Empire City

Octobre 2130...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sud-est] [Refuge] La salle commune

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 9 Jan - 17:00

*Ils étaient déjà tous en train de s'engueuler, visiblement, c'était pas la joie dans ce refuge... Elle se boucha les oreilles et hurla de toute ses forces.*

-"VOOOOOSSS GUEEEEEEEEEUUUUUUUUUUUUULLLLLEEEEESSSSS !!!!!!"

*Avec un peu de chance, le Secteur entier, voire plusieurs Secteurs à la ronde l'avait entendu, c'était un cri à la fois colérique et hystérique d'où on ne savait pas d'où il sortait sur un corps aussi maigre, mais elle avait du coffre la bougre ! Sans-doute était-elle chanteuse de grincore aussi en guise de passion, même Grolem fut surpris. Quand tout le monde s'était calmé et avec sans-doute un bon acouphène, elle reprit la parole.*

-"Ouaahh ! Mais c'est pas vrai ça ! Vous êtes tous hystériques ici ma parole ! J'vois que c'est l'entente cordiale ici c'est génial... Bah vous allez m'faire le plaisir de tous bien vous entendre l'histoire d'un instant, ok? Non parce que bon, y a des bestioles là qui viennent d'on ne sait où et c'est un problème pour tout le monde, et je dis bien TOUT LE MONDE !!!, parce que pour infos, j'en ai vu d'autres récemment des trucs qui tentaient de se frayer un chemin dans la ville, mais pas des comme ça, alors on s'assoit gentiment autour de cette table, on discute TRANQUILLEMENT et ceux qui sont pas d'accord et qui ne veulent pas collecter des indices, parler, ou ne peuvent pas maîtriser leurs émotions ou leurs problèmes personnels juste CINQ MINUTES, tous camps confondus, ils SE CASSENT ! La porte est derrière moi, grande ouverte, j'les r'tiens pas !"

*En tout cas, elle avait laissé tout le monde régler ses différents... Et elle pointa du doigt chaque personnes en s'adressant à eux à tour de rôle.*

Jake :
-"ça, c'est un clone modifié, ça se voit rien qu'à sa gueule, et ce ne sont pas des violeurs, c'est pas l'genre de la maison... Vue son état il doit être sous drogue en permanence, et croyez-moi, c'est pas la pédophilie qui refait surface quand on carbure aux drogues d'aujourd'hui, par contre, qu'il ait agressé la gamine, ça ouais, c'est possible... Mais violée, non... Alors attachez-le si vous le voulez, faites-en des confétis mais faites vite avant que je m'en charge moi-même si il ne se tient pas tranquille."

Petit chaperon rouge :
-"Toi t'as pas été violée, tu ne serais pas dans cet état et surtout dans la même pièce que lui, pas vrai? ... Par contre tu t'es rudement bien défendue pour ton âge vue l'état de ses jambes et de son arcade, je suppose qu'à l'école tu dois faire une véritable boucherie dans la cours de récré..."

Doktorr :
*Elle s'était arrêtée plus longuement sur lui... Parlant d'une voix lente et assez inquiétante, ses yeux bleu électriques transperçant les siens jusqu'à rendre mal à l'aise et haineuses toutes ses personnalités réunies.*

-"Vous... Je sais parfaitement qui vous êtes, ho que oui... Et nul-doute vu vos prodigieuses cellules grises que vous savez qui je suis également... Quoi qu'il en soit, je pense qu'il serait plus sage de ne pas dévoiler nos identités respectives avant qu'on nous saute dessus, n'est-ce pas?... Parce que de toute évidence, là actuellement, vous avez besoin de moi, j'ai besoin de vous, et ils ont tous besoin de nous. Pareil, la sortie est derrière moi si le deal ne vous convient pas, mais faites gaffe, Grolem est du genre nerveux avec certains de mes rivaux...
Pour ce qui est de vous avoir sauvé, il valait mieux ça alors que je passais dans le coin plutôt que de vous laisser enfermés ici, non? Encore une fois j'ai dis que j'étais pas de l'Eisenadler... Ma charité en est une preuve suffisante je pense, les chleuhs ne connaissent pas ce terme, moi oui, un p'tit peu."


Kagema :
-"Toi... Calme-toi mon mignon, et tu auras le privilège d'un bon massage revigorant, si tu ne maîtrises pas tes émotions non-plus par contre, c'est Grolem qui s'en chargera de ce massage..."

À Neko et Lilo :
-"Vous vous avez raisons, faites l'amour, pas la guerre, et "Vincent", range ce couteau tu vas finir par blesser quelqu'un, mon grand."

À Lucille :
*Un peu plus génée.*

-"Je t'ai dis que j'avais pas fais de mise à jour, ma belle, je ne sais pas de qui tu parles... Mais je t'ai dis, on parlera en privée quand j'aurai résolu un mystère, ok? T'as ma parole..."

Revenant à Lilo :
-"Pour répondre à ta question, miss, elle me connaît, mais moi je ne la connais pas... Voilà pour faire court..."

À tout le monde cette fois-ci :
-"Bon... ça ne répond pas à ma question tout ça... Comment vous avez atterris tous ici? Pour ce qui est de la suite je proposais d’occulter et de disséquer unes de ces bêbêtes pas belles avec le Dok... Enfin... Cyrus Black là... Bref... Je sais que c'est un bon médecin, il est connu en ville, on sera pas trop de deux pour faire des analyses poussées et efficaces, entre temps, je réponds à vos questions. Don't worry pour les radiations, elles se dissipent quand le corps n'est plus en vie, j'ai analysé le truc avec mon machin ils n'en émane plus du tout de ces trucs quand ils sont deads... Vous avez vu d'autres trucs chelous sinon à part ces machins à quatre pattes visqueux et pleins de tentacules?"

De nouveau au Doktorr :
-"Si le deal vous va bien sûr... Je n'ai jamais douté de vos talents d'analyste, bien au contraire, vous êtes uns des rares que je respecte dans le milieu de la médecine, alors ça me ferait plaisir de travailler avec vous juste pour cette fois..."

*Il n'était pas difficile de voir qu'elle était franche à ce sujet. Le milieu scientifique est assez étrange puisqu'il s'agit énormément d'hypocrisie... Et puisque le Dok savait qui il avait en face de lui, il était aussi au courant qu'elle, au contraire, elle était franche car quand elle était hypocrite, elle le montrait directe, ce qui lui donnait une très mauvaise réputation d'ailleurs... En revanche, elle n'avait rien dit sur les méthodes de travaille du Dok pour ne pas effrayer tout le monde ou énerver encore plus l'assemblée qui l'était déjà bien assez... La sagesse devait être de maître pour le moment, elle espéra que le Dok le sache, il n'était pas le dernier des cons après tout...*

*Elle attendait sa réponse d'ailleurs pour se mettre déjà au travaille, en attendant, elle sortie du dos de Grolem un sachet remplie de brioche et quelques bouteilles de bières qu'elle mit sur la grande table... Elle s'en ouvrit une d'ailleurs, avec une brioche et prit place dans la chaise au bout en se détendant, croisant de longues jambes fines et bottées de grosses new-rocks sur la table... Visiblement, elle avait tellement étudié la science qu'elle en négligeait totalement les bonnes manières...*

À tout le monde de nouveau, la bouche pleine :
-"Ouaipch, Grolem fait auchi frigo... groumpfgroumpf... Chervez-vous les genchs ! groumpf..."
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Aros
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 9 Jan - 19:35

Venant de la cuisine puis de la salle de bain puis du dortoir 2

*J'ai un baluchon dans le dos, tenu au cou, deux coktails molotov dépassant du pantalon, un couteau dans la chaussure le long du mollet et.....des dent de fourchettes dans les semelles*

*Je commence à entrer quand je vois tous ces gens réunis, je vois le docteur en mauvaise posture, la gamine rouge, esquintée, tout comme un type que je vois pour la première fois et comprend mieux le sang dans la salle de bain. Encore une fois, compter que sur moi même était la meilleure solution, le doc n'a pas l'air de s'être fait beaucoup d'amis. Heureusement, cette fille armée et ce robot y ont apparemment mis un terme. Elle semblait venir de la porte défoncée d'où aucun insecte n'était visible*

"Le plus important, elle semblait connaître le docteur et ne pas trop s'en offusquer. Elle nous a filé un sacré coup de main dehors apparemment. Peut-être maintenant que tout le monde est réuni, je pourrais plus facilement trouver quelqu'un pour me débarasser de ces chaines"

*Je mords un coup dans mon morceau de viande entamé à 5/20, espérons ne pas finir cette viande gorgée de sang trop vite. Entamée à 20/20, je pourrais reperdre le contrôle très vite...
Mais pour l'instant, je suis bien, je passe devant tout le monde, me sert dans les brioches proposées généreusement et décapsule une bière avec les dents de fourchettes plantées dans mes semelles de chaussures*

"Pas mauvais tout ça,grommpch, j'ai entendu vos dernières paroles et votre aide nous a été semble t il très utile. Pour votre information, je m'appelle Sora et j'ai été détenu ici quelques temps à cause d'un banal vol de nourriture. Je suis prêt à aider pour sortir d'ici, si quelqu'un aurait l'aibli..., l'ambim....
"Merde, j'ai jamais réussi à dire ce mot"

....l'aimablilité de pouvoir retirer ces menottes"
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Jeu 10 Jan - 16:32

Lilo fut la deuxième à aller s'asseoir autour de la table, mais elle prit garde à ne s'asseoir ni près de la scientifique, ni près du mec bizarre.

- Darla, merci de ne pas lui retirer ses menottes. Il dit qu'il a été attaché ici uniquement pour avoir piqué un peu de nourriture et je n'en crois rien. Je ne suis pas la seule d'ailleurs, son mensonge ne tient pas debout. Et il y a déjà assez de tension ici sans rajouter celle provoquée par un mec déguisé en porc-épic explosif libéré.
Rien de personnel contre toi Sora mais franchement t'es vraiment pas rassurant. Je te quitte avec un bout de viande et un couteau, je te retrouve farci de pointes et de trucs dangereux. Alors non. Tu gardes tes menottes et nous on te garde à l'oeil.
Bon. En espérant que je ne le regrette pas plus tard, merci Darla. Et merci Grolem. Pour les bestioles. Santé !

L'infirmière prit une brioche, une que n'avait pas effleuré Sora (malgré qu'il se soit rincé les mains), la leva haut pour trinquer et mordit dedans. Ah, reprendre des forces ...
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 4:22

*Il fallut quelques instant au clone pour réagir, me sauter dessus et commencer à me battre, je me couvre comme je peux peux sous son coup de poing. C'est alors que l'infirme arrive pour l'écarter, décidément, celui ne tient pas à guérir de si tôt.

Vient enfin le tour du japonais de m'agripper. Ils commence à me parler des états d'âmes, quand Darla se met à hurler. Faisant un joli petit discours, parfois en disant trop, c'est gênant pour mes plans, peu importe, la situation a changé, il est temps d'improviser.*

Natascha : "Je n'aime pas sa façon de nous regarder..."

Jeune MOI : "Hmm, je l'aime déjà pas, avec son robot et ses faux airs de sauveuse."


*Mon jeune alter ego avait raison, charité, plus personne ne sauve par charité, elle est fini cette époque. Le japonais qui me tenait toujours avait dû me lâcher.*

MOI : "Eh bien, Vincent, vous voilà bien violent, qu'ai je pu vous faire, la vérité vous fait si peur. A l'avenir éviter de me toucher avec vos sales pattes et retournez jouer à la poupée." mon regard se dirigeant vers la petite soigneuse puis je me tourne à nouveau vers l'asiatique. "Un alias allemand, ahahaha, allons on se réveille s'il vous plait ! Cela fait tellement d'année que les nazis ont cessé d'être juste allemand. Allemand, il n'y a plus d’Allemagne aujourd'hui, il n'y a plus d’Europe. Je me demande bien d'où vous le sortez votre alias à vous, avec votre tronche vous n'avez pas d'origine latine. Cessez de parler vous aurez l'air moins stupide."

*Je me relevais, mon visage avait un peu enflé, ça faisait deux fois que ce clone me frappait. Je m'occuperai de lui plus tard, je fais la promesse de l'avoir un jour sur ma table.*

Jeune MOI : "Tu vas faire quoi, t'allier à elle, on pourrait se barrer ? Qu'est ce que t'en penses"

*Sora refaisait surface, plutôt bien armé, mais toujours menotté, il avait fait avec ce qu'il pouvait et c'était bien débrouillé, il demandait à être libéré, la fille aux cheveux roses s'y refusait.*

MOI : à la gamine "Mademoiselle, si je puis me permettre, je serai plutôt d'un autre avis, la confiance ici ne règne entre personne, mais je vois là quelqu'un qui pourrait être des plus utiles si il fallait à nouveau se défendre. Je comprend vos inquiétude, mais personne ne vous demande de vous jeter dans ses bras non plus, vous avez déjà trouvé de quoi faire à ce niveau semble-t-il." Je me tournais vers Darla "Après tout, il n'a attaqué personne dans le refuge, lui au moins, contrairement au clone, drogué où non." Regardant la gamine à nouveau."Imaginez que les insectes reviennent plus nombreux ensuite, plus fort, nous auront besoin de toutes les ressources nécessaires? pendant que nous nous occupons d'ausculter les insectes, vous avez besoin du plus grand nombre. Aussi charitable que MMM.. mademoiselle Darla soit, je doute que vous ou moi soyons la priorité de son.. "grolem" Et je me tournais à nouveau vers Darla " Oui j'accepte bien entendu de vous aider, je me suis toujours demander comment vous travaillez... comment.... vous... en êtes arriver là..? VOus voyez ce que je veux dire"

* Je me retournais et prenais à mon tour une brioche, regardais le "grolem".*

Jeune MOI : "Il nous en faudrait un comme ça. On aurait moins de problème quand on sort."

MOI : "C'est un joli tas de ferraille que vous allez là, je n'ai jamais été un grand fan d'ingénierie mécanique, des fois je pense que j'aurais dû faire des efforts. Mais que voulez vous, je suis plus un homme... d'esprit.......... En parlant d'esprit, qu'en est-il pour lui ? Une I.A. informatique, mécanique, où vous utiliser de véritable cellules grise ? Un vrai cerveau peut-être ? Enfin, est-il complètement mécanique serait la meilleure question..... Je m'éloigne je m'éloigne. Les insectes"

*Je sors au pas de la porte, regarde un peu de tous les côtés voyant les corps laissé par le grolem.*

Jeune MOI : "Un bon carnage, c'est ce robot qui a fait ça, j'en veux un Dok, c'est définitif, demande lui si elle le vend !"

MOI : "Ils viennent de la zone Z, mais je suppose que vous vous en doutez, je les ai aperçu pour la première fois à la frontière, déchirant le sol pour sortir des profondeurs. J'ai un peu de matériel sur moi, mais surtout des scalpels et quelques bocaux, dans mon sac, si jamais je pouvais emprunter un peu du votre,, ah et auriez vous une blouse également, par le plus grand des hasard."
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 9:41

Le visage de l'infirmière s'assombrit aux paroles du docteur. A insister de façon méchamment moqueuse sur leur relation à Neko et elle, il lui tapait vraiment sur les nerfs. Qu'est-ce que ça pouvait lui foutre à lui ? Hein ?

Prenant sur elle, Lilo détendit tout à fait son visage et battit des cils, prenant réellement des airs de "poupée". D'une voix roucoulante et sucrée, elle lui adressa la parole.


- Oh, Cyrus ? Ou quel que soit ton nom d'ailleurs ... tu me fais penser que j'ai quelque chose pour toi. Ah mince, où l'ai-je mis déjà ? se demanda-t-elle en tâtant ses poches et son sac. Elle s'immobilisa. Oh mais ... suis-je donc si étourdie ? Il est juste là. Tiens.

Sa voix était doucereuse et son sourire désarmant lorsqu'elle tendit le bras vers lui, poing fermé et intérieur du bras tourné vers le plafond. De son autre main elle fit mine de tourner une manivelle invisible qu'elle avait au niveau du coude et la mécanique fit se déplier doucement son majeur. Quand il fut bien droit, narguant le docteur d'un joli ongle vernis de rose, Lilo fronça les sourcils et gronda entre ses dents.


- Cadeau de la "poupée". Occupe toi de tes miches et fous nous la paix espèce de taré menteur fou dangereux ! Merci Darla pour la mise en garde ...
Revenir en haut Aller en bas
le petit chaperon rouge
Sniper
Sniper
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 10:55

Décidément, il n'y avait que des crétins dans cette pièce. Elle regarda toute la pièce et Jake en particulier.

"Vous êtes vraiment tous con et une bande d'hypocrite. Vous n'êtes que des animaux haineux qui abusez de vos croyances héroïques pour asservir votre folie destructrice ; Vous vous croyez mieux que tout le monde et chacun donne des ordres ou réprimande les autres ... Vous êtes pire que les monstres car eux ne feront pas la différence entre nous ...".

Elle marqua une pause puis regarda le sale jaune.

"Toi, tu me dégoute !! Pas parce que tu es asiatique mais parce que tu oses parler de mes mains sales. A moins que tu ne sois divins, ferme ta gueule !! Tu es qui pour dire ça ? Qui ici, dans ce monde n'a pas les mains sales ? Oui, je porte les couleurs Nazi ; ça ne fait pas de moi là responsable de tout leurs massacres ..."

mensonge
Résultat
1D20 : 14
1D20 + 5 : 19


Eva c'était mise à avoir des petites larmes aux yeux.

"Oui, je suis une Nazi !! Vous vouliez que je fasse quoi hein !! Je n'ai pas demandé à avoir des parents vivant sous cette dictature ... Je me suis déjà enfuit, j'ai quittez ceux que je connaissais !! D'après vous pourquoi j'ai suivit une personne au lieu de rester à attendre les soldats Nazi hein ?!! "

Elle prit une seconde pause ...

"J'en ai marre de toute cette violence qui ne sert à rien ... Marre d'entendre des cons juger d'autres cons !! ..."

mensonge nombre sang dans la main
Résultat
1D20 : 12
1D20 + 5 : 17


"Je n'ai jamais tué quelqu'un !! ..."

Ce n'était pas totalement vrais mais elle était énervé qu'on la juge bêtement sans la connaitre !!

" Par contre ... Hooo, le gentil monsieur qui n'aime pas les Nazi, combien d'enfant à t-il tué hein !! Les tuent t'ils au berceau aussi sous prétexte que se sont des Nazi ? Et toi ? C'est bien beau de prédire les actes de chacun, mais qui es tu ? Pourquoi aurais-tu le droit d'être armé et d'autre non ? Tu es le chef de cette bande ? Moi aussi je veux vivre et ne pas me faire manger par ce qu'il y a dehors ... Et ... quitte à attacher des gens, je préfèrerais que ça soit celui qui m'a violenté !! "

Elle parlait peut être trop ... Mais elle en avait marre de se taire ... Elle avait faillit mourir bêtement et la stupidité de ceux qui se trouvaient en face l'énervait.

" De toute façon, vous êtes surement supérieur à moi hein !! ... Vos vies vaut plus que la mienne hein ?!! Vous ne valez pas mieux que ceux que j'ai fuis !! Il y a plein de gens bien qui portent les mêmes couleurs que moi ... Pas par choix !! "

Elle partie s'assoir dans un coin, comme pour bouder tout ceux avec qui elle se trouvait ... Et puis, elle commençait à fatiguer.

Revenir en haut Aller en bas
Nekomata
Assassin
Assassin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 28
Localisation : Dans la vallééeee ohhhohhh...

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 12:29

*Ils commençaient tous à l'agacer... Il se tourna vers Lilo.*

-"Laisse, je crois que nous savons tous deux qui à le plus à gagner dans cette pagaille."

*Il accrocha un des couteaux à sa ceinture. Il attrapa un des morceaux de la rambarde, et un plus long de la porte. Il s'assied, et commença à tailler son propulseur, tout en s'adressant à Darla.*

-"Vous dites que d'autres bestioles ont passé la frontière, ou tout du moins s'y massent... En même temps à ce que m'a dit Kagema, ils aiment beaucoup la chaire humaine, et en emmenant les rescapés dans ce secteur, ils ont perdu leur source de nourriture... Pas étonnant... D'autant plus que le cerbère étant HS, ils peuvent passer sans problèmes..."

*Son travail avançait. Les années sans armes à se servir de rien pour se défendre avaient porté leurs fruits.*

-"Ce qui m'étonne le plus, c'est que -comme nous avons pu le constater- certaines de ces bestioles peuvent circuler sous terre, donc sans rencontrer de résistance. Donc pourquoi attendre maintenant pour attaquer?"

*S'occuper les mains lui permettait de réfléchir un peu.*

* La reine est morte, certes, mais si ces bestioles sont comme les fourmis ou les abeilles, elles en ont une ou deux prêtes à prendre le relais. Attendaient-elle simplement que toutes puissent passer pour lancer l'assaut? Ca me paraît le plus plausible. *

* Mais...*

* Mais quoi?*

* Ces bestioles pouvaient très bien démembrer elles-mêmes le cerbère... Sont-elles opportunistes? Je ne pense pas qu'on ai seulement joué de malchance... Et si... *

-"Et si ces bestioles n'étaient qu'une autre expérience glauque des Nazis pour nettoyer les bas quartiers? Voyant leur travail achevé en zone Z, elles progressent don en Zone Y..."

* La grande théorie du complot... Malheureusement dans ce monde dégénéré, elle a souvent fait ses preuves... *
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 14:06

*Darla machouilla tranquille sa brioche en sirotant sa binouze et faillit s'étrangler de rire lorsque Lilo fit un fuck au Doktorr, mais elle se ressaisit bien vite en toussotant un peu et en s'essuyant la bouche.*

Au Dok :
-"Sans vouloir faire ma rabat-joie il faudrait que vous appreniez un p'tit peu à vous adresser aux femmes mon cher Cyrus... Et les Nazis restent tout de même relativement dans leurs délires allemands et teutoniques d'il y a deux cents ans, à tel point que certains soldats et partisans en parlent cette langue..."

*Elle enleva ses pieds de sur la table et se redressa.*

-"Pour ce qui est de savoir comment je suis arrivée là, j'ai effectivement remonté la trace des insectes, vous dites qu'ils viennent du Secteur Z? Moi je pense donc qu'ils viennent de plus loin..."

À Neko :
-"... Alors non, pour répondre à ta question cher Vincent, je ne pense pas qu'il s'agisse de délires expérimentaux Eisenadleriens... Les bas quartiers? Ils s'en foutent, ils les laissent livrés à eux-même, ils vont pas gaspiller des recherches ou même des balles pour ça, la preuve... Ils se contentent juste de fermer les frontières, et de laisser les gens pourrir dans leur propre merde.
Leurs scientifiques sont beaucoup plus basés sur le clonage arien et en ce moment la robotique et la cybernétique, créer des monstres de la génétique instables n'est pas dans leurs délires, de plus, ces bestioles attaquent aussi les soldats, je l'ai vu... Enfin, leurs labos sont à l'intérieur de la ville, pas à l'extérieur. Définitivement, ce n'est pas dans le délire de Gottfield de créer des monstres quand on sait qu'il est purement fan d'esthétique militaire romaine comme le voyait Hitler.
Je pencherai plus pour Black Hole à la limite... Ou bien autre chose... Et j'ai bien peur que ce soit justement autre chose, d'où la grosse inquiétude à avoir... Pour le reste... Tu verras, je vais te montrer un truc..."


De nouveau au Dok :
-"Grolem m'a plus ou moins été offert, que voulez-vous, j'ai aussi des amis et des fans, moi... Juste de l'I.A basique, avec quelques copies d'un système de cellule grise d'un saint-bernard informatisé pour la fidélité... Gouzi-gouziiii !"

*Fit-elle en caressant l'énorme machine sur la tête alors qu'il l'avait baissé et que maintenant il battait du pied comme un énorme chien qui adorait effectivement les gratouilles...*

*Elle s'arrêta ensuite sur Eva, ayant visiblement un peu de mal à la cerner...*

Intelligence
Résultat
1D20 : 6
1D20 + 8 : 14


*Mais au final, sa comédie semblait efficace, même pour Darla. ça n'allait sans-doute pas plaire aux autres d'ailleurs...*

À Eva :
-"Tu sais ma grande... Je peux comprendre que pour toi il s'agisse d'une simple question d'habitude à cause de tes parents... Mais hors des Secteurs Nazis, la croix gammée est relativement considérée comme un symbole purement de haine et fasciste, donc pas très appréciée... Peut-être vaut-il mieux que tu la caches dans certains Secteurs, tu ne crois pas?"

Intelligence
Résultat
1D20 : 12
1D20 + 8 : 20


*En revanche Darla ne croyait pas une seule seconde que la petite Eva n'avait jamais tué personne, vu comment elle avait amoché un grand type comme Jake, il était évident qu'elle était capable de tuer à mains nus si elle le voulait vraiment et qu'elle avait des talents cachés... La scientifique n'était pas encore bien sûr de qui elle était vraiment puisqu'elle la croyait... Mais elle ne fera pas plus attention à ça, préférant laisser aux autres le soin de la calmer ou plutôt la laisser pleurnicher dans son coin.*

-"Ecoute ma belle... Pour moi en tout cas, toutes vies humaines, bonne ou mauvaise, est importante, et aucune ne mérite de se faire bouffer par des choses immondes."

*Encore une fois on allait pas être d'accord avec elle sur ça, mais elle semblait s'en foutre. Elle claqua des doigts pour amener le Grolem à elle.*

-"Allez... Va me chercher uns de ces machins... Le moins amoché possible."

À tout le monde :
-"Pour ce qui est de mister Sora je propose que vous votiez. Ceux qui sont pour que je lui enlève les menottes lèvent la main, les autres la garde baissée. Et non, ce monsieur ne servira à rien, même libérée de toutes ses chaînes contre les insectes si il n'est pas au moins armé d'un fusil à pompe, comme n'importe qui ici."

*Elle envoya sa propre blouse au Dok, une belle blouse blanche qui venait sans-doute de sortir de la machine à lavée et imbibée de son parfum à la violette qui plairait sans aucun doute beaucoup à sa personnalité la danseuse. Sans sa blouse, Darla passait d'ailleurs beaucoup plus pour une sexy gothique androgyne svelte habillée de vynil et de résille qu'une véritable scientifique... Enfin... Outre les deux gros uzis à ions accrochés à sa ceinture cloutée.*

-"Désolée j'ai que celle-là... Mais prenez-la, moi ça ne me dérange pas de ne pas en avoir, je la garde surtout pour le "staïle" ... Par contre je pense que pour le bien de tous il vaudrait mieux que l'on s'isole afin de disséquer uns de ces trucs, vous ne croyez pas? ... Et oui j'ai un peu de matos, ne vous en faites pas."

*Grolem revint avec uns des insectes morts.*

-"Monte-moi ça là-haut... On arrive..."

*Et le robot s'exécuta, montant les marches comme il le pouvait avec la bestiole qui faisait encore plus froid dans le dos quand on la voyait de près, même morte... L'insecte avait visiblement des dizaines de tentacules tranchantes et pointus de divers tailles sur tout le corps et une espèce de gueule horrible pleine de dents caché par un museau visqueux... Pas étonnant que les enfants n'aient vraiment pas fait long feu face à des trucs pareils... Même Darla eut un léger frisson mais elle se ressaisit.*

-"Bon... La vidéo maintenant, venez voir ça si ça vous intéresse..."

*La qualité n'était pas géniale, si Darla était une bonne scientifique, elle était une cadreuse absolument pitoyable, on ne distinguait pas vraiment ce qui se passait étant donné qu'elle semblait bouger tout le temps. À un moment, juste, alors qu'elle se cala enfin, on pouvait voir trois bestioles ressemblant à des Dévoreurs, mais en beaucoup, beaucoup plus gros.
Spoiler:
 
Elles se mettaient à trois sur un assez gros robot de combat nazi et le mit à terre, et contre les soldats, ils crachaient des jets d'acide aussi gros et impressionnant que des lances à incendies, leurs darps sur leurs abdomens, quant à eux, perçaient aisément l'armure des robots.*

-"ça, il y en a de plus en plus, et c'est tout récent... Ils foutent un sacré bordel... La dernière fois ils ont été vu dans le Secteur V... Mais surtout regarder ce qui est étonnant..."

*Les Dévoeurs géants s'arrêtèrent lorsqu'ils considéraient avoir fait assez de carnage et chantèrent quelque chose d'étrange en battant des ailes... Le son enregistré était assez audible puisque Darla semblait avoir monté le son au fur et à mesure.*

"Şwwʼaaarẕ itim'naa ... Şwwʼaaarẕ itim'naa ... Şwwʼaaarẕ itim'naaaaa !!!"

-"Voilà pour les premiers... Ensuite..."

*Elle avança encore, montrant cette fois les gros insectes dont le groupe a échappé tout à l'heure et qui les ont attaqué en masse par surprise et ayant zigouillé tous les enfants, ils semblaient chanter presque rigoureusement la même chose que les dévoreur avec une tonalité tout à fait différente, mais le langage et ce qu'ils voulaient dire semblaient être la même chose.*

"Şwwʼaaarẕ itim'naa ... Şwwʼaaarẕ itim'naa ... Şwwʼaaarẕ itim'naa ..."

-"Voilà... Jusqu'à ce que je me rende compte que ce Refuge était scellé et qu'il y avait sans-doute du monde à l'intérieur... Alors sinon, j'ai un traducteur normalement dans ce caméscope mais je crois qu'il y a une sorte de Sécurité dessus... Je n'y connais rien dans ce domaine, c'est plus mon meilleur ami le pro pour ça et je ne l'ai pas revu depuis que j'ai ce machin, donc si l'un d'entre vous touche un peu, je ne serai pas du tout contre un peu d'aide, ça résoudrait peut-être un grand mystère..."

Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 15:42

A la réponse Darla, Lucille fut déçu.
Oh bien sûr elle ne s'attendait pas à ce qu'elle lui dise où elle se trouvait, pas comme ça, mais elle espérait un "tu vas la voir bientôt" ou "elle est en sécurité".
La petite dose de doute qui venait de s'immiscer lui fit vraiment de la peine, bien qu'elle s'efforça tant bien que mal à le cacher.
Elle la remercia néanmoins.

Lucille s'assied et profita que tout le monde soit réuni, et que celui dans sa tête soit calme, pour jauger tout le monde attentivement.

Alors comme ça, le nerveux était un clone.
Dire qu'elle avait cru que ce fils de pute était de son côté, le côté qui n'aime pas DU TOUT l'Eisnadler...
Il n'en était que le fruit le plus direct. Enfoiré. Il cachait bien son jeu.

Malgré tout, il a sauté à la gorge de la gamine... Avec un manque d'efficacité incontestable -il avait l'air aussi amoché qu'elle- mais surtout pourquoi ?

à moins que ce ne soit elle qui lui ait sauté dessus...
La gamine justement... Soit elle était vraiment bonne actrice... soit elle s'était effectivement enfuie.
Ouais, il y avait certainement des gens chez eux qui déteste les nazis autant qu'elle et sont forcés de jouer la comédie. Enfin autant... peut être pas, mais ça pouvait s'en approcher.
Comment elle aurait réagi si elle avait été contrainte à suivre ce régime...?
Elle se serait probablement enfuie elle aussi.
En faisant le plus de dégâts possible pendant la fuite... Mais tout de même.

La gamine méritait une chance...

"Comment peux tu penser ça pétasse !? Pense à Heinrich !? pense à ton père putain ! Cette petite pute, même si elle a fuit, en portait ostensiblement les couleurs ! Pour cette raison seule elle ne mérite que de CREVER lentement, dans la DOULEUR !!!"

... ou pas...
Quoi qu'il en soit, elle savait se défendre, ne pas se fier aux apparences.

"ça je le savais déjà, combien d'homme fait j'avais deja éclaté à son âge !?"

Elle vit débarquer le type menotté. Depuis tout à l'heure il avait gagné en dangerosité, et ça confirmait son jugement premier : ce type n'est pas ce qu'il prétend être, mais une chose est certaine, il sait se défendre efficacement.
Lucille l'observa attentivement, le décortiquant de la tête aux pieds.
Pieds et mains liés, il a choisi de mettre des pointes sur ses bottes. Les mains auraient été plus logique.

"Une fois détaché, se méfier de ses pieds..."

Il pouvait être un allié précieux, ou un ennemi de taille.
Dans le doute, elle approuvait le choix de la pisseuse. Par contre en cas d'attaque, il faudrait le libérer et vite...

La pisseuse, Lilo, étrangement, Lucille l'appréciait.

"Elle s'est inquiétée pour moi..."

Probablement parce qu'elle se disait qu'elle seule ici savait ce qu'elle vivait, à chercher quelqu'un qu'elle aime sans autre indice dessus. Contrairement à elle, Lilo, au moins, l'avait retrouvé.

Elle en vint donc à Vincent... Il DIT s'appeler Vincent.
Personne n'y croit visiblement. Pas un bon menteur, il avait l'air bon combattant. Ce n'est pas tout le monde qui peut tenir tête à Lucille et même l'immobiliser...

"J'aurai ma revenche..."

Pourquoi mentir sur son nom quand celle qui l'accompagne semble utiliser son vrai nom, elle ?
Est-ce que c'est lui le type important qu'elle est sensée protéger ? Dans ces cas là la pisseuse lui aurait menti...? Elle n'en avait pas l'air pourtant... étrange.
Ce type en tout cas semblait jouer un peu trop facilement du couteau pour un parangon de justice.
Il avait d'ailleurs surement convenu de quelque chose avec Kagema, vu avec quelle insistance les deux semblaient se couvrir.

Kagema... la passoire.
"Qu'il prie pour ne jamais se retrouver seul avec moi celui là..."

Si il y a bien une personne que Lucille voulait se faire, c'était bien lui.

"Les gosses sont morts parce qu'ils lui ont fait confiance"

Il savait jouer de son charme et s'en servait outre mesure... Mais il semblait surtout et avant tout ne penser qu'à sa gueule, et ne montre pas la moindre reconnaissance.

"S'il vit c'est grâce à moi et à la pisseuse, et il continue de me voir comme une gamine avec ses airs supérieurs ..."

Vint ensuite le tour de Cyrus. Il fallait s'en méfier.
Pas physiquement. Malgré sa grande taille, elle était deja surement plus forte que lui à 13 ou 14 ans...
La façon dont Darla a dit qu'elle le connaissait ne présageait rien de bon.

"Le même genre de fils de pute que celui qui a fait de moi la garce que je suis..."

Elle venait d'écouter son speech. La première chose qu'elle a pensé fut

"Bordel, il aime le son de sa voix lui..."

Beau parleur adepte des longs discours.
Il veut que l'on libère Sora, et il sont arrivés ensemble tout à l'heure, enroulés dans leur couettes respectives. Peut être son chien de garde...?
Non, Sora semblait être là avant nous...
Donc le "Cyrus" l'a convaincu qu'ils avaient des intérêts communs.

"éviter de le laisser seul avec quelqu'un, le genre de personne qui a tôt fait de rallier des gens à cause pour des "intérêts communs"...ou de se faire détester par eux... personnalité extrême, réactions extrèmes..."

Puis de toute manière, Lucille avait un problème avec les gens de son domaine d'activité.

Troublant donc qu'elle place tous ses espoirs en Darla.
Darla... O'Xyde... Une scientifique, comme Cyrus... Mais leurs intérêts divergent...
O'Xyde et ses potes l'ont deja sauvée par le passé, grâce à leur Grolem. Au moins deux fois d'ailleurs.
Sans eux elle serait toujours probablement la chienne de XIV...
Le fait qu'elle soit là avec ce robot la place sur le même bord qu'eux. Elle avait donc sa confiance.
Puis c'était sa meilleure chance de trouver Keira

Enfin, son regard se posa sur les irradiés.
Sans eux elle serait morte.
"Tous MORTS !! MORTS !!! TOUS !!"

Elle se leva, prit 3 brioches et les leur apporta.
Elle commença par les donner à mémé, puis au grand père, en les remerciant pour ce qu'ils ont fait,
et enfin à Gala.
Gala... Elle tenait vraiment à cette gamine. Elle s'accroupie pour lui donner la brioche, en prenant l'air le plus amical possible.

"Merci à toi aussi... Je m'excuse pour tout à l'heure ma puce... Je ... Je m'excuse... Tu veux prendre ta radio et venir t’asseoir avec moi ...?"

Elle se leva, faisant un signe de la tête à la petite, et pris une brioche pour elle cette fois, parce que très sincèrement, elle avait la dalle, avant de s'asseoir.
Son estomac n'avait été gratifié que d'un rat chétif, ce matin, dans le secteur Z.
Putain, ça lui paraissait être il y a une éternité. Elle regarda autour d'elle.

"Ce matin, je sortais d'une poubelle pour sauver des gosses malgré moi..."

D'ailleurs... Combien de temps s'est écoulé depuis sa capture...?
Combien de temps avait elle passé entre les griffes de XIV ??

Elle sorti de ses pensées quelques secondes et se pencha vers Lilo pour lui parler à voix basse.

"Hey la pisseuse, tu peux me dire quelle est la date d'aujourd'hui...?"

"Depuis combien de temps ne l'ai-je pas vue...?"

Elle mordit dans la brioche, et c'était putain de bon. Bien meilleur que le rat roti...
Tout en savourant, elle fut témoins des différentes altercations entre tout le monde.
Elle rit de bon coeur à la réaction de Lilo. Première fois qu'elle riait depuis longtemps, elle le sentait sur son visage, ça n'était pas naturel.

Peut être était-ce l'idée de retrouver Keira, mais elle se sentait totalement détachée, et... presque euphorique. Pour une rare fois, n'avait pas eu envie de défoncer le clone en apprenant qu'il en était un, ne de frapper Kagema quand il a joué les séducteurs... Ni la nazie... personne.
La seule chose qui comptait était de retrouver Keira... Et elle paraissait proche désormais...

Quelque chose d'autre que Black Hole... Peut être plus dangereux que XIV et ses potes...
Des nouveaux scientifiques fous qui entrent en scène, cela lui fit des frissons dans le dos.

Elle frissonna de nouveau lorsque Grolem ramena le cadavre de la bestiole.
Aussi douée qu'elle soit, elle n'aurait pas tenu une seule seconde contre un seul de ces monstres...

"Thomas, Triss... Les autres..."

Puis Darla montra la video.
Ces merdes semblent organisées et intelligentes pour des insectes, bien qu'elle ne fut pas experte.
Et c'était putain de flippant...

A la demande de Darla, Lucille passa. Si elle s'y connaissait en classique, musique comme danse, en combat et en armes... L'électronique c'était pas son truc.
Pas franchement présent dans la vie des villages Nomades...

Elle retourna donc s'asseoir sur un canapé, le moins abimé possible, pris une deuxième brioche et mordit dedans.
Depuis ce matin, elle n'avait rien fait d'autre que de se battre, courir, se battre encore...
Elle bordel elle était épuisée... Ses paupières étaient lourdes, vraiment lourdes, mais elle lutait pour ne pas s'endormir. Elle ne faisait confiance a personne dans cette pièce...
à personne tout court...

"si tu t'endors pétasse, il te crèveront ou t'abandonnerons aux insectes..."
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 17:00

Ses oreilles avaient morfler, mais sa colère n'avaient pas dés-amplifier, jusqu'à la tira de Darlana qui expliquait et innocentait l'homme du crime odieux. Kagema aurait pu le voir, il avait grande expérience des violeurs d'enfants, ce que disait la femme était vrai. Mais ce qu'elle démontrait en tant que scientifique c'est qu'un autre avait pu arriver aux même conclusion. Cyrus avait répandu cette fausse rumeur avec tout le fiel dont il était capable. Toujours au dessus de Jake, il lança au Docteur un regard noir plein de haine. Il y avait des sujets sur lequel on ne plaisantait pas.

La demoiselle lui adressa la parole, la froide colère n'étant pas totalement redescendu il se contenta de répondre


-C'est une promesse.

Il n'eut pas un regard pour les viennoiseries, lui avait été nourrit par Lilo il y avait quelques heures, et pour lui rien ne pressait. Il se postait toujours au dessus de l'homme, du clone, tandis que Neko et le Dok se levait et partait se restaurait. Il était beaucoup moins menaçant, dés que la sentence de pédophilie était levé il avait baissé son arme, et son visage se décrispait. Très vite tout le monde s'était désintéressait d'eux, ainsi, sans élever la voix afin de ne pas déranger les gens qui mangeait, il pu parler à l'homme.

-Que ton attention ai été le viol ou le meurtre d'enfant ne change rien.

L'attitude de Kagema contredisait ses propos.

-Ce que tu as fait était incroyablement stupide. Ce n'est qu'une enfant bordel, tu ne connais même pas sa raison d'arborer le blason nazi. Est ce profondément ce qu'elle pense, ou est ce une carapace qu'un père du secteur Y lui aurait fait mettre pour la protéger des soldats ?

Il vérifia que les autres étaient occupés, et s'approcha d'avantage de lui

-De plus, elle avait une autre utilité ici. Que l'on découvre lesquels étaient pro-nazi, lesquels étaient nos ennemis, de qui fallait on se méfier. Une fois cela fait, si elle était vraiment de leurs coté, on aurait pu presser tout ce qu'elle pouvait nous apporter comme informations, comme porte secrète pour sortir de ce secteur. Je sais ce que tu as essayer de faire. Un sale boulot qui pourrait se révéler nécessaire, mais que peu de personne approuverais. Cette gamine, on pourrait devoir la buter, selon qu'elle est, ce qu'elle fait. Mais il y a des moyen plus discret, et moins choquant pour le reste du groupe.

Il se redressa, vérifia qu'on ne l'avait pas entendu, sa colère s'était totalement dissipé, il continua sur un tout autre sujet de conversation.

-Alors comme ça t'es un clone. Je sais pas trop ce que ça veux dire. Tu a été élevé dans une éprouvette ? T'es sorti depuis quand ?

Il remit sa béquille sous son coude comme si il allait chercher une brioche. Puis il s’arrêta, et reporta son regard vers le clone.

-Je m'appelle Kagema.

Il lui tendit sa main libre pour l'aider à le relever.

-Écoute après ce que tu as fait, tu as très mauvaise presse. Faut que tu te rende compte que c'est ignoble, qu'un enfant, tant que c'est un enfant, c'est sacré.
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 18:48

Le Doc était sous lui. C'était visiblement pas un grand physique ce gars là. Jake pourrait lui éclater la tronche assez facilement, le faire taire, pour qu'il arrête de cracher des insanités sur lui et de dévoiler ainsi à tout le monde ce qu'il était !!! Demander l'avis, il ne connaissait pas ça? Non, visiblement pas. Il préférait faire son fier, limite se pavaner et gâcher la vie des autres.

Le junki s'apprêtait à frapper de nouveau ce visage, faire éclater son cerveau d'intello, le réduire en bouilli. En même temps, frapper l'aider. Défouler sa colère sur les autres, la panique qui grimpait en lui, lui faisait beaucoup de bien. Ca ne durerait pas. Il fallait qu'il se trouve une dose, vite, avant de totalement délirer.

Mais voilà, il n'eut pas l'occasion d'abattre une seconde fois son poing. Quelque chose le frappa dans le dos et l'envoya rouler sur le côté. Pourquoi autant de haine envers lui,merde ??? Il avait rien fait de mal. Mais à regarder l'estropié, sa façon de le fixer, de tenir son arme provisoire, Jake était le seul à penser cela ici. Il suffisait que quelqu'un crie au viol et voilà que plus personne ne pouvait le voir en photo ! Le dégout de Kagema à son égard était plus que palpable. Ainsi que sa colère et son envie d'en découdre avec ce qu'il pensait être un monstre, sous ses yeux.

C'est pour cela que que le voleur ne tenta rien...et aussi parce qu'il en avait marre de se battre. Et pas seulement physiquement. Il se contenta donc de ne pas bouger et de fixer son agresseur et surveillant. Il aurait pu tenter de fuir par la porte, ou plutôt l'endroit où il y avait une porte il n'y avait pas si longtemps. Mais avec l'état de ses jambes et le gros robot qui squattait non loin, il y avait peu de chance qu'il réussisse son coup.

Et puis surtout, il n'eut même pas l'occasion de tester son idée. En effet, la scientifique se mit à gueuler dans tout le complexe, limite a les rendre tous sourds !! Et puis, Jake n'essaya pas de se boucher les oreilles, pour ne pas donner d'occasion à l'estropié de mettre sa menace à exécution. Son cul, il y tenait !! Comme au reste d'ailleurs !!

C'est donc un peu sourd d'oreille qu'il entendit le speech de la gueulard, sans jamais quitter Kagema des yeux cependant. On ne savait jamais, il pouvait toujours y avoir un changement de situation en sa faveur, même si c'était mal barré. Se casser ! C'est vrai ? Il fut tenter de lever le doigt, comme à l'école et d'interpeller la nana, genre : « Dites maîtresse, c'est vrai, on a le droit de se barrer ? Même moi ? », mais là non plus, il n'en fit rien...respirer lui semblait déjà dangereux, alors bouger un doigt, n'en parlons même pas.

Il ne put cependant s'empêcher de se tendre lorsque la scientifique pointa son doigt vers lui et ce mit à parler de lui, comme s'il était pas là d'ailleurs...et d'une façon qu'il aimait pas trop! Ce qu'il fit remarquer, la mâchoire crispée


J'suis pas une machine bordel !! J'suis humain!!

Peut être pas un humain normal, mais humain oui. Alors que là, elle parlait de lui comme s'il n'était pas programmé pour violer, comme ce n'était pas noté dans ses gênes !! Qu'est ce qu'elle pouvait en savoir d'ailleurs ? Et puis, ça voulait dire quoi « ça se voit rien qu'à sa gueule » ??? C'était pas non plus marqué sur son front, fallait pas qu'elle exagère ! Mais au moins, même s'il n'aimait pas la façon dont elle le faisait, Jake ne pouvait pas nier le fait qu'elle le disculper de l'accusation de viol..Enfin, si les gens voulaient bien la croire..

Elle se tourna ainsi vers chacun, pour leur tenir un discours concernant ce qu'elle venait d'entendre et leurs actions à chacun. Mais en tout cas, son agresseur semblait croire la scientifique lui. Tant mieux, se faire frapper à coup de béquille improvisée, c'était loin de faire du bien. A son tour, le boiteux délivra un petit speech à Jake, une remontrance, comme à un gamin !

Lorsque le jeune homme se pencha vers le voleur, celui-ci aurait très bien pu tenter de le désarmer. Après tout, ça aurait été plus que logique. Et ce n'était pas l'envie qui lui en manquait...mais la prudence est mère de sûreté comme on dit..et là, il semblerait qu'il avait fait assez de connerie pour le moment..alors autant essayer de tasser les choses.

Il l'écouta attentivement, même s'il ne répondit pas. Ainsi, les personnes qui étaient ici avant son arrivé avait appris de la gamine qu'il y avait une porte secrète permettant de se barrer de ce quartier. C'était important à savoir en effet. Mais le fait que la gosse soit peut être la seule détentrice de ce secret était plutôt flippant.

Pitié, s'il vous plait pas ça !!! Pas ce genre de question sur ce que signifier être clone ! C'était gênant, très embarrassant même. Jake avait déjà assez de mal à se faire à sa propre histoire, alors s'il devait la raconter aux autres, on était mal barré. Et surtout, il préférait oublier qu'il n'était qu'un monstre, une chose créée de toute pièce par des scientifiques peu scrupuleux. Il se contenta juste de baragouiner un truc du genre :


Evitons d'en jacter, ok?!

Voila. C'était fini, on ne voulait plus le frapper ou le pendre haut et court. La preuve, le boiteux s'en aller...ah non, il revenait...et tendait une main pour aider. Jake hésita quelques instant à la prendre...avant d'y mettre sa main à son tour. Une fois relevé, il lui dit :

Merci!

Kagema put d'ailleurs sentir à se moment là combien la main du clone était poisseuse, et qu'elle tremblait, malgré lui.

Jake se tourna vers les autres et lâcha, plutôt à l'intention de Darla :


Votre truc là...j'pense pouvoir m'en occuper...comme de ses menottes d'ailleurs...si besoin.

Il montra Aros d'un signe de tête lors de ses derniers mots.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 11 Jan - 21:11

La main du clone était humide et tremblante, et il avait le teint vraiment pâle. Il ne comprit pas.

-Qu'est ce qui se passe ? T'as froid ? C'est les radiations ?

Il le laissa aller aider les autres. Si il pouvait se racheté a leurs yeux ça pouvait pas faire mal. Le mec menotté était revenu des cuisine. Occupé qu'il avait été a jauger le clone, il ne l'avait pas remarqueé plus tôt, mais le gars c'était fait un équipement du tonnerre avec un temps et des moyens limités.

-C'est clair que lui il peut être utile. Si vote il doit y avoir je suis pour qu'on le détache.

Il allât prendre une brioche, et fut ravi de voir qu'on avait penser a en donner à Mamie et au Sage. Il se pencha sur la vidéo tandis que le Grolem trimballait l'une des créature dans les étages.

-La chanson c'est nouveau. Je peux pas te dire grand chose des foreurs, mais ceux là, on les appelé des Dévoreurs, quoi que ceux qu'on a vu étaient moins gros.

Il lança un regard vers Lucille et Mamie. Les informations qu'il allait offrir ne lui appartenait pas mais elles semblaient toutes deux trop fatigués pour ajouter quoi que ce soit. C'allait donc être a lui qu'incomberait le sale boulot. Il s'assit sur une chaise. Il se sentait soudain très fatigué

-Lucille, moi, Mamie, et les enfants, on a affronté toute une ruche de ces insectes. Ils fondaient tous vers le villages, on a fait que les attirer vers le cerbère pour pouvoir passer dans le secteur Y.

Il n'allait pas raconté toute l'histoire comme il l'avait fait pour Vincent. A ce moment là il avait eut besoin de raconter ce qui s'était passer en détail, pour que l'exploit des enfant ne meurent pas avec eux, mais il ne tenait pas a se donner en spectacle devant tout ce monde, surtout face à Lucille, il ne voulait pas lui faire revivre tout ça.

-Ceux qu'on a affronté étaient de trois sortes, les Gobeurs, les Devoreurs et une Reine.


Il tenta de les décrire du mieux qu'il pu
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 

-Nous, dans le secteur Z on a pas vu ces foreur. Ce que je peux vous dire sur ceux qu'on a croisé, c'est qu'ils s'en prennent aux humains, surement pour leurs chair, mais Thomas m'a dit une fois qu'ils étaient également friand d'une sorte de gélatine luisante et brulante. J'ai été chargé par ces insectes, mais je n'ai pas été mordu, et je pense que ça peut être a cause d'une tisane que m'a donné Mamie

Il se tourna vers elle

-Tu te souviens celle qui devait tuer mes … poux.

Il avait mis un peu trop de temps a sortir poux, et se douta que Darla ne serait pas dupe.

-Faut pas s'en faire, je suis vierge de tout parasite maintenant. Quoi qu'il en soit, j'ai pas été alors que les ai vu de très près, je pense que ça peu avoir un rapport car cette mixture faisait suinter de l'acide qui tuait les petit insecte classique.

Il prit une pause pour réfléchir.

-Sinon, on les a maitriser avec du feu et de la fumée. Elles semblent détesté tout ça ! Surtout les encens de Mamie. Et Lucille a dégommer la reine d'un coup de fusil magistrale en pleine tête. Tout ce qui reste de cette baleine, c'est un peu de pu sur les vieux vêtements de Lucille. Quoi d'autres …. ? Nous on a pas entendu de chant contre ceux la, après c'est les foreurs qui ont chanté quand …
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 12 Jan - 0:28

*Pendant ce temps, Darla se reprit une seconde bouteille de bière dans le frigo-Grolem et l'ouvrit en faisant sauter la capsule sur un bord de table. Pendant que les autres parlèrent, elle se concentra à nouveau sur la vidéo.*

*Gala avait entendu la demande de Lucille et passa une très très vieille chanson d'une artiste française sur sa radio :
Spoiler:
 
*

*Elle se cala quelques secondes sur Lucille puis changea de direction quand enfin Darla releva la tête et sourit dans sa direction. Gala lui sourit en retour et vint caler sa tête contre les genoux de la scientifique, émue.*

-"Toi... Tu es trop mignonne et tu le sais... Mais quelle est donc cette étrange chanson?..."

*La tête de Gala ne quitta pas les genoux couverts de leggings en vynil de Darla alors que cette dernière lui posait une main rassurante derrière sa tête. Gala, totalement reposée et surtout posée à cet endroit tendit l'unes de ses petites mains à Lucille en l'invitant à la rejoindre... La scientifique de son côté ne semblait rien y connaître en musique, peut-être en était-ce autrement pour la Nomade?...*

*Darla se concentra surtout sur les paroles de Kagema en se concentrant sur les vidéos où on voyait des Dévoreurs plus gros.*

-"J'en conclu que vous avez croisé les deux premiers stades d'évolution... Les gobeurs seraient les larves, et ce que vous appelez les Dévoreurs ne sont que les "bébés" de ce que moi j'ai pu voir... Quant aux "Reines"... ça doit être ce que pondent les larves de ces... Choses... Toute une ruche? ... La Gélatine? ..."

Gala :
Aura surnaturelle
Résultat
1D20 : 18
1D20 + 8 : 26


-"..."

*En une fraction de seconde, il se passa quelque chose de surprenant... Comme si Darla, en caressant affectueusement la nuque de Gala fut à la fois triste, heureuse, enjouée, horrifiée et vide alors qu'elle s'était prise une sorte de minuscule décharge électrique ou plutôt quantique... Quoi qu'il en soit, les plus experts en observation ont pu voir chez la jeune fille, alors qu'elle tenait la petite contre elle, que ses pupilles avaient changé de couleur une vingtaine de fois... Impossible de savoir d'ailleurs si cette impression était réel ou dans l'ordre de l’hallucination... Cela avait duré de toute évidence trop peu de temps pour une échelle d'observation de l'ordre "humain".*

Darla :
Intelligence
Résultat
1D20 : 18
1D20 + 16 : 34


*Darla s'arrêta de caresser la tête de Gala qui s'endormit presque sur ses genoux. La scientifique se sentit presque complètement "stone" en se laissant envahir par la musique et parla d'une vois presque automatique.*

-"Ces créatures sont faites à la base de la Gélatine, aucun lien avec la mixture de la vieille Irradiée dont les composants n'ont aucun rapport... Pour le reste... Je dois m'y pencher... Je le dois..."

*En ayant un bon sens de l'observation, on pouvait s'apercevoir que les deux vieux Irradiés s'étaient tout simplement endormis dans leur fauteuil, quant à la jeune fille aux cheveux violets, elle se leva, prise soudainement de vertiges et rendit Gala à Lucille... Elle fit quelques pas, titubant, et se retint sur le chêne, dont elle attrapa une branche, prit une feuille, la sentit à plein poumon et la garda, avant d'enfin revenir sur Terre comme si de rien n'était.*

-"Donc... ça fait pour le moment 2 vote contre 1 pour libérer mister Sora..."

*En attendant, elle tendit le caméscope à Jake.*

-"Tiens l'ami... Fais-toi plaiz' pour débloquer ce truc..."

*Elle reprit ensuite sa place initiale, toujours comme si elle était passé totalement au travers d'une sorte sorte de continuum-espace-temps dont elle avait franchit un seul talon juste en ayant tenu la tête de Gala contre elle... D'ailleurs, la petite semblait totalement admirative de la nouvelle venue et ne la quittait plus des yeux, amusée... Darla, quant à elle, évitait totalement son regard, comme si ça la rendait mal à l'aise...*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 12 Jan - 2:30

*La réaction de la demoiselle m'amusa brièvement.*

MOI : "Intéressant...." puis me tournant vers Darla "Allons, j'ai appris à m'adresser aux femmes, jeunes fille, mais ici ce sont des enfant que nous avons là, malgré votre jeune âge je ne fais pas l'erreur de vous compter dedans, il est bien trop rare que je puisse parler à quelqu'un qui comprennent ce que je dis."


*Et la petite garce se met alors à crier,qu'elle se débrouille pour la suite, au final elle ne m'aura pas été utile. Elle a de la chance, au moins je ne la tuerais pas, mais elle ferait mieux d'éviter de dormir en paix en ces lieux. Le japonais déblatérait encore des hypothèses saugrenues, les nazis, les nazis, ils n'avaient que ce mot là à la bouche. Darla l'avait remis à sa place, elle en était arrivé au même conclusion que moi concernant les probables origines de ces insectes, et le fait que je travaille à l'Eisenadler fait que je sais que ça ne vient pas de chez nous.*

Jeune MOI : "Il est d'un ennui celui là, qu'il coupe son bois en silence !"

*Ailleurs, le blessé et le clone, si juste avant il le frappait à coup de béquille, désormais il parlait à messe basse et l'aidait à se relever. Confiance, il est sûrement le premier à en parler ici, mais il n'en ressortira pas indemne.*

MOI : "Un saint Bernard vous dites, intéressant, une reproduction de l'animal, possède-t-il également l'instanct. Je dois vous avouer être fasciné par cette machine. Un cadeau dites-vous." Je toquais l'armature du robot. "Vous devez en prendre grand soin j'imagine. Et, avec un intellect de Saint Bernard, il vous est totalement fidèle... une fidélité programmé, ou bien.. acquise ? Magnifique."

*Elle le caressait et il bougeait comme un chien.*

Jeune MOI : "Quand on lui aura pris, on pourra virer ce côté ridicule."

Natascha : "Comment ça, prendre quoi... le robot..."


*Mon jeune alter ego, se rapprochait de la danseuse étoile et commençait à lui caresser le visage, répétitivement, chaque caresse devant de plus en plus forte violente, jusqu'à s'arrêter.*

Jeune MOI : "Natascha, ma chère, je vous adore, vous savez que je vous adore,... vous savez...." Ses mains serraient de plus en plus fort son visage. "VOUS SAVEZ !!"

Natascha : "Oui, j.. je sais, vous m'adorez"

*Il approchait son visage du sien, ses lèvres proche de celle de l'artiste.*

Jeune MOI : "Bien, alors si vous le savez, il va falloir vous taire, la partie commence. Et je vous adore, mais là je veux votre silence pendant qu'on joue... " A nouveau il appuyait ses mains plus fort et rapprochait encore son visage au sien, au point que leurs nez se collait. Même moi avait du mal à ne pas regarder cette scène, Darla avait-elle vu mon regard dans le vide. Elle connaissait probablement mes expériences, mais savait-elle jusqu'où j'étais allé, après tout, je ne rangeais pas tout informatiquement. "Vous allez vous taire ma chère."

*Elle remuait la tête, des larmes coulait sur ses joues, pour moi ils n'étaient que des pensées, des hallucination visuelles, mais entre eux, pouvaient-ils se blesser, je me posais souvent la question. Mon jeune alter ego n'en avait jamais parlé. Il s'approchait alors de Darla, se mettant à hurler dans ma tête.*

Jeune MOI : "NOUS VOULONS CETTE MACHINE !! ET.... tu veux son cerveau, tu sais qui c'est..; je sais qui c'est, imagine ce que son aide m'app.. nous apporterai.... Jouons, jouons, jouons !!"

*Natascha avait disparu, parti dans les méandre de mon esprit, au moins elle ne risquerai pas sa colère.

Pendant ce temps, Darla avait proposé un vote aux autres membres pour la libération de Sora et le clone se proposait d'aider si nécessaire, quelle docilité tout à coup, peut être que le cerveau n'était pas en marche avant, sous humain qu'il ait. Puis Darla m'envoya sa blouse, bien entendu elle faisait beaucoup plus petite sur moi que sur cette enfant, mais c'était toujours mieux que rien, dans l'état où j'étais, cette blouse me permettais de me sentir plus comme... moi. Elle montra ensuite sa vidéo, à part la découverte d'un nouvel insecte, elle ne m'apprenait pas grand chose, leur communication, je les avait déjà vu faire auparavant, la traduction elle peut par contre être beaucoup plus intéressante.

Le blessé racontait sa petite histoire, rien de nouveau non plus, vu ce qu'ils avaient laissé à la frontière.

La gamine qui étaient aux coté des vieux irradiés et de la furie s'étaient approché de la jeune scientifique... La furie, elle avait l'air de connaitre Darlana, comment ? de quelle façon ? sont-elles alliés ? amis ?.. non ça j'en doute. Mais la furie...

Jeune MOI : "Elle est dangereuse... il faudra s'en occuper aussi si on veut gagner la partie ! Mais elle n'est pas comme nous, elle ne joue pas avec nos règles. Il va falloir tirer leur relation au clair, si on réussit, on aura tout mais si on se loupe... Il faut bien jouer, juste bien jouer et changer nos règles." Il s'approchait du robot et l'observait..; "Ce qu'on pourrait faire avec ça, et son cerveau, ces connaissances.. sur eux aussi .... tu m'as fait une promesse Dok ! Tiens là !"

*Je m'approchais alors de Darla, après qu'elle est marché en titubant vers l'arbre pour respirer une feuille, elle proposait la caméra au clone.*

MOI : "Finalement, utile, si vous continuez dans cette voie, je pourrais même finir par pardonner vos actes précédents." Je me tournais vers le japonais "Dites, Viiiiiiiiiiinnceeennt ! vous avez entendu la demoiselle, celle qui a tué ces bestioles, elle a parlé d'armes à feu, quand vous aurez fini de construire votre Kayak, vous pourriez vous rendre utile.... Vous excuserez mon ton condescendant, mais vous aviez un couteau sur ma gorge il y a quelques instants, je n'ai pas apprécié, et je n'ai pas oublié..." Je détourne mon regard vers sa petite femme aux cheveux violets et lui fait un clin d'oeil. "Et je n'oublie jamais !"

*Enfin je m'adressais à la scientifique *

MOI : "J'ouvre la voie en haut, je vous y attends, puisque nous allons travaillez ensemble, il y a d'autres information que je peux partager avec vous."

*Je mettais ma main sur ma sacoche.*

MOI : "A l'abri des regards indiscret..."

*Mon jeune alter ego regardait Darlana avec ce même sourire qu'il avait l'habitude d'avoir, même moi je ne pouvais savoir tout ce qui rongeait son esprit. J'allais vers l'escalier mais avant de continuer de monter, je m'arrêtais devant la petite furie, assise, perdue qu'elle était. Elle n'a vraiment rien de spéciale, si ce n'est le besoin qu'elle a dans son regard. Je reprenais mon chemin et grimpait à l'étage pour rejoindre le robot, où il avait emmené la bestiole. J'avais hâte d'ouvrir ses entrailles.*
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 12 Jan - 10:20

Un instant Kagema resta silencieux. Trop absorbé par son deuil pour refaire quelques surfaces, et portait un quelconque interet au discours de Cyrus. Il se contentais de fixer le vide regrettant qu'effectivement l'endroit ne soit pas rempli d'enfant. Regardant l'homme disparaitre dans les étages, Kagema repris conscience et déclara.

-Bon débarras.

Il se tourna vers Darlana. Un sourire s'étirant de nouveau sur ses lèvres.

-Dans un monde parfait, tu serais monté dans le dortoir pour me rejoindre et que l'on se détende, et non pour aller découper un monstre en compagnie ... étrange. Je patienterais !

Il était assis sur une chaise au coté de leur sauveur, et durant un instant il leva la main pour la poser sur la jambes sur Darla, seulement, la vue de la gamine allongé sur ces genoux arrêta sa main à mi chemin. Il la posa contre sa plaie à l'épaule comme pour chasser une douleur soudaine.

La gamine lui faisait peur. Il avait accumulé tellement de dettes depuis le début de la journée, il devait la vie à Lucille, aux gamins, à Lilo, à Mamie, à l'autre Vieux, à la gamine, à Darla. La plus lourde était celle qu'il devait aux gamins et dont héritait maintenant Mamie et la gamine. Que ne donnerait il pas pour mettre tout cela derrière lui, revenir dans son appartement, et continuer son commerce loin de toutes ces folies.

Il regarda les deux personnes agés.


-Dommage que les vieux soient endormis. Ils auraient pu nous dire de nombreuses choses sur la façon dont ils nous ont protéger des insectes, et comment ils savaient quoi faire pour lutter. Qu'est ce qu'ils sont ?

Une grande fatigue envahis également Kagema. Il allait avoir besoin de dormir

-Il va falloir également que l'on se mette d'accord sur la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Aros
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Dim 13 Jan - 21:38

"Le doc continue à me donner son appui, c'est bon signe et j'ai plutôt des signes positifs des autres. Ausculter les insectes est une bonne idée, même si j'en ai déjà rencontrés, j'en ai jamais vu d'aussi énormes et bien féroces apparemment. L'Einsnadler donnerait peut-être cher pour des informations sur les bestioles. Qu'est ce que je donnerais pour un avoir un des flingues de cette Darlana.
D'ailleurs, elle dit que l'Einsnadler n'envoie pas ses soldats dans les derniers secteurs, pourtant moi j'y allais souvent, était ce normal? je me demande. Il est vrai qu'on ne prenait pas beaucoup de risque, et surtout cela me permettait d'assouvir ces pulsions. Peut-être les bestioles ont le même genre de pulsion si ça se trouve et qu'elle voue une haine envers les humains."


"M'étonnerais pas, tiens, que la traduction des cris des bestioles ressemblent à quelque chose comme <tuons tous les humains, tuons tous les humains>.
Et vous savez, je comprend que certaines d'entre vous hésitent à me libérer. Pourtant, dites vous bien que ces armes, aussi peu soient elles, sont uniquement destinées aux bestioles. Ces coktails explosifs à ma taille peuvent dégager du feu, je sais m'en servir, et je ne connais pas beaucoup d'être vivant qui aiment se faire brûler.
Je me suis armé pour me défendre du mieux que je peux mais vous l'aurez peut-être remarqué, je ne m'en suis jamais pris à vous, contrairement à d'autres ici. En outre, dites vous bien que si mes menottes m'indisposent, elles ne m'aurait en aucun cas empêcher de m'en prendre à vous. Par contre, dans la situation délicate dans laquelle nous nous trouvons tous, que j'ai un handicap peut mettre en danger tout le groupe si nous nous basons sur le fait que le nombre fait la force, "et croyez moi, je sais de quoi je parle, ha ha", nous ne serons pas de trop face aux bestioles et un de moins, qui que ce soit, n'est pas envisageable, même la gamine nazi, qui a apparemment quelques talents."

*Je mords un coup dans mon morceau de viande (entame : 7/20)*
Revenir en haut Aller en bas
le petit chaperon rouge
Sniper
Sniper
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Lun 14 Jan - 6:18

Eva était toujours assise ... Un peu dessus par la réaction du niakoué ... Décidément celui là était surement le plus faux-cul d'entre nous ; Toujours à déblatérer des conneries d'accusation et à changer de conversation quand ça l'arrangeait ... Baa, elle s'en foutait !! Des gens comme ça n'étaient pas rare.

Par contre la fille au robot avait raison. Pour le moment il valait mieux se changer ; Enfin ça aurait déjà été le cas si l'autre andouille ne l'avait pas attaqué. Elle le regardait en détail ; Il savait se battre et elle ne savait pas trop comment l'expliquer mais mise à part le faite que ça soit un gros con impulsif qui hais les Nazi ; Elle l'aimait bien.

Le vote avait été lancé.

"Je ne vois pas pourquoi on ne le libèrerait pas. L'habit ne fait pas le moine et je trouve que certain ont un peu trop tendance à juger au faciès. Enfin après, je m'en fout ... ça se trouve il voudra lui aussi me frapper car je porte des couleurs Nazi ... Donc à court terme, ça m'arrange plutôt ... Mais à long terme et avec ce qu'il y a dehors, je pense que nous auront pas le choix ! "

Elle se releva et regarda l'homme avec qui elle s'était battu ...

"Je vais me laver et me changer ... pourrais tu ne pas me rejoindre ?"

Elle lui sourit gentiment puis se demandait pourquoi elle agissait comme ça avec lui ... Il voulait la tuer juste avant et elle trouvait le moyen de le taquiner ...

"En faite, je m'appelle Eva et toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Lun 14 Jan - 22:44

Le black était bien étrange quand même. Quelles instants plus tôt il l'avait frappé avec sa béquille et maintenant il s'inquiétait de sa santé. D'ailleurs, lorsqu'il mentionna les radiations, Jake retira brusquement sa main. Il était irradié...pendant quelques instants, il l'avait complètement oublié. Cela serait con de l'avoir contaminé alors qu'il se révélait un possible allié maintenant.

Le voleur frotta ses mains contre son pantalon, presque frénétiquement pendant quelques secondes.


Rien...pas les radiations...j'crois pas

Il regarda le boiteux se diriger vers la table et la nourriture. C'était vrai que ça serait pas mal de se mettre quelque chose dans le bide, pour le combler et éviter de tomber d'épuisement...après tout, ça faisait plus d'une journée qu'il n'avait rien bouffé. Mais ce n'était pas ce qu'il avait besoin à l'instant...il lui fallait sa dose, rapidement...donc plus vite il aidait ici, mieux il pourrait chercher pour lui même, pour ses besoins.

Jake ne faisait pas vraiment attention à ce qui se disait et se passait entre la nouvelle venue et les autres. Se nettoyant une nouvelle fois les mains sur son pantalon, avant de s'éponger le front d'un mouvement du bras, il prit enfin le caméscope qu'on lui tendait.

En entendant la remarque du docteur, le junkie se retint à grandes peines de se jeter une nouvelle fois dessus. Il se contint de justesse, se contentant de serrer la mâchoire à s'en faire crisser les dents. Lorsque le médecin partit, le voleur ne put se retenir de lâcher :


C'est ça, casse toi!!!

Il reporta ensuite son attention sur l'objet qu'il avait dans les mains. Il regarda autour de lui, puis décida finalement de s'asseoir directement par terre, là où il se trouvait. Il était proche de personne, c'était une bonne chose pour les radiations. Et il se mit au travail.

Sécurité du camescope
Résultat  
1D20 : 7
1D20 + 4 : 11


Il eut un peu de mal au début. Peut être parce qu'il n'arrêtait pas de trembler, de devoir s'essuyer les mains et son front toutes les trente secondes, de jeter des coups d’œil soupçonneux autour de lui, la panique et les hallucinations repointant lentement mais sûrement leur bout du nez. Et puis, voir Saro bouffer son morceau de viande crue n'était pas non plus pour aider et rassurer. Tout comme le regard insistant de la gamine nazi.

Enfin!!

Il venait de faire sauter la sécurité du foutu caméscope. Il allait s'adresser à la scientifique, avant qu'elle ne rejoigne l'autre doc...mais resta sans voix en entendant la naziote s'adresser à lui. Il était fou ! Y'avait que cette solution de possible. Ou alors, il cauchemardait depuis tout à l'heure...depuis le début peut être même !!

Il était tellement surpris et ahurit qu'il était en train de train de gober les mouches, les yeux aussi gros que des billes, voir même des callos. Il se reprit et se frotta les yeux vivement, comme pour c'était juste une hallucination. Mais lorsqu'il finit et regarda de nouveau, la gosse était en train de lui sourire...avec sincérité visiblement.
Et le pire, elle lui demandait son nom, après lui avoir donné le sien. Ce qui fut trop pour ce pauvre Jake qui se leva brusquement, comme s'il avait le feu aux fesses. Il fit tomber le caméscope mais heureusement pour ce dernier, il ne tomba pas de haut, puisque le jeune homme était assis au départ.

Il ne pouvait plus tenir en place. Il se mit donc à faire les cent pas dans la salle, évitant de croiser le regard de quiconque, croisant et décroisant sans cesse les bras sur sa poitrine, incapable de se décider à comment les mettre.

Pourtant, malgré le fait qu'elle portait la croix nazi, qu'il l'aurait tué quelques instants plus tôt et qu'il tenterait bien de le refaire à un moment ou à un autre, il ne put s'empêcher de lui lâcher son nom.


Jake...

Sale gamine attendrissante!!!
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mar 15 Jan - 0:58

*Grolem fit le saint-bernard, certes, à l'approche de la main du dok, mais plutôt un saint-bernard qui voulait la lui arracher... Visiblement il ne valait mieux pas le toucher sans la permission du maître, si la machine avait levé la main, c'était pas pour qu'on le gratouille derrière les aisselle mais plutôt pour aplatir le scientifique... Enfin, heureusement, Cyrus s'était arrêté à temps. Darla le suivit des yeux monter à l'étage et eut un sourire gêné en coin quand Kagema et Jake montrèrent leur satisfaction à son absence... Le Dok avait décidément toujours un mal fou à se faire des amis, encore plus qu'elle d'ailleurs, mais en même temps elle comprenait... Sa réputation de type désagréable était donc loin d'être fausse, bien au contraire même... Comme quoi, parfois, les rumeurs, ça pouvait être vrai... Et en réalité, elle le pensait aussi, mais contrairement aux autres, elle savait qu'elle pourrait trouver les bons mots dans son propre domaine pour lui faire fermer le clapet, ou du moins essayer... Elle allait être drôle cette dissection, tiens...*

*L'ambiance était toujours tendu entre ces gens-là et Darla en avait marre de gérer les conflits à cause des opinions politiques des uns et des autres... Enfin... Ceux-là au moins n'étaient pas armés... Sinon, la libération de Sora gagnait dans la majorité du vote, Darla ne chercha pas plus à comprendre, sortit l'uns de ses uzis et tirer une balle à ion à bout portant dans la chaîne qui se brisa, elle fit la même chose pour celles liant ses chevilles. Le soldat était à présent libéré. Elle le mit quand-même en garde.*

-"Un seul pet de travers envers qui que ce soit tant que chui dans les parages et Grolem t'écrase la tronche... Vu?"

*Aux autres.*

-"C'est un peu valable pour tout le monde d'ailleurs... En plus y a des panneaux partout : "on reste peace" alors suivons-en les indications..."

*À Kagema au sujet des Irradiés.*

-"Eux? ... Ce sont des Irradiés... Des gens comme vous et moi au départ, puis qui ont connu les guerres nucléaires... Sentis les effluves d'armes chimiques... Et possèdent encore plus de cancers que les rats de labos... Mais qui ont, grâce à tout ça cumulés, développés des pouvoirs psychiques et mentaux hors du commun... Après, honnêtement, je ne sais pas du tout comment ils vous ont protégé des insectes, je n'étais pas là et je n'ai de toute façon jamais vu ce genre de phénomènes. Par contre, j'en ai vu de plus méchants que d'autres, se servant de leurs pouvoirs pour détruire plutôt que d'aider... Les vôtres ont l'air du côté du "bien"."

*Quant à sa drague, elle lui sourit gentiment et se contenta d'hocher la tête, elle lui attrapa les dreads fermement afin de le cambrer et lui murmura quelque chose dans l'oreille.*

-"Dans un monde parfait j'espère plutôt que tu restes tendu le plus dur possible et quand j'en aurai bien profité je t'aurai fait jouir tellement fort que tu en auras une extinction de voix à force de crier mon nom..."

*...mais il y avait plus urgent... Elle le lâcha aussi vite qu'elle l'avait saisi.
Le faux clone semblait avoir réussi à dégoupiller la sécurité du truc, elle pourrait alors lancer la traduction dans les options. La possible traduction de Sora était à prévoir, elle en fit la réflexion.*

-""tuons tous les humains" serait plutôt le mot d'ordre de l'I.A.I pour le coup... D'ailleurs il paraîtrait qu'ils ont carrément attaqué la Lune ! J'ai entendu des mecs ayant vu le Mechaman de leur propre yeux disant qu'ils étaient les survivants de l'attaque en question... Des centaines de capsules sont descendus de là-haut il y a genre une heure ou deux... Truc de dingue aussi cette histoire... ... Ha, ça y est, il a décodé la traduction..."

"Şwwʼaaarẕ itim'naa ... Şwwmant Noir ... Le Diamant Noooiiirr !!!"

*Le teint de Darla se changea d'un coup... Elle s'arrêta de parler ou de faire des commentaires et sa voix changea et se fit plus basse et plus grave.*

-"Quoi?! ... Allons, vous n'êtes pas sérieux, ou alors ce truc déconne..."

*Elle refit une autre manip' en mettant une autre langue, l'allemand visiblement, puis l'espagnol et trembla un peu... Elle remit l'anglais de base. C'était bien fait, ce traducteur vocal gardait la voix d'origine. Elle repassa sur les insectes autour du Refuge.*

"Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ..."

*Elle hocha la tête, impuissante, parlant toujours à elle-même.*

-"Sérieusement? C'est ça que vous cherchez?... Mais... C'est... C'est qu'une légende... Il ... Il n'existe plus..."

*Le camescope continuait à diffuser les images des insectes répétant inlassablement dans leurs chants : *

"Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ..."

*Une autre personne avait réagit dans la salle également à l'entente de ces mots : Gala, comme si son cerveau avait prit une décharge électrique, et elle fit les yeux ronds, mais le plus inquiétant, c'est que pour la première fois depuis que quiconque la voyait elle ressentait de la peur.*

*L'uns des vieux ouvrit lentement les yeux, c'était le grand-père.*

-"Le Diamant Noir a toujours existé... Et il existera toujours puisqu'il est indestructible... Il est très étonnant en tout cas que quelqu'un de ton âge ait déjà entendu parler de cet artefact légendaire..."

Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mar 15 Jan - 10:51

La date du jour ? Comment Lucille pouvait sembler aussi à l'ouest ? Après avoir posé sa question elle alla distribuer des brioches aux gardiens de l'arbre puis revint vers la table mais au lieu de reprendre sa place à côté de l'infirmière, elle préféra se mettre sur le canapé en face.

Lilo lui répondit quand même, par dessus la table.


- Octobre 2130. Fin octobre. Si j'estime qu'on a passé un jour en capsule je ne peux te garantit la date exacte mais je penche pour le 31. Vive Halloween hein ! Super les déguisements. Seulement ces insectes dégueux, ça m'étonnerait qu'ils soient venus ici pour avoir des bonbons. Saletés, bon sang !

Le dok monta désosser un de ces monstres et son départ de la pièce rendit l'atmosphère un peu plus respirable. Par contre elle avala de travers lorsque le dénommé Sora fut libéré. Se méfier de lui. Fortement. Il va se rappeler que j'étais contre le libérer depuis le début, ce ne sera donc jamais un ami.

Le soi-disant pédophile et sa soi-disant victime faisaient finalement ami-ami eux. Ben voyons. Cela prouvait sûrement qu'il y avait un un battage monstre pour pas grand chose au final. Bah. C'était leurs affaires. Et puis tiens le clône savait se rendre utile. Ben voilà !
Le traducteur fonctionna.

Diamant Noir ?

Qu'est-ce que c'était que ce truc encore ?


Lilo leva la main comme une élève bien sage qui demande la parole.

- Darlana sait peut-être ce que c'est mais moi je n'en ai aucune idée. Quelqu'un pour nous éclairer s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mar 15 Jan - 12:30

Dans un monde parfait, des années et des années de pilules bleu, et de sexe non désiré, voir violent n'auraient pas rendu les érections de Kagema difficilement provocable de manière naturelle. Mais, séducteur, il se contenta de sourire, de lui faire un clin d'oeil, et de souffler a demi tons, plus un chuchotement suave qu'un cri

-Darlana

Puis, il chercha le regard de Neko quand quand la discussion bascula sur Mechaman, afin de lui faire comprendre, d'un signe le plus discret possible, qu'il y avait toujours des choses qu'il valait mieux qu'il garde pour lui. Il était vrai que ces deux là avaient l'objectif bien défini de retrouver une personne perdu dans l'espace sans eau, nourriture, ni oxygène en abondance. Il dirigea également son regard vers la pisseuse pour voir si elle réagirait, mais elle discutait date avec Lucille.

-Oh ! Halloween ?

Par réflexe il tourna le poignet, il avait oublier un instant qu'il n'avait plus son visio-bracelet, donc plus d'agenda, ni de téléphone

-Merde ! Fait chier.

Kagema avait oublié la date. Halloween était une belle nuit pour le commerce. La Succube louait ses produits dans tout de sortes de fête, et en plus de s’asseoir sur un gros tas de pognons, Kagema allait briller par son absence.

Jake avait réussi a faire sauter les protection qui couvrait le traducteur. On avait bien fait de lui faire un peu confiance à celui là. D'un regard distrait il porta son attention sur la vidéo, notamment sur la traduction des cris des insectes. Des bestioles qui parlaient, c'était trop bizarre. Apparemment ils cherchai un diamant noir ? Un simple cailloux. D'autres s'occuperait de le leur donner, lui et les gens dans cette maison n'avait rien, ni arme, ni provision en abondance, certain n'avaient même plus tout leurs membres ... Ils n'avaient donc sûrement pas le diamant noir, d'autres s'occuperait d'aller le leur donner. Si ils avaient pu traduire leurs volonté, ils n'étaient sûrement pas les seuls.

Il était occupé à chercher dans sa mémoire si il avait déjà accepter un contrat pour ce soir. De toute façon, la Succube lui en attribuerait un. Il essaya d'estimer l'heure qu'il était. Son seul espoir restait de réussir a les contacter avant que la nuit ne tombe... Darlana ! Il avait peut être encore une chance !


-Darlana ! Il faudrait que je t'emprunte un moyen de communication, que ce soit connexion internet, téléphonique, satellitaire … Tu n'aurais pas ça dans ton Grolem ?

L’ère de la communication s'était achevé avant sa naissance, mais il gardait de grands espoir de pouvoir contacter les siens, et ainsi pouvoir préparer un plan pour se sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Mer 16 Jan - 23:24

"Octobre deux mille... ... TRENTE !!??"

Si elle n'avait pas deja été assise, Lucille sera probablement tombée...
"3 ans ... putain..."

Elle avait réfléchi à voix haute.
3 ans de trou noir... Elle sait le genre de choses qu'elle a fait... Mais... Si longtemps ...?

"Qu'est ce que Keria est devenue pendant ce temps ...?"

Elle eut à nouveau un flash, cela faisait longtemps... depuis que Gala a pénétré son esprit dans la salle de bain en fait...
*Deux hommes, l'un jeune, et une femme. Son poing s'écrase sur une gorge frêle, la femme. Elle crache du sang. Le jeune intervient. Bras brisé en plusieurs endroits. Tête frappe sur le sol, nuque brisée par le talon. Le dernier s'est laissé battre à mort.*

"Combien de personnes est ce que j'ai buté putain... Et pourquoi !?"

Elle avait chaud, sa respiration s'était accélérée, et elle était trempée.
Ses visions la terrifiaient autant qu'elles l'excitaient...

"Tu ne peux pas te le cacher salope, tu AIMES ça !!"

Elle tentait de l'ignorer et de respirer normalement quand Cyrus vint s'arrêter devant elle.
Elle avant entendu son speech, pas forcément écouté. Juste les grandes lignes.

"Il se dévoile petit à petit, et me fait de plus en plus penser à XIV... Faut que je fasse gaffe à ce fils de pute, ou que je me le fasse, ouais... plus sûr... mais tant qu'il est avec Darlana c'est la merde..."

Il quitta la pièce, et visiblement cela semblait ravir les autres...
"Bandes d'imbéciles, vous n'avez pas encore compris qu'il est probablement le plus à craindre en ces lieux ? vous êtes jouasses de le voir quitter la pièce !? Mais faut garder l'ennemi à portée, voir ce qu'il mijote ! pas lui laisser la tranquillité de se préparer seul dans son coin !!!"

Elle tenait ça d'un vieux bouquin de son père, bouquin de stratégie. Bouquin... si on peut appeler ça comme ça. Il manquait un paquet de pages, et celles qui restaient n'étaient pas dans l'ordre dans le meilleurs des cas, pas entières le plus souvent...
Il se moquait d'elle quand elle lisait. Nomade, elle lisait plutôt mal. Elle savait lire, mais ne pouvait s'empêcher de bouger les lèvres...
Il se moquait, mais lui reprochait de ne pas plus lire... S'instruire.... Restait surement plus rien de tout ça aujourd'hui.

"3 ans... peut être que des survivants ont reformé notre village !? Et que je pourrai retourner y vivre comme avant quand j'aurai retrouvé Keira...?"

Elle s'essuya le front et plaqua ses cheveux en arrière.
Elle avait réussi à se calmer un peu.

Elle fut tirée de ses pensées par un coup de feu.
Alors comme ça Darlana avait libéré Sora. Espérons que ce choix était le bon...

Le pédophile qui n'en était pas un avait lui réussi à décoder la camera, et on entendu parler les bestioles.

Le mot Diamant noir fut lâché...
Plus rien ne semblait aller. La réaction de Darlana, mais surtout celle de Gala était sans équivoques, ça ne pouvait rien présager de bon...
Lucille posa une main sur une des épaules de Gala.

Lilo fut la première à poser la question. Pertinante. "Qu'est ce que le Diamant noir ?"
Mais avant même que Darlana ne réponde, Kagema trouva opportun de demander à contacter le secteur X.

"Si Grolem n'était pas là, je le buterai, là de suite...
- ouiiii ! OUIIII !! Bute le ! bute le !! BUTE LE !!"


Elle serra les dents pour se calmer

"C'est pour son putain de secteur X et sa gueule à ce batard que les gosses sont mort, et il ose remettre ça là !? Devant MOI !?"

*Flash. Elle frappe l'épaule blessée. Prend la béquille. Brise sur sa tempe. Morceau brisé traverse sa gorge*

Elle eut un sursaut en clignant des yeux. Elle le regardait avec toute sa haine. Les nerfs montaient, sa respiration s'était accélérée.
L'Autre reprenait le dessus, doucement.

"Il ne faut pas...!"

Instinctivement, elle avait retiré sa main de sur Gala... L'expérience dans la salle de bain lui avait suffit.
Elle se tourna vers Darlana.

"Surtout pas"

"Ouais, le Diamant Noir... 2ème fois que j'en entend parler aujourd'hui... J'imagine qu'on parle pas de bijoux hein...?"

"une première fois en 'présence' d'O'Xyde, la seconde en présence de Darlana..."
Revenir en haut Aller en bas
le petit chaperon rouge
Sniper
Sniper
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 18 Jan - 12:40

Donc il s'appelait Jake ... Rigolo comme prénom ... J A K E !!

Comme il n'y avait pas grand chose à faire de plus dans la pièce et que de toutes façon, elle comptait se laver et se changer avant de partir de cette maison, elle retourna dans la salle de bain.

Direction Salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Aros
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Ven 18 Jan - 18:43

*Quand Darlana s'approcha avec son flingue, j'ai eu une seconde d'hésitation qui aurait pu engendre un geste de reaction d'autodéfense. Mais elle avait bien visé, les chaines volèrent en éclat, et les menottes, à moitié brisées, furent facile à enlever*

"libre enfin, quelle sensation de puissance, calme toi, elle ne pardonnera pas d'imprudences de ma part"

*un petit coup dans la viande, entame : 8/20
Je regarde les protagonistes restant dans la pièce, mémorisant les noms et évalue rapidement les différents potentiels de chacun. Les alliés potentiels, les meilleurs au combat, et ceux qui peuvent servir de bouclier...
J'ai pu avoir un aperçu de presque tous et ce qu'ils étaient capables de faire. La dénommée Lucille me plait bien, elle semblait perdue dans ses pensées, seule avec elle-même la plupart du temps, comme moi, et ruminant des choses dont certaines sortaient par inadvertance de sa bouche. Le plus alléchant, j'ai aperçu sa fougue, ou plutôt sa nervosité qui témoigne de sa ressemblance psychologique avec moi. Même si c'est peut-être pour des raisons complètement différente des miennes, ses réactions ne peuvent m'empêcher d'éprouver une certaine amit..non, une affiinité avec elle.

*Je vous dévisages tous mais plus longuement lucille. Puis je sors mon couteau et fais passer ma lame sur un bout de bois pour tester sa coupe, tout en regardant d'un oeil "pas très gentil" le vieil homme qui avait parlé de ce diamant noir. *

"Peut-être que le vieux qui se veut énigmatique pourrait nous en dire un peu plus sur ce diamant noir, quel est cet artefact mystérieux et à quoi sert-il?"

*Je ne sais pas s'il m'a entendu, ayant les paupières mi-closes, je n'arrive pas à voir s'il s'est rendormi*
Revenir en haut Aller en bas
Jake Phamtom Hell
Voleur
Voleur
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   Sam 19 Jan - 16:49

S'occuper les mains et l'esprit. Et vite. De façon plus ou moins raisonné avant de le faire, mais dans la frénésie et l'hystérie. Il allait se diriger vers Sora pour le libérer. Après tout, il semblait que c'était ce qui avait été décidé au final. Mais malheureusement pour le « calme » du junkie, la scientifique le devança, d'une manière beaucoup plus rapide mais quand même quelque peu barbare aux yeux du voleur. Tirer dans les chaînes ! Franchement, ça casse tout ! Elles sont même pas réalisables après ! Quel gâchis ! Elle avait même pas attendu qu'il finisse complètement de faire sauter la sécurité du Caméscope !!

"Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ..."

Jake râla à voix basse, maugréant et grommelant, un peu n'importe ce qu'il disait en fait...ça voulait peut être même rien dire. C'était juste un moyen pour lui de se défouler comme il pouvait. De passer ses nerfs et sa panique grandissante sans frapper des gens. La traduction incessante des paroles des insectes s'infiltrait dans les moindres pensées de voleur, prenait totalement possession de lui. Il ne pouvait pas faire un pas sans entendre cette litanie exploser sous son crâne. Ca le rendait dingue.

"Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ..."

[i]Une litanie à vous rendre dingue, à vous faire frapper la tête contre le mur, à vous arracher la peau et les yeux pour aller l'attraper et l'extirper de force de votre cerveau. Les pas de Jake se faisait de plus en plus hachés, saccadés, perdant de leur fluidité.


"Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir …"

Un râle commençait à s'échapper des lèvres du jeune homme. Un gémissement plaintif, désarticulé, qu'il ne pouvait contrôler. Il serrait presque compulsivement ses bras contre lui, son torse se balançant d'avant en arrière.

"Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ... Le Diamant Noir ..."

Il en pouvait plus !! C'était infernal, qu'ils arrêtent ça !!!! Poussé à bout par ce qu'il entendait, Jake s'approcha des autres

frappe dans le caméscope
Résultat  
1D20 : 11


Il donna un coup de main dans le caméscope pour l'envoyer voler contre un mur et le faire taire.

STOOOOOP

Peu importait ce qui allait arriver, car Grolem ne manquerait certainement pas d'intervenir. Mais Jake voulait juste que cela cesse. Le plus vite. Il en pouvait plus. Il suait à grosse gouttes et tremblait de tous ses membres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] La salle commune   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sud-est] [Refuge] La salle commune
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Devant la salle commune
» [DESCRIPTION] Salle commune de Poufsouffle
» Aspect Salle Commune des Serpentards
» Recherche de la salle commune des Serdaigle
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire City :: Secteur Y-
Sauter vers: