulsive, c'est elle qui s'est occupé de ce robot.

C'était la première chose importante, la deuxième chose importante, c'est qu'il n'y a personne de l'équipe d'origine de ce refuge, Sora est en sécurité à ce niveau là.*


MOI : "C'est un fait, je ne suis d'aucun côté.... j'aimerai pouvoir dire que je suis du côté de la vie, mais nous vivons une époque difficile et j'ai surement perdu plus de personnes que je n'en ai sauvé."

Jeune MOI : "Aha, quelle jolie façon de dire que tous ceux passé sur ton billard y sont passé."

MOI : "... ; les vies qu'elles pourraient prendre vous dites, on ne sait pas si elle en a déjà pris, on ne sait pas si elle en prendra un jour... êtes-vous omnisciente au point de pouvoir juger les gens pour des crimes qu'ils n'ont pas encore commis, pour des crimes que d'autres ont commis."

*Je hais cette situation, mais il faut que cette fille se calme, elle est dangereuse, pour moi et pour les autres.*

Natascha : "Attention docteur, elle a l'air énervé, si comme vous le pensez elle a vaincu un robot, il vaut mieux ne pas la contrarier."

Jeune MOI : "Nataschaaa, ma chère, nous perdrions un asset en ce cas, aussi stupide cette gamine soit elle, elle pourrait servir."


MOI : "Vous m'avez appelez philanthrope, il n'en est rien, je fias seulement ce qui doit être fait, je reviens de la zone Z, où j'étais parti faire des prélèvement, j'ai perdu la quasi totalité de mes affaires, j'ai du prendre ce pantalon sur un corps."

Jeune MOI : "Que ton assistante, paix à son âme avait tué auparavant."

MOI : "Je ne suis pas un saint, mais je fais de mon mieux. Sur mon chemin pour venir ici j'ai été attaqué par des insectes, d'autres que ceux là, j'ai pu leur échapper, grâce à leur comportement irrationnel. Puis arrivé à la frontière, j'ai vu un massacre, le robot de surveillance détruit..."

*Hum, j'aurai souhaité le gardé pour moi, mais vu la situation désormais.*

MOI : "Puis ces insectes, ceux là même qui sont à nos portes sont apparus, sorti du sol, plus grand et plus fort que ceux d'avant. Et eux, non eux, je ne suis pas de leurs côté. Voilà où j'en suis, je suis ici et maintenant, vous mademoiselle... où êtes vous ?"

*Je me tournais dés lors vers le japonais, je retirai ma couette et la tendais vers lui.*

MOI : "Vincent, vous dites que l'un est dans la salle de bain, mettons l'autre irradié dans la couette pour l'amener également là bas, je suis grand mais pas très fort physiquement, seule je ne pourrai la porter, et il va falloir que je les examine."

*Je me tournais à nouveau vers la gamine.*

MOI : "Alors.... est ce que vous allez nous aider ?"

*Dans le dos de la petite se trouvait mon jeune alter ego, son visage à côté de son épaule gauche, ses mains prêt à étrangler l'enfant, un sourire aux lèvres, il murmurait à la gamine qui ne pouvait pas l'entendre.*

Jeune MOI : "Alors gamine, tu vas nous aider..?"
Revenir en haut Aller en bas
Aros
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 2 Jan - 19:33

scratch [HRP : hey doc, je pensais que t'allais en salle commune faire le boulot tout seul et revenir me dire, j'ai les poignets ET les chevilles menotées aussi, donc un peu dur pour se déplacer. Et vas y qu'il prend l'initiative que je le suive Very Happy Bon, pas grave, jme démerde, on va dire que c'était convenu comme ça]

*Le Doc avait finalement décidé que je le suive pour me présenter aux autres, c'était un peu risqué mais bon. Heureusement, le trou des menottes était assez grand pour pouvoir un peu les remonter sous les mollets et la chaîne reliant les menottes aux chevilles était assez grande pour marcher mais lentement, pas du tout idéal pour se défendre en cas d'attaque. La couverture cachait bien tout ça mais me laissait complètement à la merci de n'importe qui.
En arrivant avec le Doc dans la salle commune, je ne vois aucune personne déjà rencontrée auparavant, plus aucun garde ou soldat n'a l'air d'avoir survécu. Je vois trois personnes autour de l'arbre au centre et comprend mieux les voix qui ont résonné dans ma tête.*

"Ainsi, c'est vrai, ces trois fous nous protègent des bestioles"


*Quand je vois le vieux vers l'arbre en fauteuil roulant, un vieux reflexe ancré resurgit et me dicte aussitôt la méthode expéditive pour les cas handicapés. Je détourne aussitôt la tête mais les personnes devant moi ne me font pas meilleur effet, des envies meurtrieres commencent à remonter. Je baisse la tête en crispant la bouche.

"Calme toi, ce n'est pas du tout le moment, bouffer, il me faut de la viande rouge"

*Mon esprit militaire inspecte rapidement les personnes présentes, repérant les aliés et dangers potentiels et essayant de comprendre l'agitation qui régnait ici*

"Bon le black blessé, l'iradiée, on oublie, y'en a une qui est bien enervée, ça m'excite mais elle a pas l'air en très bon terme avec les nazis, ou avec qui que ce soit d'ailleurs, un mec sombre et mystérieux légèrement bridé, mouais... Y a celle avec la frange rose...nan c'est mort, le Doc avait raison, on est pas très bien lotis."

*Je vous écoute parler en donnant des signes affirmatifs aux propos du Docteur*
*Soudain un mal de crâne refait surface comme le Doc attendait une réponse de l'enervée. Par reflexe, je veux me prendre le crâne entre les mains pour me calmer et j'oublie que j'ai encore les poignets liés. Les regards se tournent vers moi, ce qui n'arrange pas mon état, mon statut de prisonnier est dévoilé*

"Heu, arg, j'ai un de ces mal de crâne, si seulement on ne m'avait pas puni et détenu pour avoir essayer de voler de la nourriture ici, je ne serais pas malade et j'aurais pu manger, ça aurait peut être calmer ce mal de tête."

"Merde, ils vont se poser des questions"


"Heu, je crois que ça ne dérangera personne si j'essaye de trouver quelque chose à manger, argg..."

"Vite du sang..."

*Laissant tomber ma couverture par terre pour aller plus vite, et dévoilant du coup aussi mes menottes aux chevilles, je pars en titubant vers les cuisines*
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 3 Jan - 0:08

Lucille avait écouté le speech de Kagema, mais n'avait même pas daigner le regarder.
"Fils de pute, il ose encore la ramener ...!? Mais pour qui est ce qu'il se prend !?"

Le nombre était contre elle, elle lui réglerai son compte plus tard...
Le bridé intervint aussi, cerné, le genre de type tout le monde est beau et gentil... Penser comme ça ne va pas l'aider à vivre vieux dans ce secteur. Pas un mauvais bougre, juste stupide.
Elle reporta son attention sur le doc :

"Si je peux aider ? Je peux aider s'il s'agit de botter des cul, mais dommage pour toi tu risques de pas être du bon côté de la botte".

Elle continuait de fixer ses yeux. Quelque chose en lui était étrange. Quoi ? difficile à dire.
Lui ne la fixait pas. Il regardait parfois à des endroits vide... Un lâche ? Du genre à fuir le regard ?
Elle se crispait toujours plus.

Le type derrière le doc, le lugubre, leva ses mains, et laissa apparaître des menottes.
Il baragouina un truc, un mensonge probablement. Ici tout le monde ment depuis son arrivée...
Puis il s'en alla dans la cuisine.
Lucille regarda la scène sans bouger. Blasée. C'était une putain de blague... voilà, une putain de comédie cette baraque.

Impossible d'en sortir pour autant...
"Ils vont me rendre folle bordel..."

Elle se tourna vers les autres.
"Je suppose que vous allez gober son histoire à lui aussi hein !? Faites confiance à qui voulez, et allez crever la gueule ouverte j'en ai rien à foutre..."

Elle pointa son doigt vers Kagema, s'apprêtant à rajouter quelque chose tout spécialement pour lui mais se ravisa. Elle se contenta de se mordre les lèvres et quitta la pièce en ouvrant la porte d'un grand coup de pieds.

*vers le dortoir 2*
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 3 Jan - 15:59

La tête de Kagema tournait de nouveau. Les gens entrait et sortait plus vite que dans un moulin. L'homme menotté, le docteur qui avait été volontairement au secteur Z, Lulu qui n'en faisait qu'a sa tête comme d'habitude... Lui qui pensait réunir les gens pour pouvoir discuter d'un plan. C'était raté. Il se trouvait dans une maison rempli pour moitier d'enfant capricieux n'en faisant qu'a leur tête.

Il regrettait la petite bande d'enfant doux et malléable.

Il y avait besoin d'un peu d'ordre, d'organisation. Malheureusement, en raison du nombre de tête brulé, cela semblait de l'ordre du rêve. Mais au moins pouvaient ils s'organiser entre gens raisonnable, et justement les gens raisonnables semblaient être rassemblés tous dans la même pièce.

-Non ! Non ! Si il faut isoler des peronnes quelque part, ce ne sera pas dans la salle de bain. Ce n'est pas confortable et il n'y a pas de lit. En plus on l'utilise tous, ce ne serait pas pratique. Nous trouverons une autre salle avec un lit pour elle. Mais un instant Vincent, il faudrait qu'on prenne un moment pour discuter ensemble.

Il se retourna vers le docteur. C'était le seul avec lequel il n'avait pas encore discuter. Certe, la première impression dans la salle de bain n'avait pas été des meilleure, mais mis a coté de Lucille il paraissait d'un coup beaucoup plus fréquentable.

-Cyrus, prend une chaise, installes toi à coté de moi, j'ai des question a te poser. Je crois que le mieux à faire c'est de rassembler nos informations en attendant que nous soyons tous dans la même pièce.

Il attendit que le docteur se soit installé pour commencer les questions le jeu d'echec se tenait entre lui et le docteur, et Kag ne pouvait pas s’empêcher de jouer avec les pièces.

-Quels sorte de prélèvement effectuais tu dans le secteur Z ? Tu nous a dit être médecin, mais quel spécialité pousse à un voyage si risqué ?

Si seulement l'homme pouvait être médecin avec une spécialité dans les mutations d'insectes, Kagema savait que c'était impossible, mais il ne pouvait s’empêcher d’espérer trouver un expert.

- Les insectes que tu as croisé comment étaient ils ? On doit en savoir le plus possible sur ces vermines géantes afin de connaître leurs faiblesse et pouvoir repousser ceux qui nous encercles. Tout comportement étrange, tout détails insignifiant peut nous être bénéfique, et sauver des vies.

Et des vie a sauver, il n'en restait malheureusement plus beaucoup, ce qui signifiait que l'aide ne pouvait plus non plus venir de nombreuses direction. Ce qui amenait le point suivant considérant les personnes qu'il y avait dans ce refuge.

-Les irradié, a quel point c'est dangereux. Moi j'y connais rien, mais a ce que tu dis ça à l'air contagieux, et même si celle là a l'air à plat, le type qu'on a croisé tout à l'heure n'a pas l'air mourant. Alors j'ai besoin de savoir, doit on les compter avec nous ou les foutres à part. Il faut qu'on fasse la part des chose entre ce que l'on risque en les ayant avec nous comparer a ce que l'on risque en les laissant à l'écart.

Il s'assura que la porte par laquelle la femme était partie était bien fermée avant de continuer.

-C'est un peu comme Lucille. Malgré son bon fond, à cause de son mauvais caractère, il est dangereux de l'avoir près de nous, mais avec tous ces insectes dans les environs, c'est encore plus dangereux de ne pas l'avoir avec nous. Alors Docteur Lilo, Docteur Cyrus, une fois pour toute ? Avec ou sans ?

Son regard se porta dans l'autre direction ver la cuisine ou était parti l'homme au menotte pour vérifier si elle était également bien fermée

- Et même chose pour le mec qui te suivait. C'est vraiment un voleur de nourriture ? C'est quoi son problème ? Pourquoi volé la nourriture dans une communauté rassemblé autour du partage et de l'entraide ? Il va poser problème ?
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 3 Jan - 18:22

*Le blessé commençait à parler de nouveau, ses pupilles dilatés, ça façon de bouger la tête, il n'avait plus tous ces sens, mais les gens ici semblait l’apprécier, daigner l'écouter ne coûterait rien, même si je n'attends pas grand chose de lui.*

Jeune MOI : "Pour qui elle se prend la passoire ? ahaha, t'as entendu passoire, parce qu'il a des trous !!

*Mon jeune alter ego se tenait près de Natascha, toujours, son bras sur l'épaule.*

Jeune MOI : " ................ Passoire !"

Natascha : "Oui ça va j'ai entendu, lâche moi !"


*Un corps troué partout, quel dommage que la tête avait été manqué, je me serai passé d'un trouble fête.. Il parlait encore pour contredire mes actes, discuter....*

MOI : "Jeune homme, je ne parle pas d'isolement pour l'instant, mais nos avons une irradié sur le dos qui ne bouge plus, je ne compte pas la laisser pourrir ici, si nous devons la laver nous même, nous le ferons, j'en profiterai également pour inspecter l'autre, dois-je expliquer mes demandes à chaque fois, pour être écouté ici."

*Le blessé était assis et me demandait de le rejoindre, il jouait avec une pièce du jeu d'échec, je sentais du stress en lui, jusqu'à sa question, ce n'était pas que du stress, c'était la peur, l'inquiétude pour son propre sort, l'égoïsme humain dans toute sa splendeur. Ca je pouvais comprendre, je l'avais vu tant de fois, ces gens qui ne vois qu'eux même dans de telles situations. Mon jeune alter ego se tenait derrière Kagema.*

Jeune MOI : "Qu'est ce qui te fais croire que ta vie a de la valeur...? Laissons la gamine cinglé régler son compte, elle avait l'air d'en tenir une couche contre celui là. Il pourrait ne pas survivre cette fois, il a survecu aux balles, mais la folle a buté le robot à main nue, de quelle couleur serait son visage après des coups comme ça ?"

MOI : "Je recherche des sources du HEV, vous savez ce que c'est je suppose, c'est en travaillant sur la source que l'on peut trouver des remèdes, mon but étant d'éliminer cette menace, mais peu font le voyage jusqu'en zone Z, j'ai du y aller moi même. Les équipes ne risquerait rien, à part venir me chercher, mais le contact a été perdu. Je suis seul ici."

*Ses questions continuait, je n'avais pas de temps à perdre avec ces jérémiades, mais il posait sans cesse des questions, qu'il se taise.*

MOI : "Les irradiés, savez vous les effets que peuvent avoir les radiations ? Moi non plus ! Elles changent selon les personnes, selon les produits, nous ne savons même pas ce qui a touché ces deux là, non je ne sais pas si c'est dangereux, mais toute radiation peut être contagieux, dans notre situation, il n'est pas question de savoir si c'est dangereux ou non, la question est de savoir si on prendra ce risque, je ne risquerai pas les vie des autres pour eux. Mais je tenterai tout de même de les sauver du mieux que je pourrais.

Vous savez, vous me rappelez quelqu'un que j'ai connu autrefois, il gagnait à avoir un certain contrôle mais attendait toujours de savoir avant de réagir, ce qui peut parfois être une bonne chose, il était très intelligent, mais parmi ces amis, se cachait un judas. Cet homme était un gangster, un chef gangster, mais il ne cachait jamais rien à ses lieutenant, leur loyauté était acquise. Le juda l'a tué, ils ont tous préféré le suivre, lui, le traître, plutôt que leur chef. Il aurait pu le prévoir, il aurait pu le voir venir, les signes étaient là, mais il a continué. Nous ne ferons pas cette erreur, nous voyons un mal, il pourrait être bénin, où tous nous emporter. Nous ne serons pas le chef déchu.

Quand à cette gamine, Lucille, il semble que sa colère soit surtout dirigé vers vous, je suggère que vous travaillez la dessus, mais avant reposez vous, vous ne tenez pas debout...
et surtout... ne me dites plus ce que je dois faire... vous êtes blessé, je suis docteur, vous êtes mon patient désormais. Reposez vous."


*J'en avais fini de jouer avec lui, sa peur nous faisait perdre un temps précieux, je me tournais à nouveau vers Vincent, je voyais la petite soigneuse de tout à l'heure.*

MOI : "Mademoiselle, Vincent, est ce que je peux compter sur votre aide, où est ce que je dois trainer moi même ce corps jusqu'à la salle de bain ?"
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 4 Jan - 17:13

-Pourquoi ai je l'impression que tu m'envoi me reposer plus parce que ça t'arrange que pour mon bien ?

Il avait posé cette question rhétorique simplement et ouvertement.

-Oui, je suis crevé, j'ai mal, malgré les soin de Lilo, et mon corps ne demande que le sommeil. Mais, je ne crois pas que ce soit le moment. De plus, tu ne m'a même pas occulté. Mon docteur ici, c'est Lilo.

Le ton qu'avait pris le docteur pour ses explication n'avait pas du tout plu à Kagema. Il semblait être devant lui un enfant ignare qui fait un caprice. Le docteur semblait le tenir pour responsable de son ignorance, et le jugeait alors qu'il tentait d'y remédier.

-Non, je ne sais pas ce qu'est le HEV. Ni ce que ça a à voir avec le secteur Z. En fait j'y connait pas grand chose en médecine. C'est pour ça que je te pose des questions

De plus il lui donnait l'impression de les envoyer au casse pipe et de ne pas voir le danger qui se présentait, mais de ce coté, il semblait a Kagema que la seule personne qui réagissait comme il le fallait dans cette maison de fou était la pauvre petite irradié prostré dans un coin, choquée par la vision des monstres dévorant ses semblables.

-As tu donc une telle confiance aveugle en nos trois bienfaiteur ? Ne crois tu pas que d'une seconde à l'autre la vieille aveugle démembré, le petite fille fluette ou le vieil handicapé pourraient flancher, et arrêter de repousser les insectes. Mes questions n'ont pas but de te faire chier, mais de trouver la meilleure défense contre ces insectes que tout le monde semble négliger. Et si pour ne pas qu'on se fasse tous bouffer, il faut que l'on se risque à travaillé avec ces pseudos "irradié" alors qu'a cela ne tienne.

Il avait vécu l'enfer d'être poursuivit par ces chose sans être préparer, sans avoir d'arme, sans rien. Il ne vivrait pas ça deux fois de suite.

-On est trois à avoir une expérience avec des insectes géants et à y avoir survécut. Et il ne faudrait pas profiter de ça ? Je sais comment je m'en suis tirer, mais je ne connais pas ton histoire et ne peux en tirer les bénéfices.

Si revenir du secteur Z n'avait pas convaincu le Doc de l'urgence de se préparer alors rien ne le pourrait. Kagema devait accepté de laisser le docteur se rendre utile de la manière la plus adapté.

-Sinon, tu as raison. Toi, tu soignes les irradiés, tu les dés-irradie et les remets sur pied. Moi, je m’inquiète pour les insectes, et avec Vincent et les autres, on prépare une défense. Vas y, et dépêche toi.

La lenteur du Docteur lui déplaisait, quand on été en pleine bataille, il ne fallait pas perdre un instant, et l'homme avait plusieurs fois préféré visiter le refuge que d’occulter ses patients. Il se tourna alors vers Lilo, prêt à lui demander encore un service, mais alors il se souvint de l'avertissement que lui avait donné Vincent. Avait il vraiment l'habitude de faire preuve d'ingratitude ? Il tenta donc d’agrémenter sa demande de remerciement mérité.

-Docteur Lilo, tu as fait de l’excellent travail sur moi, et je t'en remercie. Je ne sais pas pourquoi tu m'en veux, mais j'ai un service a te demander, et, malgré que je te soit déjà redevable au delà de ce que je pourrais payer, j'aimerais que tu le considères. Tu es médecin, mais tu sembles avoir plus de sens pratique que celui là, alors pourrais tu aller avec lui afin d'apporter ta contribution au soins, notamment en soignant cette demoiselle qui m'a l'air choqué, et qui ne devrait pas être lavé par un homme. Mais surtout, j'aimerais que tu puisse juger du travail du docteur, et que tu l’arrête quand il leur aura donné les soins les plus urgent, et qu'il ne sera plus dangereux de combattre à leur coté.

Il souffla. C'était important pour lui, pour tout le monde que tous soient debout le plus tôt possible, et en état d'aider. a cause de ses blessures, lui ne pourrait pas. Mais il devait se sentir heureux d'être encore en vie. Peu avait eu sa chance. Oui, il avait été ingrat. Il se souvint d'avoir regretter d'être en vie, de s'être sentit diminué, faible et nauséeux, mais il ne se souvint pas d'avoir remercier celle qui l'avais soigné.

-Même si tu m'en veux toujours et que tu ne m’écoute pas : Merci. Tu m'as sauvé la vie.

Il inclina la tête. Puis, il se tourna vers Vincent. Ce n'était pas tout de parler, mais maintenant que l'on avait rassembler tout ce qu'on savait sur les insecte, il fallait se préparer à les affronter.

-Il faut rassembler des armes et fabriquer des torches.

Puis un détail lui revint a l'esprit.

-Ho ! Et Lilo. Quand tu redescendras de la salle de bain, rapporte les vieux vêtements de Lucille


Dernière édition par Kagema le Sam 5 Jan - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 4 Jan - 19:36

Jeune MOI : "Il commence à taper sur les nerfs celui là !! Il a déjà des trous pour faire respirer la viande, envoyons le aux insectes, ce serait un bon spectacle."

MOI : "Non, je ne vous ai pas occulté, il faut d'abord vous reposer, même si les soins ont été donné d'une manière... originale, vous avez été soigné, vous n'êtes pas une priorité pour le moment."

*Le blessé continuait à parler, forcément, quand on ne peut faire que cela, et voilà que je suis entouré d'une des personnes les plus ignares. Je ne répondrai pas à cette question, qu'il demande à quiconque, c'est à cause des gens qui oublient le passé que l'on continue à faire les mêmes erreurs.*

Jeune MOI : "Et il continue, allez, est ce qu'il est déjà sorti de chez lui avant ?"

MOI : "Ne connaissez vous donc rien aux irradiés ? Vous n'avez aucune idée de jusqu'où leurs capacité peuvent aller, confiance.... jeune inconscient... je ne fais confiance à personne ici, et je suis sûr que c'est le cas de chacun ici. En tout cas, tu admettras que cette gamine et ces vieux se sont montré bien plus utiles que toi jusqu'à présent. Et ils sont silencieux aux moins. Vous êtes un jeune lunatique et vous me faites perdre mon temps, mais je ne dis pas ça pour vous faire "chier". C'est juste un rappel à la réalité"

*Je commençais à m’énerver, j'avais l'impression de parler à Natascha, quelqu'un à qui il faut tout expliquer mais qui croit tout savoir. Ce sont ces gens là qui nous font tuer. Natascha me massait les épaules.*

Natascha : "Allons du calme, tout le monde ne peut être aussi intelligent que vous Doktorr."

Jeune MOI : "Oh la fayote eh. Eh eh, t'as vu, suce le pendant que t'y es."

Natascha : "Ach, tais toi toi", elle s'approchait de mon oreille, "je veux vivre Dok, et je ne peux vivre qu'à travers vous, restez calme et maîtrisez la situation."


*Elle se reculait ensuite.*

Jeune MOI : "Salope !"

MOI : fixant le blessé et regardant les autres aux alentours " Expériences... il n'est pas question d'expériences, j'ai eu l'intelligence de me cacher pour échapper aux insectes, comme nous le faisons maintenant. J'ai vu ce qu'il y avait à la frontière, votre expérience, je l'ai vu. J'ai vu les corps des enfants tombés. Votre expérience, je m'en passe. Je ne laisserai as un lunatique envoyer qui que ce soit dans ce refuge vers une mort certaine."

*Il commençait alors à donner des ordres aux restes de la pièce, avais-je loupé quelque chose durant mon séjour au dortoir.*

MOI : "Avez-vous été élu leader par un quelconque vote ? Avez-vous été choisi pour définir les rôles de chacun ici ? Docteur Lilo, vous avez plus de sens pratique que moi, en est il ainsi, vous devez connaitre ma pratique ? Vous ai-je déjà opéré ? Non, vous vous en souviendriez je pense..."

Jeune MOI : " Oh oui !"

MOI : "Etes vous militaire, je veux dire, vous voulez qu'on vous laisse choisir une stratégie, mais vous faites quoi en dehors de ce refuge. Si vous étiez le stratège lors de votre sortie du secteur Z, je pense que certains enfant nous conseillerais d'y réfléchir. Qui êtes vous ?"

*Il était temps de comprendre la situation. Que chacun sache ce qu'il devait faire. Je m'adressais alors à tous dans la salle commune, la petite soigneuse, le japonais, Vincent, ou Neko, le blessé.*

MOI : "Mettons les choses au clair, des décisions doivent être prises, nous sommes entouré d'insectes à l'instinct meurtrier suprêmement affûte, et probablement jamais vu dans ce secteur, nous sommes protégés par des irradiés d'une puissance rarement vu, et d'autres irradiés dont nous ignorons les effets. Il faut d'abord nous soigner de l’intérieur avant de pouvoir espérer affronter l’extérieur. C'est pourquoi j'estime que la priorité ce sont eux" je montrais l'irradié immobile du doigt. "A moins que vous souhaitez faire des torches, faites un petit atelier d'arts plastique et amusez vous.

En ce qui me concerne, je vais agir de manière réfléchi, sauvez nos vies est la priorité, et je ne suivrai pas cet homme, qui a amené des enfants à leurs morts, qui est tout sauf un soldat où un stratège."


*J'avais toujours la couette dans la main, donc je me dirigeais vers la fille irradié et l'enroulait dans la couette. Je levais ma tête en direction du blessé à côté du jeu d'échecs.*

MOI : "A moins que je ne me trompe, êtes vous un soldat, êtes vous un stratège ? Qui êtes vous hors de ces murs ?"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sud-est] [Refuge] La salle commune
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Devant la salle commune
» [DESCRIPTION] Salle commune de Poufsouffle
» Aspect Salle Commune des Serpentards
» Recherche de la salle commune des Serdaigle
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire City :: Secteur Y-
Sauter vers: