Empire City

Octobre 2130...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Lun 10 Déc - 1:26

*Il s'agissait plus de matelas ou de lits superposés un peu partout... Il y a tellement de salles de dortoirs ici qu'un groupe peut se créer le sien en réalité... Au moins c'était spacieux et tranquille, les fenêtres donnent à l'extérieur ou à la salle commune.*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mer 12 Déc - 10:04

après l'opération en cuisine...



Manifestement, personne n'avait vu Tristan. Pourtant le gamin aurait eu le temps de revenir déjà, non ? A moins que la capsule soit tombée vraiment loin. Ou à moins qu'il ait fait une mauvaise rencontre ? Thomas avait parlé de soldats qui se baladaient dans les rues grises. En plus il y avait la pluie acide et ... minute, allait-elle culpabiliser pour un mioche qu'elle ne connaissait même pas ? Alors que le reste de l'équipe l'avait prise plus ou moins en otage ?

L'infirmière grommela. Elle devait garder la tête froide et rester blasée, neutre. Chacun pour soi. Chacun pour soi. Les bons sentiments ne mènent à rien de bon, c'était bien connu.

Kagema fut installé sur un matelas au sol. Les draps étaient vieux mais relativement propres. Ils tirèrent pourtant une grimace à la jeune fille qui regretta de ne pas avoir à disposition un véritable hopital avec instruments et chambres stériles. Enfin. Le black allait avoir de sacrées cicatrices. Elle n'avait pas pu arranger cela avec le fil qu'on lui avait donné. Et puis surtout dans l'urgence, c'était un aspect qu'elle avait négligé. Bah. Il était un mec, c'était moins grave. Et il n'était pas touché au visage donc ça irait.


- Allons-y pour les tours de garde. On va dire que deux d'entre vous restent à côté et les autres vous pouvez vous reposer ou faire ce que vous avez à faire. Je vais rester aussi.

Elle s'assit sur le rebord d'un lit et son estomac gargouilla. Avec un grand soupir elle courba le dos, coude sur le genou et posa son menton dans sa main.

- Il finira pas se réveiller. Vous verrez.

Elle croisa tout de même les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mer 12 Déc - 10:27

*Le gamin qui était allé voir Mamie revenait déjà en courant avec de l'aspirine... Ou du moins une boite entamée. ça avait prit cinq minutes.*

Uns des gosses : -"Tristan a dû prendre un chemin plus long afin d'éviter la route principale pour pas croiser de boches... Ou bien il s'est habrité, la pluie est vachement plus forte que tout à l'heure dehors ! Un truc de ouf ! ... Nous on va aller au cimetière, ils étaient en train d'enterrer un copain... Merci de tout coeur en tout cas madame... Et encore merci à Lulu et Kagema, ils ont fait beaucoup pour nous..."

Un autre gosse : -"Oui, on leur doit la vie... Et vous êtes tous les trois nos héros, on fera vraiment tout ce qu'on voudra pour vous..."

Le troisième : -"On est encore désolé pour Thomas, normalement il est beaucoup plus compatissant que ça mais il prend très à coeur la mort de ses frères."
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mer 12 Déc - 11:01

Lilo ouvrit des yeux ronds et se redressa.

- Oula, vous allez vite en besogne ! Je ne suis pas comme vos copains moi, je ne vous ai pas sauvé la vie, j'ai juste réparé votre Kagema là, c'est tout. Je n'ai rien d'un héros ! Bon j'admets que c'est flatteur.

Elle eut un rire nerveux.

- Mais ce n'est pas mérité. Et pour Thomas, il n'a pas à être compatissant avec moi. Je ne suis pas malade, blessée ou un pauvre petit animal perdu qu'il a ramassé alors qu'il venait de se faire écraser par une voiture. Je ne lui ai rien demandé. Il est poli, ça me suffit bien.

Elle eut un geste de la main.

- Allez, filez faire ... ce que vous avez à faire. Bon courage. Et ne restez pas trop sous la pluie, surtout si elle tombe plus drue que tout à l'heure. Et ensuite allez vous laver de cette pluie et ...

Elle se passa la main sur la figure.

- Mais qu'est-ce que je raconte moi ... je suis pas votre mère ... désolée. Prenez ça pour des conseils mais faites ce que vous voulez. Vous êtes grands de toute façon, vous savez très bien ce que vous avez à faire. Je ne voulais pas vous dicter votre conduite. Je suis désolée.

L'infirmière s'allongea sur le dos, un bras replié sur les yeux. Elle baissa la voix.

- Je vais m'occuper seule de celui-là. Je ne suis pas fatiguée, moi. Pas comme vous. Vous avez assez de choses à faire comme ça, alors si je peux vous soulager un peu ...

Ne pas faire confiance, ne pas compter les uns sur les autres, ne pas croire en l'humain. Avoir la foi menait toujours dans des endroits sombres et humides, des lieux sordides et gris. Des gens perdus. Les gens perdus et sans espoir deviennent fous. Et lorsqu'on veut les aider, ça se retourne contre soi. On ne peut faire confiance à personne.

La jeune fille s'était pourtant promis de ne jamais redescendre du secteur M. Les stages et missions de formation qu'elle avait faits dans des secteurs plus éloignés lui avaient plus que suffi.

Et pourtant, aujourd'hui, elle y était de retour, ce qui était de très mauvais augure.
Alors non, elle ne s'attacherait pas. Pas cette fois. Il ne fallait surtout pas céder.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 10:18

Il s'était sacrifié pour le salut de pauvres enfants. Il avait été emporté par leurs courages, leurs entre-aide, leurs générosité, leurs motivations, et il s'était porté volontaire pour faire l'appât qui devait les sauvaient tous. Rôle suicidaire qui courut a sa perte, c'était pourtant le choix qui s'imposait, le sacrifice de l'un pour le bien de la communauté. Il s'était posté au milieu des deux fronts, au centre de la bataille, et s'était enhardi à provoquer les deux camps ennemis. Challengeant une armée et un champion, rivalisant avec des êtres de chair et de coopération et un être de fer et de réflexion. Il avait brandi son arme, levé son bouclier, et s'était préparer à mourir pour que les enfants vive.



Il déambulait fièrement parmi les invités, hommes et femmes dont la plupart protégeait leurs identités sous de délicats masques ouvragés. Un énorme serpent lui servait de seul vêtement. Il avait le torse bombait et marchait d'un pas qui invitait hommes ou femmes à le rejoindre dans un délice qu secteur I. Les délicates fumées qui englobait l’atmosphère était un savant mélange de la Succube qui enivrait les sens et libérait les pulsions. L'atmosphère était exotique, des filles bardé de marques tribal attirait leur clients avec leurs accents étranges. Il marchait avec aisance, tout en tachant de ne pas laissait le reptile s'échapper, quand il sentit soudain une main toucher son épaule. Il se retourna,et se retrouva face a un homme qui contrairement aux autres avait choisit le froid d'un masque de fer. Faisant son œuvre, il l'enlaça. Bientôt le boa ne n'enlaçait plus que le black, mais les deux hommes étaient pris dans l'étreinte.

...

Il était sur le sol, et perdait son sang. Seul son bouclier le protégeait encore d'autres rafales mortelles. Blessé aux chevilles, il ne pourrait se déplacer d'avantage. Une balle dans l'épaule, tout combat serait à sa défaveur. Il ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre que son bouclier cède ou que l'armée d'insecte ennemis arrive enfin a sa hauteur. Soudain, alors que les insectes auraient du être sur lui, les coups de feu cessèrent. Il leva la tête, et pu regarder tout autour de lui. La ou se trouvait la femme quelques instant encore ne se trouvait que son fusil, elle était parti, elle avait sauter sur le robot et se chargeait de l'anéantir. Les enfant luttaient contre les insectes. Les bestioles avaient préféré les gamins a la provocation de l'adulte. Son cœur se serra quand il vit une charge d'insectes en emporter quelques uns.

...

Il avait l’œil sur le judas, et son cœur battait la chamade. Ils étaient là. Les forces de polices étaient là. Juste en face de sa porte, silencieuses, sournoises. Il arrêta de respirer, venaient ils pour lui, qu'avait il fait pour attirer l'attention. Plusieurs fois il s'était fait arrêté dans la rue, à chaque fois l’expérience avait été déplaisante, violente, gratuite. La succube l'avait fait sortir, mais a chaque fois le tarif qu'il devait payer pour cette libération augmentait. Les policiers finirent de se mettre en place, et il s'éloigna de la porte, et attendit. Des coups, trois coups lourd, trois glas terrifiant. Une porte sauta, mais ce n'était pas la sienne. Son voisin d'en face, c'était lui qu'ils emportaient. Lui et tout un groupe de clandestin, sûrement sans papier. Ils sortaient de ce petit appartement comme des clown d'une petite voiture. Ils partaient. Il resta sans rien dire, sans rien faire. Adossé contre sa porte d'entrée, priant pour qu'ils n'entrent pas, même si il était seul, même si il n'avait rien fait de mal, il resta quelque heure prostré sur le sol.

...

Il rampait a moitié dans la boue et la poussière, se dirigeant non vers le secteur suivant, mais vers cette arme, ce fusil, ce lanceur de clou. Il l’attrapa et se retourna vivement en direction des gamins et de la lutte qu'ils menaient contre les insectes. Visant comme il le pouvait, ne pouvant caler le fusils de son épaule blessé, tremblant de son seul membre valide, il tira a plusieurs reprise en direction du groupe d'insecte volant. Les toucher n'était pas le but, les toucher n'aurait été rien d'autre qu'un bonus, ce qui comptait c'était retenir leur attention, les détourner de leurs massacre. Il avait réussit, les insectes le chargeait, il avait réussit, il les avait sauver, il pouvait accueillir la mort, en la multitude de coups que lui asséneraient les monstres, en leurs mandibule qui déchirerait sa chair, il accueillait la mort bientôt tous serait fini.

...

Encore un coup. Celui ci était plus violent que les autres. Ce serait bientôt fini. Il avait développer un sens bien utile, et pouvait approximé le temps sans horloge. Bientôt l'heure serait écoulé, plus que quelques minutes, et l'on viendrait frapper a la porte. Il y avait une heure de cela il était aller accueillir la femme, il y a une heure de ça, celle ci l'avait attacher au lit, et bâillonné. Il avait été surpris, mais ne s'était guère méfié. C'est quand elle avait commencer a le maltraiter, à le gifler, à l'insulter, et à lui balancer tout ce qu''elle avait sous la main, qu'il comprit que la demoiselle avait des fantasmes tout autre que le sexe. Elle lui avait montrer ses marques, elle lui avait reproché nombres souffrance. Il comprit que c'était une femme battu avec aucun exutoire. Il comprit que chaque traitement qu'elle lui faisait subir était ceux qu'elle subissait elle même, et ne pouvait faire rien d'autre que de supporter les coups a la place de son mari. Bientôt, l'on frapperait a cette porte, et on viendrait le délivrer de ce cauchemar.

...

Dans sa fièvre plusieurs images réussirent à percer le brouillard de douleur et de fatigue qui l'anesthésiait et lui brouillait la vue. Un gamin qui courait vers lui et criait son nom. Des gosses se jetant contre les insectes qui l'assaillait, se faisant pour certain happé, tuer. La scène qui s'éloignait, des mains qui le portait, et le silence. Seuls des pieds qui frappent sur le sol, seuls des reniflement de gosse dans la rue. Des aiguilles d'eau se mettant a tomber, a le traverser a se ficher dans ses plaies. Puis, ses étoile de fer et de fumée tombant tel la pluie, se mêlant a la météo d'un ciel gris et orageux. Du rose pénétrant du noir. De la chair ? Non, des cheveux. Une femme était penchait sur lui et explorait son corps.

...

On le convoqua dans le bureau de la maquerelle. Il ne savait pas ce qu'il avait fait de mal, mais il savait que cela ne présageait rien de bon. Il y avait l'un des videur du bordel, un grand type au regard mauvais. Elle lui fit un signe, et le grand type le déshabilla. Il se laissa faire, c'était plus rapide et moins douloureux si il ne débattait pas Une fois nu, la femme se mit a tourner autour de lui, pour le jauger, pour . Elle parut satisfaite. Elle appela Katie. C'était une pute de l'établissement, pas des plus fraîches, sur le déclin, et le confia a ses soins. Un seul ordre, une seule phrase « Apprend lui à s'en servir », et la catin lui pris la main et l'emmena dans sa chambre, comme il l'avait fait avec des centaines d'homme auparavant. Cette fois, ce serait lui qui pénétrerait, mais comme toujours, ce ne serait pas lui qui lancerait ses directives. C'était la première fois qu'il touchait une femme.

...

Il se sentit enfin a l’abri, dans une maison, sous un toit, il respira. On le mis sur une table, et enfin correctement positionner, il pu se laisser aller. Il ressentit qu'on travaillait sur ses plaie, mais le traitement a l'acide que lui avait prodiguait la météo semblait l'avoir anesthésiait car même si ce fut douloureux, cela restait supportable. Après tout, n'avait il pas vécut pire dans sa vie ? Quand soudain on lui planta un clou rouillé dans un nerf, et tout s’enchaîna très vite, hurlement, liquide descendant dans sa gorge, et coup sur le crane

...

Il arriva dans une maison. Elle était grande et étrangement silencieuse. Une vielle dame, grande et maigre vint l'accueillir. Elle souriait pas. Celui qui l'avait amenait parla un moment avec elle. Il n'écoutait pas et se contentait de regarder tout autour de lui. La maison semblait vieille, mais au moins, il semblait pas y avoir de courant d'air. Il aurait chaud. Le monsieur lui lâcha la main pour prendre les billets que la vieille dame lui tendait. Kag mit les mains dans ses poches. Il avait pas aimé le contact avec cette peau blanche, c'était pas naturel. Rapidement, la vieille dame l'emmena voir sa chambre. Plus tard dans la journée la même dame, irait le chercher, le redescendrait dans le hall, et lui dirait de montrer sa chambre au monsieur qui lui avait apporter une si jolie peluche. Plus tard cette homme le déshabillerait, le toucherait, il crierait, se défendrait, mais ne ferait guère le poids. Mais pour l'instant, il avait pour la première fois une chambre a lui, chauffé et confortable. Le lit était vraiment un lit. Les couverture était douces et il n'y avait pas de bêtes dessus, ni de rat au sol. Pour l'instant il pouvait s'assoupir. 

...

Il se réveilla dans un lit. Il était encore poisseux et plein de sang, il avait un drôle de goût dans la bouche. Il pris peur, et voulut se redresser pour se mettre en position de défense, mais il ne pu. A la première contraction son épaule avait protesté. Il était lui, Kagema, et le monde tournait. Il essaya de faire le point, mais c'était impossible. Il fermait les yeux, et les ouvrait sans que deux fois l'image ne soit la même. Il cru apercevoir une silhouette féminine. Il ne la connaissait pas. Ses cheveux roses semblait danser. Il décida que le monde serait plus agréable si il gardait les yeux fermé. Sans le vouloir son corps bougeait s’essayait. Il avait un bras valide, il ne saurait guère dire lequel, mais pour le reste il n'était que douleur. Il fronça les paupière et articula mollement


-Où je suis ? Qui est tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 11:00

L'infirmière était perdue dans ses pensées. Tristant ne revenait pas, Neko pouvait être tombé vraiment loin d'ici. Et quand bien même, si elle le revoyait que se passerait-il ? Il ne se rappellerait même pas de son nom. Aïko. Il fallait qu'elle soit tombée près d'ici. Il fallait que Lilo la retrouve puis qu'elles rentrent "à la maison". Où avait-elle bien pu atterrir ? Sa capsule était ... La jeune fille se redressa d'un coup, se rappelant ce qu'elle avait réussi à lire rapidement sur la liste des destination.

- Dans l'espace ! Le 28, c'était : "destination aléatoire dans l'espace"

Elle ouvrit des yeux ronds en réalisant les implications d'une telle chose. Fifille flottait quelque part dans le vide intersidéral ... elle n'allait pas atterrir, jamais.

- Mais c'est un cauchemar ! Comment je vais la récupérer, moi ?

Elle se prit la tête dans les mains à tenter de trouver une solution mais rien ne se présentait à elle. Puis une voix autre que la sienne se fit entendre. Une voix faible. Elle tourna la tête. Sa vict... euh son patient était réveillé !

Elle sauta du lit et s'approcha pour toucher son front et prendre son pouls.


- Je m'appelle Lilo. Tout va bien. Ton pouls est un peu faible mais c'est normal vu ton état. Par contre tu n'as pas de fièvre, ce qui est un miracle mais ça viendra peut-être plus tard. Tu as besoin de force il faut que tu manges. les gamins ont apporté une sorte ... elle grimaça ... de ragoût je crois. Je vais t'aider à te redresser et te nourrir à la cuillerée, ok ? Ca va aller.

Elle tassa des coussins pour lui redresser la tête et surélever un tout petit peu ses épaules.

- Il ne vaut mieux pas que tu t'asseyes vraiment. Pas tout de suite. Tu te sens comment ? Fais aaaaaaaaaah.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 11:16

Jet de résistance à l'alcool
Résultat
1D20 : 16
(je sais pas de combien est le malus, je vais considerer étant donner mon état que je ressens les effet de l'alcool mais que je reste lucide)


-Lilo …

La fille allait vite, parlait fort, Kagema la voyait bouger en tout sens, sa tête lui tournait, et le goût dans sa bouche était entêtant. Il fit sagement ce que la fille lui demandait.

-Aaaaaaaah

Soudain, il comprit qu'elle était médecin, et sentit en son haleine une forte odeur d'alcool. Il ne se souvenait pas d'avoir bu, et avait du mal a comprendre pourquoi il avait besoin d'un médecin. Finalement, il referma la bouche, et senti qu'il avait faim. Il prendrait volontiers du ragoût des enfants … Il ouvrit les yeux en grands, les connections s'étaient faites en sa tête

-Les enfants ! Les insectes ! Le cerbère ! Lucille !

Il essaya de se redresser.

-Qu'est ce qui s'est passé ? Où sont ils ?

L'avaient ils abandonnés ? Etaient ils seulement encore vivant ? Il se rapellait des insectes les chargeant et du duel entre la fille et le robot. Il regarda autour de lui. Des lits vides. Il ne su si c'était un bon ou un mauvais présages qu'il soit le seul bléssé.


Dernière édition par Kagema le Jeu 13 Déc - 14:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 13:42

- Ah mais ça suffit ?!

Il gigotait encore ? Mais il était intenable comme patient !

- Tu vas te faire mal ! Il faut te calmer. Ecoute, Kagema, c'est cela ? Les enfants sont saufs. Enfin pour la plupart mais certains n'ont pas survécu. Lucille est partie se laver. Il n'y a pas d'insecte, il n'y a pas de je ne sais quoi. Ecoute, tu as été salement amoché et ce que j'ai fait ressemble plus à du rabibochage qu'à du travail d'orfèvre, donc autant ne pas empirer les choses.

Une main sur l'épaule non blessée, une main sur le pectoral, Lilo fit pression pour le forcer à se rallonger.

- Tu as survécu et tu n'es pas le seul. Il faut que tu te calme, que tu te reposes, que tu reprennes des forces. Les gamins et Lucille viendront probablement te rendre visite.

Elle secoua la tête et lui toucha de nouveau le front. Elle fronça les sourcils et raffermit sa voix.


- Ils ne viendront que si je les y autorise alors si tu veux les voir, il faut te tenir tranquille. C'est compris ? Son timbre se radoucit sur cette dernière question.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 14:45

-Combien sont mort ? Combien en reste il ?

Il se sentit rassuré, et se rallongea docilement mais en même temps un poids revenait sur ses épaules. S'était il tellement attaché aux enfants que cela ? Était ce eux qui l'avait amené ici et sauvé ? Était il maintenant redevable aux chiard ? Sa vie semblait se compliquer. D'un coup, il se dit qu'il ne voulait pas connaître la réponse a la question qu'il avait posé, et qu'il ferait peut être mieux de ne plus jamais les revoir, de filer le plus vite possible vers le secteur X le plus proche, et de disparaître à jamais. Cependant, il y avait trois problème qu'il devait régler avant de penser a s'échapper. Il ne savait pas où il était et vers ou se diriger, il ne savait pas si il pouvait encore tenir debout et combien de temps il tiendrait avant de tomber de douleur et de fatigue, et la demoiselle qui gardait sa chambre semblait plus tenir a ne pas qu'il bouge de son lit tel le cerbère l’empêchant de passer la frontière. Il faudrait l'amadouer.

-Merci pour m'avoir « rafistoler » comme tu dis. C'est ici que tu vis ? Ça dois pas être facile tout les jours pour une fille de vivre seule dans la région.

Qu'elle parle, cela l'occuperait pendant que Kagema estimerait ses blessure et chercherait un moyen de s'échapper. D'après les endroit ou la douleur était le plus intense, les pied semblait rudement touché, ainsi que quelques part du coté de son épaule. Autant les pied posait un problème immédiat quand a sa capacité a se mouvoir, autant son épaule posait un problème a plus long terme. Et si il avait des stigmates, des cicatrices ineffaçable ? Les clients n'aimeraient pas ça ! Quand au chevilles, le voilà devenu handicapé, un boulet tout comme Mamie, ou les gamins. Dépendant des autres. Jamais il ne pourrait partir seul.
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 15:05

Bien. Il se calmait. C'était que si il lui arrivait quelque chose à lui, les petits ravisseurs la tiendraient elle pour responsable ! Et elle n'avait pas besoin de ça.

- Allez, je vais te réinstaller et te faire manger. Il n'y a pas de secret pour reprendre des forces : du repos et de la nourriture chaude. De l'eau aussi bien sûr.

Lilo se remit à donner la becquée à Kagema.

- J'ignore qui il reste et qui n'est plus, je ne les connais pas aussi bien que toi. Et je ne vis pas ici, non. Pas plus que toi à mon avis.

Un peu de ragoût dégoutta sur son menton et l'infirmière l'essuya avec un tissu faisant office de serviette.

- Pour information quand on t'a confié à moi tu avais deux balles dans chaque cheville et deux balles dans l'épaule droite. Autant dire que tu étais farci. Il ne t'en reste plus une seule mais tu n'as pas en super état. J'ai bandé tes chevilles de la façon la plus serrée et épaisse possible afin qu'elles soient bien maintenues. Et qu'en cas de besoin ... un vrai besoin, hein, il ne faut pas en abuser, tu puisses te lever et marcher. Je ne te cache pas que sans matériel de pointe, je n'ai pas pu faire de miracle.

Un soupir.

- Ce n'est pas dans le secteur Y qu'on trouve des hôpitaux dignes de ce nom avec sérum de régénération des tissus et de cicatrisation accélérée.
Revenir en haut Aller en bas
Kagema
Gigolo
Gigolo
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 15:54

Kagema n'avait jamais vu un médecin aussi serviable. Lui donner à manger à la cuillère, lui essuyer le menton. Les médecins étaient des hommes trop fier, et si elle n'avait pas un langage et un savoir faire si professionnel, il l'aurait peut être pris pour une infirmière. Elle collait déjà plus a l'age et aux manières. Il se sentait en confiance, mais la description de ses blessures ajoutait à la boule qui se formait au creux de son ventre. Dés que le ragoût eut été terminé, et qu'il ai bu son eau, Kag répondit a la demoiselle.

-Justement, j'ai des … besoins … Si tu pouvais m'amener aux toilettes que je puisse me soulager.

En réalité, ces exigences n'étaient pas indispensable, guère pressant, mais Kag voulait tester au plus vites ses nouvelles jambes. Si elle disait qu'il pouvait se déplacer, Kag voulait au plus tôt savoir comment, et estimer jusqu'où. Sans attendre d'avantage, il usa de son bras valide pour enlever les couverture, révélant qu'il était toujours dépourvu de t shirt, de sous vêtement, qu'il avait toujours son vieux pantalon, et qu'une épaisse couche de crasse et d'acide séché recouvrait encore son corps.

-Et il faudrait peut être que je me lave. Tu sais si il y a de quoi ? En fait, si toi tu ne vis pas içi, tu as rencontrer les proprio ? Ils sont comment ?

Une jambe après l'autre, il levait sa cheville et l'approchait avec précaution du bords du lit, puis les fit glisser vers le sol. Cela lui faisait mal, et il n'avait pas de raison de se presser, enfin il l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Infirmière
Infirmière
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 13 Déc - 16:14

Il se levait déjà ? Ce n'était pas très conseillé mais si les gamins et autres le voyaient sur pieds, ils seraient rassurés.

- Je sais pas trop à qui appartient cette barraque, mais j'ai repéré où se trouvait le coin toilette le crois. Dis tu ... tu vas pouvoir marcher tout seul ?

Pitié ! Faites qu'il puisse ! Parce que si elle devait l'aider, berk elle se mettrait plein de ces humeurs peu ragoutantes qu'il avait plein le corps. Ah non quelle horreur ! Pitié, pitié ... Parce que le sang c'était sale, mais c'était ben ... normal. Le sang elle travaillait avec. Le truc visqueux et inconnu qui poissait la peau du black par contre ...

Doucement, Kagema se mit debout, éprouva son équilibre et fit quelques pas. Au moment où la fille aux cheveux roses se sentit soulagée, elle le vit perdre l'équilibre. Elle eut juste le temps de se dire "oh non !" mais ses réflexes d'infirmière, de fille qui secourt les gens réagirent pour elle et elle tendit les bras en avant pour le retenir. Elle avait les mains sur ses pectoraux plein de saleté ... beuh ... Elle ne réussit pas à ne pas faire de grimace, mais fit un effort pour prendre sur elle.


- Ok ... On va y aller doucement. Ecoute reste debout sans bouger, je vais enlever mon T-shirt.

*J'adore mon T-shirt ... T_T*

Mais vu l'état de ses mains, si elle y touchait, elle le salissait. C'était sans issue. Dépitée, elle soupira.

- Bon ... Oublie ... allez viens par là ...



=> la salle de bain
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Ven 14 Déc - 12:51

*J'arrive dans une pièce, elle est vide avec plein de lit superposé, elle devrait pouvoir faire l'affaire, avant de retourner proposer cette pièce aux deux autres, je m'assieds sur un des lits. C'est silencieux, beaucoup plus que d'habitude.*

MOI :"...."

*Le jeune MOI est toujours dans les parages d'habitudes, il est l'un des rares à ne pas se recroquevillé en simple pensée, en simple songe, et là je le vois, dans son uniforme, assis les jambes allongé sur le lit d'en face*

L'homme en uniforme avec un accent anglais :"Oooh bollocks ! Tu m'as vu !" Il retire ses jambes du lit. "Moi qui voulait te faire une surprise. J'adore cet endroit, tout ces gens. Tu m'as vu à la frontière n'est ce pas ?"

MOI : "Que veux-tu maréchal ?"

Maréchal : "Allons, tu sais ce que je veux... et tu ne vas pas tarder à me le donner."

MOI : "Ah, tu crois pouvoir gagner !"

Maréchal : "hey mate : Je ne crois rien, j'ai déjà gagné, hier tu étais tout puissant, tes soldats, tes zombies, ton assistante..... ta Vérone. Tu étais le Doktorr."

MOI : "Et ça a changé ?"

Maréchal : "Oui, ici, tu es.. Cyrus, et personne ne pourra te protéger de moi. Pas même ton switch... Tu n'oseras pas l'utiliser, tu sais comme tu aimes ces flux d’informations dans ton esprit.... Oh oui, j'adore cet endroit."

*La colère montait, mais je ne pouvais pas crier, que quelqu'un m'entende et je paraitrait pour un fou."

Maréchal : "Allez mate, je te laisse... see ya !"

*Il disparaissait comme un nuage de pensée, un peu plus loin, le jeune MOI me regardait, les bras croisé appuyer sur un des lits.*

MOI : "Eh bien, je ne t'ai pas entendu, tu as choisi ton camp ?"

Jeune MOI : "Pas encore, tu as une promesse à tenir envers moi... si jamais tu te loupes, ne comptes pas sur moi."

*Le silence régnait à nouveau, c'est si bon.*
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Sam 15 Déc - 23:50

*Mais le calme ne dure jamais bien longtemps, des gens marchent dans les couloirs, quelqu'un fait des siennes dans la salle commune.*

Jeune MOI : "Aaah, je les hais déjà tous !"

MOI : "Il va falloir faire avec pour l'instant".

*La porte s'ouvre, la petite nazi à capuche de tout à l'heure, elle me fixe, et ferme la porte.*

Jeune MOI : "Celle là va s'attirer des ennuis à se promener sous de tels couleurs..."

MOI : "Elle pourrait nous être utile plus tard."

Jeune MOI : "Je me demande combien on est...?"

MOI : "Le nombre importe peu, c'est surtout QUI qui importe, COMMENT et POURQUOI ? Nous sommes à l'abri de ces créatures, mais nous ne connaissont pas les créatures à l'intérieur."

Jeune MOI : "Hmmph, oui, donc... il vaudrait mieux commencer par apprendre qui sont les autres joueurs. Et c'est pas en restant ici que ça va avancer."

MOI : "En effet..., il est temps de mettre l'échiquier en place."

*Je me lève, et commence désormais à ressentir la température, il faitp lus froid que sous la pluie chaude et acide. Je prend une des couettes pour me couvrir, mon sac avec mon matériel caché en dessous. Je passe la tête par la porte et voix la petite nazi entrer dans une pièce, même si elle est arrvié avec le japonais, je ne pense pas qu'il soit ensemble. J'entends des bruit venant d'une autre pièce. J'y vais.*

La suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mar 22 Jan - 9:26

[HRP] Bon j'essaie un nouveau truc pour mes post, les pensées avec les autre persos en noir, ça permet pour ceux qui veulent RP à mort de se la jouer vraiment sans savoir ce qui se passe dans la tête et donc de voir vraiment juste ce que fait le doc, et si vous le voulez, vous pouvez quand même ensuite découvrir en surlignant le post^^ [HRP]

*J'avançais vers l'étage et j'entendais le robot monter, je le suivais de plus en plus près, jusqu'à arriver dans le couloir. Le passais le grolem et la créature qu'il tenait dans ses bras. Magnifique créature, qui pouvait tuer un homme en quelques secondes de temps..
Il y avait toujours le corps de la seconde irradié, dans le couloir, je m'approchais d'elle et découvrais son visage pour le voir de plus près. Est ce que je la connaissais ? Oui, c'est la nièce de Karl Gottfield.... intéressant.*

Jet d'intelligence
Résultat
1D20 : 13
1D20 + 6 : 19


Puis je me détournais du corops, me relevais et m''approchais du grolem, tout en restant à une bonne distance.*

Jeune MOI : "La suite va être intéressante, mais je n'ai pas confiance en elle."

MOI : "Confiance, il n'est pas question de cela ici..."

Jeune MOI : "Tu sais ce que nous devons faire... est ce que tu auras ce qu'il faut ! C'est une occasion.."

MOI : "à ne pas manquer ! Oui je sais."

Jeune MOI : "C'est aussi un risque, et toi tu n'as rien à perdre et rien à gagner dans cette histoire, tu n'es pas du genre à prendre des risques. Mais pour moi.... il te suffit de me passer le relais et je prend ta place..."

*Mon jeune alter ego me tendait sa main, biensûr, si je la serrais, ce n'était pas réel, mais c'était un signe d'activation, et à ce moment là, ce serait lui au commandes. Tandis que ça main approchait de la mienne, je regardais a mienne.... et je la baissais.*

MOI : "Pas tout de suite, tu es trop..... cavalier pour avoir le contrôle, trop impatient, suivons les étapes une par une, si il fuat prendre des risques, alors nous les prendrons.... uniquement si c'est nécessaire,ma mission est bien trop importante."

Jeune MOI : "Ta mission, n'oublie pas ta promesse, voilà qui est important."

*Je me détournais de mon alter ego, et me retrouvais face à la machine, si puissant soit les insectes, le grolem, lui était plus fort. Je m'approchais doucement... doucement...*

MOI : "Du calme... du calme... je veux juste savoir.. poser une question..; tu comprends.. une question... tu comprends... mes mots ?"


Dernière édition par Doktorr le Lun 28 Jan - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mar 22 Jan - 14:34

Dok :
*Aucun doute pour cette jeune fille... Il s'agit de la nièce de Karl Gotfield, le fürher d'Empire City, ni plus ni moins... Ou alors si c'était pas elle, c'était un clone.*

*Le grolem ne semble pas vouloir te porter son attention... Il hoche négativement la tête à ta question, comme si il refusait de communiquer.*

Darlana, Venant de la la salle commune monta les marches quatre à quatre de manière bruyante, légèrement énervée et prise d'une migraine effroyable, elle avait mit ses gants en latex en chemin.*

-"... de bornés au possible, incapables de se contrôler ou de réfléchir, mais vraiment quel bande de c... Ho... Vous êtes là Dok ! ... Je ne sais pas ce que vous avez avec Grolem mais j'vais vraiment finir par croire que vous êtes amoureux de lui... Enfin, vous êtes déjà dérangé alors rien ne me surprendrait de votre part... Bon... On commence?"

*Grolem avait posé la bestiole sur des espèces de traitaux magnétique sortit d'on ne savait où qui faisait légèrement léviter l'insecte... Le Dortoir était d'ailleurs assez étroit pour accueillir une bête allongée aussi grande. Darla passa toute la créature au scanner et lut le rapport.*

-"Alors... D'après mon scanner il s'agit d'un truc crée totalement génétiquement mélangeant l'ADN des trucs suivant : Fourmis, araignée, hyménoptère, forficule, mante religieuse et beaucoup de synthétique avec des codes que je ne connais absolument pas... Puis alors pour combiner des trucs aussi petits pour en faire un truc aussi énorme, là j'dis chapeau parce que je ne vois pas comment c'est possible... Je pense que c'est donc là-dessus qu'on va se pencher en priorité mais surtout savoir comment ils arrivent à aussi bien communiquer... C'est vous le boss des cerveaux d'après c'que j'sais, donc je vous laisse cet honneur... Ha oui et ce truc semble bourré des mêmes radiations que l'autre clone modifié qui vient de péter mon camescope... Mon scanner dit que l'alerte de danger des radiations est infime, par contre, ça sécrète une espèce de spore dont je ne connais toujours pas le code... J'espère donc que la dissection va nous en apprendre plus..."

*Elle mit un masque et en donna un au Dok et commença à ouvrir la bestiole d'un bon coup de scalpel laser fin. Le sang de la créature était rouge foncé en général mais verdâtre-fluo à certains endroits, tout comme la Gélatine. Le reste avait tout l'air d'être un organisme de gros insecte, mais avec plusieurs fois le même organe. Ils n'avaient également pas de parties génitales, juste une dizaines de mandibules internes et externes rétractables, et encore plus au niveau de la tête où le Dok analysait. Celles-ci étaient pointues et tranchantes quand elles durcissaient, mais ici, alors que la bestiole était morte, elles étaient moles et juste flasques. Darla écarquilla les yeux.*

-"Je rêve ou... Leurs tentacules et mandibules font de la ... tumescence de la même façon que marche un pénis ! ..."

*Elle passa quelques tentacules au scanner minutieux.*

-"Matériel reproducteur d'homme... De morse... De chat... De poulpe et 60% d'archidoris ... Et ça leur sert d'arme, ça ne secrète pas de semence mais ça a quand-même un système de stimuli... Sans-doute ont-ils une sorte d'érection à la vue de chair humaine pour les neutraliser ensuite facilement... Mon dieu, Dok, définitivement, il y a carrément plus tordu que vous dans ce monde pour imaginer créer un truc pareil..."

*Elle changea de sujet tout de même après avoir eu un relent et peut-être pour faire une pause.*

-"Ha oui... Et ces machins, ainsi que les insectes volants parlent le même langage et le clone est parvenu à enlever la Sécurité de ma cam pour la traduction afin d'écouter l'espèce de cri qu'ils font à tue-tête parfois... Ils veulent le Diamant Noir."

*Comme quasiment tous bons scientifiques et pour avoir accès à des informations assez secrètes de l'Einsenadler, le Dok savait très bien ce qu'était le Diamant Noir, au même titre que la vieille en bas qui le décrirait aux jeunes. Mais comme tout le monde, il n'en aura juste qu'entendu parler et aura donc de son côté également sa propre version de la chose, ou sa propre vérité sur celles existantes...*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Lun 28 Jan - 19:26

*Darlana arrivait montait enfin les escaliers, une remarque désobligeante concernant mon intérêt pour le grolem, amour... elle est encore jeune et ne sait pas de quoi elle parle. Dérangé....*

MOI : "Dérangé... vous ne mâchez pas vos mots, votre grolem m'intéresse oui... mais je ne vous cacherais pas que vous aussi... haha croyez moi, je suis sûr que malgré mon âge, je pourrai encore vous surprendre, et ce malgré ce que vous êtes...

Ne vous inquiétez pas, je ne dirais rien, ce n'est pas comme s'ils pouvaient comprendre."


Jeune MOI : "Personne ne peut comprendre les gens comme nous... pas même toi."

*Mon jeune alter ego visait Darlana. Je regardais du côté de la pièce, pour n'importe qui d'autre, juste un regard dans le vide. Le grolem commençait à entreposer la bestiole.*

MOI : "Cette machine ne cesse de m'impressionner... et si vous me la donniez ? et vous restez en vie ! Je plaisante... je plaisante.."

*La jeune scientifique présente l'insecte et sa conception.*

MOI : "Magnifique, je ne suis pas etonné... quel processus, une telle merveille."

*Je passais mon doigt sur la bestiole, puis les reniflait, avant de passer ma langue sur mes doigts, et recrachez directement.*

MOI : "Puissant, mais je ne suis pas sûr que ce soit mangeable..." *Regardant l'immense insecte et respirant un grand coup* Prenez les points forts de chaque insectes et mettez les ensemble, par nature, les insectes nous semble si faible, mais à leur échelle, même les fourmis seraient considérés comme des Hercules ! Naturel ou non, nous avont devant nous une des prochaines étapes de l'évolution."

*La jeune scientifique intervint à propos d'étudier leur cerveaux.*

MOI : "Hmm, je ne vous mentirais pas, pour ce genre d"étude, j'aurais préféré en avoir un vivant, nous allons faire ce que nous pouvons. Gardez votre scalpel, j'ai ce qu'il faut."

*De ma sacoche je sortais mon matériel, ainsi que mes prélèvements. Mon jeune alter ego était assis sur la table d'opération, remuant ses jambes comme un enfant.*

Jeune MOI : "Quand est-ce que nous la tuons... maintenant serait le bon moment... il ne s'y attendra pas. Où alors tu préfères attendre ? Je n'aime pas attendre, je veux la machine."

*Je regardais le un coin vide de la table, pendant un instant, puis me retournais vers Darlana*

MOI : "Ah oui, avant d'oublier, une chose importante, des cellules originelle de HEV, d'autres insectes, dans la zone Z en transportait. Ce que les gens appelle la gélatine. Les insectes en eux mêmes ne m'intéresse pas, mais je pose la question, ils communiquent, ils transportent du matériel, comme de bons ouvriers,hahaha.. ha comme des.. haah haaa fourmis.
Maintenant,, pourquoi font ils cela.

Bien qu'assez puissant, les insectes que j'ai vu en ce début de journée en zone Z n'étaient rien comparé à ceux ci, je ne fais que supposer bien sûr, mais je dirais que les premiers étaient la main d'oeuvre... et qu'ici, nous avons des soldats, les combattants, pire encore, seulement des éclaireurs... allez savoir... sont ils organisés, s'ils ont été crées par l'homme, obéissent-ils ? Où sont ils libre de leurs actes"


*Mes yeux s'élargissaient...*

MOI : "Hmm, que dis-je, hein, où en sommes-nous, ah, oui, le cerveau..."

*La peau du dessus était très solide, j'utilise mon propre scalpel et commence à faire un cercle, j'ôte alors la partie supérieur du crane, une membrane protectrice, que je coupe avec mon scalpel de base...*

MOI : "Les gardiens de ce refuge m'ont laissé entré avec mon atirail, ahaha, stupides homo sapiens, avec leurs armes, ces scalpels, bien que de petites lames * je continuais à couper la membrane et la retirait, un fluide débordait alors, puant le vicération et la merde.* Entre de bonnes mains, sont des armes plus terribles que leurs armes à feu. " *Le fluide sortait lentement, derrière, une fine couche protectrice transparente, le cerveau de l'insecte*
"Magnifique ! Je vais avoir besoin d'un container pour l'isoler."

*De son côté, elle avait ouvert une grosse partie du corps de la bête.*

Jeune MOI : "Mauvaise nouvelle."

MOI : "Mauvaise nouvelle... Enfin, pour les autres, eux..., tuer ces bestioles ne sert à rien, ahaha ! S'ils ne se reproduisent pas comme nous, ils fonctionnent donc comme les fourmis, où les abeilles... Mais ce n'est pas étonnant, j'ai vu une reine ce matin. Enfin... il fonctionne avec pondeuse, ma déduction est donc, tuez ceux là ne sert à rien ! D'autres reviendront sans cesse, tant qu'ils n'auront pas ce qu'il veulent. Serait-ce ldébut de l'apocalypse, aha. Ennuyeux... J'ai encore besoin de temps."

Jeune MOI : "Nous avons besoin de temps."

MOI : "Je le sais, je le sais, du calme."

*Darlana commença à parler des pénis de la bestiole, non reproductif, mais destructeur.*

MOI : " Plus tordu ! Plus tordu, jeune fille, je n'ai eu que du respect pour vous depuis votre arrivée, l'insolence à des limites" *Je sortais le cerveau en même temps que je parlais et le mettais devant le visage de Darlana* "Je sais qui vous êtes, je sais ce que vous faites, et je ne suis pas impressionné ! Regardez la taille de ce cerveau, vous n'imaginez pas les possibilités qu'il y a, vous vous croyez intelligente, attendez de savoir ce que ces insectes font de leur intellect !" *Je posais le cerveau sur la table*
"Avec un tel cerveau, le fait qu'il communique est le minimum à envisager, télépathie, télékinésie, des insectes irradiés, mutés, à une toute autre échelle. Ne gardant que les qualités des différentes espèces."

*Quand je parlais de communication, Darlana me répond en me parlant de la vidéo, du Diamant Noir.*

Jeune MOI : "Encore une fabuliste..."

MOI : "Ah..aaah.... ahahaha aaaaahh aaaaaaaaaaaaaahah ahhaaa ! Le diamant noir ! Le diamant noir ! Vous êtes sérieuse ! Aaah ouh ahaah. Le diamant noir n'est qu'un mythe, on lui donne tellement de définition. La vie éternelle, la clé vers les dieux.... ces insectes... vous... croyez..... Tout ceci n'est que science, légendes urbaines, les faits, petite, les faits !
VOus n'avez encore rien vu, combien ont cherché ce diamant en vain...
Le diamant noir n'est qu'une promesse... une promesse qu'on ne tient pas...
La vie éternelle, je l'ai atteinte, la science, les connaissance, le savoir... Voilà le vrai pouvoir, si ces insectes recherchent le diamant noir, il risque d'être déçus. J'en suis triste pour eux..."


*Je reprend mon souffle, mon regard s'intensifie sur la scientifique.*

Jeune MOI : "Tue la !"

MOI : "La ferme toi !..." *A Darlana...* "Vous m'avez fait rire, je n'ai pas ri depuis des années.... beaucoup d'années, mais je parle, je parle, j'ausculte, je parle, et jusque là, vous ne m'avez rien dit. Vous n'avez fait que m'insulter.. Je ne vous en veux pas. J'ai fait des choses.... vous aussi. J'aimerai juste....." *Je passe ma main sur ma bouche en respirant bruyamment, puis je tripote le cerveau*
"Je veux des informations, je veux Black Hole, en échange... je ne viendrais jamais après vous... Je préfère vous prévenir, à cet instant, vous êtes en sécurité, votre robot vous protège... c'est vrai, il peut me tuer, là, maintenant, mais comme je vous l'ai dit un peu plus tôt, malgré mon âge, je pourrai encore vous surprendre...

Aujourd'hui, vous n'avez rien à craindre de moi, c'est un fait, je le conçois, mais en bas, vous avez dit savoir qui j'étais... en êtes vous sûr ! Il y a des secrets, que même le plus grand voleur du monde ne saurait trouvé, que le plus puissant hacker ne pourrait briser, ce que je vous propose, c'est un pacte, je ne vous prendrais pas... votre âme... et crooooooooooaaaaaaaaaaaaaayyyyyyyyyyeeeeeeeeeeeezz moi ! Je la veux ! Je vous laisse y réfléchir, jsuqu'à ce que nous ayons réglé cette... situation."


*Mon jeune alter ego, installé contre la table, je regardais l'insecte, les entrailles ouvertes, le cerveau posé à côté, et à nouveau, je souris, ça faisait un bail.*
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mar 29 Jan - 2:01

*Darlana sourit légèrement au départ. Elle l'avait offensé, mais ça l'amusait. Après tout, c'était dans ses habitudes.*

-"La vache vous êtes du genre vraiment fleur bleu comme type... Je n'ai fait qu'une toute petite réflexion, réaliste qui-plus-est et vous vous emportez... Vous me surprenez toujours, je dois l'admettre, surtout dans la folie...

*Il avait deviné sa véritable identité ... Bien... Que pourrait-il en faire ici? À part dire qu'on l'a vu? Quant à Grolem, ça l'agaçait un peu... Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous avec ce robot? D'accord il était utile, mais il a qu'à s'en fabriquer un à la fin !*

-"Grolem n'est ni à vendre, ni à échanger, ni à voler... Si il sent qu'il change de propriétaire, il explose en mode brûlant et désintégrateur dans un rayon d'1km. À vos risques et périls, Dok..."

*Imitant la voix du Dok.*

-"Je plaisante... je plaisante.. Ou pas !"

*Enfin ils se focalisèrent à nouveau sur le sujet d'étude important : l'insecte ... Elle se retint de ne pas montrer qu'elle se sentait particulièrement mal à l'aise voire totalement dégoûtée quand le Dok "goûta". Elle écouta tout de même sa théorie, enfin une chose censée qu'il racontait et dont elle avait d'ailleurs l'attention, notamment entre le lien de l'HEV, les créatures du Secteur Z et les différents rôles des fourmis. Elle reprit donc son sérieux deux secondes.*

-"C'est fort possible... De mon côté je ne les ais pas vu transporter la gélatine, mais effectivement, ils n'ont pas l'air de combattants... Si le constructeur de ces bestioles manipule autant la génétique des insectes, il n'aurait pas choisit ce mélange pour quelque chose de particulièrement dangereux et efficace... Ou alors, il ne l'a tout simplement pas encore crée..."

*Le Dok, du haut de ses plus de 160 de Q.I avait sans aucun doute vu juste. Darlana prenait en compte deux hypothèses de génies, et surtout la sienne, pour obtenir une théorie presque fondée. Ayant fait le test plusieurs fois à l'aide de la théorie de la relativité et quelques calculs quantiques vérifiées et revérifiées, le cas d'une résolution à un résultat se rapprochant de la solution était de l'ordre des 72,98%.*

-"Vous ne me faites pas peur, et je vous aurez posé sur ma propre table d'opération bien avant que vous ne seriez-ce rêver de me torturer... Mais Black Hole faisait beaucoup de recherches sur la génétique afin de créer des armes de destruction organiques. Il serait possible qu'ils en soient les fautifs et je ne connais que quatre scientifiques dans le délire : XVI, XII, X et surtout VII. Mais même avec les dernières technologies, Black Hole n'avait pas assez de moyens pour développer de tels monstres, se rattrapant sur les humains. Et le but des insectes le confirment : Le Diamant Noir. Black Hole est parfaitement au courant qu'Il n'existe pas... Du moins, pas de manière scientifique... Dok... Il faudrait vraiment trouver un moyen de lire les informations enregistrées dans ce cerveau. Nous aurions des pistes beaucoup plus précises... La neurologie a tellement été étudiée ces 100 dernières années qu'un spécialistes comme vous serait capable de lire un cerveau tel un devin avec un niveau d'étude sur la question comme le votre."

*Elle lui donna un bocal, récipients parmi d'autres dans sa malette qu'avait sortie Grolem en plus de certains autres trucs.*

Doktorr :
*Un Jet de Connaissance de l'anatomie au dessus de 14 te permettrait de savoir si oui ou non ces créatures sont véritablement dotées de souvenirs.*

*Un Jet d'Intelligence au dessus de 12 te permettrait de savoir où et comment on pourrait trouver ces souvenirs, par quels moyens.*

-"Sinon les véritables intentions de Black Hole, je ne les connais pas plus que leur véritable objectif connu : montrer qu'ils sont les plus forts, les plus intelligents mais surtout les plus dangereux... Je les ai quitté en concluant une chose : être la plus dangereuse ne m'intéresse pas et la menace n'a aucun intérêt. Et je n'ai au aucun regret pour la chose suivante : je n'ai rien besoin de prouver ou de montrer, je sais déjà que je suis plus forte et plus intelligente que tout le monde."

*Sa réputation n'était pas mauvaise : elle ne se prenait vraiment pas pour de la merde, comme on dit...*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
LuluStukov
Combattante
Combattante
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mar 29 Jan - 4:11

arrivant de la salle commune

Résistance à la Toxine
Résultat
1D20 : 11


En sortant de la salle commune, Lucille avait de nouveau eu une vision de massacre.
Plus vraie, plus crédible que les autres.
L'espace d'un instant elle ressenti même le plaisir que lui procurait cette violence.

"Contrôle toi Lucille !! bordel contrôle toi !"

Elle s'était stoppée un instant, avait dégluti et soufflé doucement.
L'autre se faisait plus insistant, promettait de lui faire prendre son pied.
C'était surement vrai. Elle aimerait ça. Ô oui.
Mais elle parvint tout de même à garder le dessus. Non sans mal.

Elle replaqua ses cheveux en arrière. Son front était brûlant, le sel de sa sueur vint piquer sa balafre mine de rien encore récente. En s'essuyant, elle constata que l'hématome avait dû se propager, tout le contour de son oeil, de l'arcade à la pommette, était douloureux.
Pas important. Mémé était en train de crever, et elle se devait de ramener au moins Darlana.

La sauver pour ce que la vieille avait fait pour elle.
La sauver pour ce que la vieille représentait pour Gala.

La douceur, c'était pas franchement son habitude, elle ouvrit la porte avec fracas.
Cyrus, Grolem, Darlana. Et un putain de gros insecte ouvert au ventre et à la tête.
Elle aurait pu vomir, mais ne le fit pas.
Elle était essoufflée, son coeur battait vraiment vite, mais pas à cause de sa précipitation.
Elle se battait pour garder le dessus.

"Ne pas lâcher les chiens, pas là, surtout pas !"

Ses yeux restèrent fixés un temps sur Cyrus.
Il était le danger ici. Lui et son pote, Sora. Enfin jusqu'à ce qu'il devienne un poulet...
Elle les sentait pas. La gamine non plus. Toujours sous la douche elle ?
Aucune importance, qu'elle y reste.

Son regard ne se tourna vers Darlana que fois qu'elle avait commencé à parler.
Par politesse, son attention restait fixée sur Cyrus.

"On a besoin d'aide en bas. La vieille à l'air d'être en train de claquer."

"Achève là !!!"

Nul besoin d'en dire plus.
Elle espérait que Darlana ait saisirait l’urgence.
Elle espérait que Cyrus ne l'ait pas saisi.

Elle retourna dans la salle commune aussi sec.
vers la salle commune
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mar 29 Jan - 12:08

Jet d'intelligence
Résultat
1D20 : 15
1D20 + 6 : 21


Jet de connaissance
Résultat
1D20 : 12
1D20 + 6 : 18

[HRP] J'ai vu que j'étais aussi niv3 pour connaissance donc j'ai fait +6 aussi [HRP]

*J'étudie le cerveau, utilise une aiguille de ma sacoche, plante des points particuliers, il est mort mais encore frais, j'obtiens les réponses que je souhaite.*

MOI : "Vous plaisantez.... ah..."

Jeune MOI : "Où pas."

MOI : "Ou pas.... je pourrais tenter ma chance, après tout, j'ai encore beaucoup de surprise, et je préfère qu'il ne soit à personne plutôt qu'à un autre. Peu importe l'explosion..."

Jeune MOI : *s'approchant de l'oreille de Darlana, qui ne pouvais pas l'entendre* "Nous reviendrions quand même."

MOI : "Oui, c'est exact. C'est.. exact"
*Je découpe à l'aide de mon scalpel dans le cerveau, jusqu'à ressentir un endroit ou cela bloque à nouveau*
"C'est eeeexa... c'est étrange...."
*J'allais atteindre la zone mémorielle du cerveau, à nouveau proteger par une sorte de coque protectrice, mon scalpel laser passe à travers biensûr.*
"Vos informations sont décevantes... vous n'avez pas peur... soit, c'est toujours comme ça quand on est dans votre situation... mais ça ne saurait durer....
*Je déplaçait avec précaution la coque, si la mémoire était protégé de telle façon...*
"Vous ne méritez pas de laisser-passer avec si peu, je me fiche de qui a fait ces insectes... du moins pour l'instant... je veux Black Hole, des lieux, des noms, leurs "Igor"... aaahhaaaaaaa ah ! Wouh, je suis drôle aujourd'hui"
*Sous la protection, une nouvelle couche du cerveau*
"Aah, ce qui les a créer ne voulait clairement pas qu'on accède à cela, leur souvenir, peu de personne pourrait faire ce que je viens de faire. Au millième de millimètre près, et tout serait perdu."

*La partie du cervau que j'en ressortais, avec la plus grande des précautions, faisait la taille de celle d'un humain, le détail du souvenir d'une telle chose ne pouvait être qu'incroyable, un nerf optique était également relié, mais j'avais dû le couper pour pouvoir procéder à l'extraction.*

Jeune MOI : "Il y a pas mal de leur cadavres, il faudra en récupérer, peut être pourrions nous les faire revivre et obéir, comme pour les irradiés, il faudra également tester la nouvelle formule, les faire tenir plus longtemps. Les irradiés en bas pourrait toujours servir."

MOI : "Oui, cette sortie pourrait s'avérer plus intéressante que prévu.
*M'adressant à nouveau à Darla*
Voyez ici la taille de ce cortex, le cortex mémorielle, la plus petite partie, mais néanmoins beaucoup plus grande que chez nous, le cortex sensoriel, en lien avec les sens, pas vraiment ce qui nous intéresse, mais imaginez la puissance de ce qu'il ressente, en touchant quelque chose, c'est incroyable."
*Je prenais mon scalpel tout en continuant d'expliquer, je commençais à nouveau à découper dans le visage de l'insecte au niveau du globe oculaire.*
Les deux autres parties, elles sont notamment plus intéressante pour nous, la mémoire à court et à long terme."
*Je découpais soigneusement afin de retirer ce qui entourait le globe, je commençait à le sortir, il fallait que je sépare quelques autres partie du cerveau en même temps.*
"La mémoire à long terme nous intéresse pour savoir ce qui les a créer, ce à quoi ils obéisse, ce qu'ils savent."
*Je créais une sorte de carte dans le cerveau et découvrais désormais le cortex visuel*
" La mémoire à courte durée permettra de savoir d'où ils venait à l'instant précis, donc peut être savoir où ils sont repartis, c'est plutôt intéressant pour voir les endroit à éviter. Ah, voilà ! enfin"
*Avoir découvert le cortex visuel me permettait de découvrir le nerf que je devais couper, je sortais donc l'oeil avec le nerf qui le reliait aux cortex mémoriel.*
"Ces bébètes sont intelligente mais créer de façon mathématique et simplifié."
*Je montrai le nerf optique et le globe à la jeune scientifique*
"Nous avons accès à nos souvenirs de manière abstrait, des images dans nos têtes, mais jamais nettes, ces insectes ont leur visions directement relié à leur souvenir, ils peuvent donc y accéder comme on accède à une vidéo sur un disque dur, une aubaine pour nous, l'image sera en hd."

*Je ressortais à nouveau mon aiguille, la posait à côté du cerveau, la posait à côté du cerveau puis commençait à relier à nouveau le nerf à la partie extraite du cerveau.*

MOI : "Il faudra récupérer la caméra en bas, en espérant qu'elle n'est pas trop éclater, avec un peu de chance, elle bénéficie également d'un projecteur, si j'avais mon matériel, je pourrai y accéder directement avec ma tête, mais nous n'aurons pas ce privilège."
* Je prenais le globe *
"Et ceci nous servira de lentille, nous aurons néanmoins besoin de stimuli électrique pour faire revivre le cerveau, j'ose espérer que vous avez ce qu'il faut dans votre toutou, sinon il faudra faire avec les fils électrique du bâtiment, mais cela prendra plus de temps."
*Je plantais l'aiguille dans une partie du cerveau*
"Placé à cet endroit, je contrôle à la fois le nerf optique et la notion de temps, je l'utiliserai comme télécommande, il me faudra un gant en caoutchouc pour éviter l’électrocution, quelques antennes disposé en cercle générant un courant à l’intérieur de la surface à un voltage léger sera suffisant..."

*Tout à coup, la porte s'ouvrait avec fracas, la jeune furie entrait en trombe.*

MOI : "Foutus singe ! On toque avant d'entrer, on tourne la poignée pour ouvrir une porte, une chance
que le découpage soit fini !"


Jeune MOI : "Qu'est ce qu'elle veut celle là, et c'est quoi ce regard ! Encore une qui a oublié le respect !"

*Elle finit par ôter son regard de ma personne, puis baragouina à propos de la vieille irradié en bas, dnas un sale état.*

MOI : "Bien ! Je vais descendre, j'en profite pour récupérer les restes de la caméra, puis je compter sur vous pour le stimuli ?"

*Avant de sortir de la pièce, je regardait la jeune scientifique."

MOI : "Allons, ne vous inquiétez pas, les irradiés sont... ma spécialité."

A suivre dans la salle commune
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Mer 30 Jan - 10:13

*Darlana continua quant aux infos sur Black Hole. En ce qui concerne Grolem, elle savait que de toute façon personne n'aurait jamais aucune chance de le lui voler, puisqu'en plus, tout le monde avait essayé.*

-"Des lieux? Partout... Notamment en sous-sol, à l'extérieur de la ville, des des bureaux connus ou pas connus, des sous-marins sous le lac Michigan... Des noms? ... ça va de XV à I pour les plus connus et les plus tarés, les autres, il n'y a que des pseudonymes et ils étaient de toute façon tellement beaucoup plus fous qu’incompétent que j'ai trouvé inutile de retenir ne serait-ce leur tronche de cake ... Leurs Igors? Des droïdes domestiques ou des clones modifiés ou des patients très très chanceux ... Ecoutez... Je ne sais rien de plus sur Black Hole, j'me suis fait une lobotomie ciblée pour en oublier la plupart des expériences à la con faites là-bas, en même temps d'ailleurs que mon... Auto-opération... Je suis une piètre menteuse, ça se serait vu sur n'importe quel détecteur si on m'avait attrapé, et j'aurai eu un paquet d'emmerdes, encore plus que maintenant ! Alors désolée mais j'ai préféré tout effacer, et si ça vous déçoit bah c'est pareil ! Et je m'en balance de votre laissez-passer si ça ne vous suffit pas, vous pouvez vous l'carrer où j'pense ! ... Vous ne m'atteindrez pas Dok... Et même si vous réussissez par le plus grand des miracles, il pleuvra de la merde bouillante sur votre gueule pendant une dizaine de générations si vous me foutez ne serait-ce la moindre claque. Vous imaginez toutes les façons de mourir atroces qui existent? Bien... Il y en a qu'on ne peut pas imaginer car impossible ou pas encore faites? Bien... Et bien vous prenez tout cela réuni, et vous les oubliez en prenant en compte qu'il y a encore bien pire que cela."

*ça... C'est sûr que si on la tuait, ça déclencherai une guerre de gang assez sanglante... Elle avait sans-doute pas mal de contacts dans Empire City qui avaient vraiment besoin d'elle... Bien plus que le Dok ou qu'une bande de perdus dans le Secteur Y.*

*De son côté, la scientifique tritura encore la carcasse mais elle ne découvrit rien d'autre de croustillant... À part deux trois choses mais dont elle se doutait déjà.*

-"Tiens sinon ils se nourrissent exclusivement de Gélatine et de pluie acide... ça expliquerai pourquoi les autres insectes en transportent et pourquoi ils ouvrent grand la bouche quand il flotte... Et pourquoi ils sortent tout court à ce moment-là d'ailleurs... Mais sinon, rien d'organique, pas de chair humaine... À part deux-trois bouts de steaks arrachés à coup de griffes ou de crocs... Bref... Conclusion : Ils ne se nourrissent pas de chair, ils tuent pour tuer."

*Elle s'arrêta et écouta de nouveau les explications du Dok, silencieuse. Ces créatures avaient des souvenirs que l'on pourrait effectivement trouver à coup de câble, elle savait comment on pouvait procéder pour récupérer des données de la sorte, bien entendu, ce qui l'étonnait, c'est qu'elle n'était pas la seule à déjà avoir fait l'expérience. Cela lui arracha même un sourire doux et satisfait, le premier et sans-doute le seul qu'elle adressera au Dok, qui se transforma bientôt en une mine triste.*

-"C'est vraiment dommage que vous ayez mal tourné Dok, et que la folie se soit emparé de vous au point où vous soyez devenu dangereux ... Nous ne sommes pas si différents car j'ai fait la même chose et beaucoup plus tôt... Peut-être que dans une vingtaine d'année, si l'humanité est saine et sauve, nous retrouverons une personnalité moins torturée et nous travaillerons ensemble afin de faire le meilleur duo scientifique de l'histoire de l'humanité..."

*Elle était partie dans ses rêves et ses délires... Heureusement au final que le Dok était un vieux quarantenaire... ça aurait été une jolie nana sexy, elle en serait tombé radicalement amoureuse et ils auraient dominé le monde sans aucun problème.*

-"Grolem n'a pas de câbles sur lui, c'est un robot conçu surtout d'énergie plasma, d'où l'explosion si on le chamboule, et d'ondes et de fibres optiques, d'où le fait qu'il soit particulièrement compliqué à pirater ou à voler. Il va falloir faire ça avec les moyens du bord... ça va prendre du temps mais on peut enregistrer une donnée électrique en donnée informatique à l'aide d'unes de mes clé. Je vous en donnerai une, c'est pratique, même si hélas ça n'a pas encore beaucoup de capacité de mémoire. Ensuite, pour convertir la donnée électrique en donnée informatique, il faut un Hacker, moi je ne sais pas faire... Pour la caméra, à moins que vous possédiez une capacité en Réparation, c'est foutu, elle ne marchera plus... Mais on peut prendre certains composants de celle-ci pour accélérer le processus de transmission et..."

*Puis Lucille arriva en trombe et lui coupa la parole, elle tapa du pied et leva les yeux en ciel en rageant et utilisant son super pouvoir : l'ultra-son hystérique quand elle s'emportait vraiment, elle détestait trois choses dans la vie : qu'on ne l'écoutait pas, le fromage qui pue et qu'on la coupe en lui demandant autre chose pendant une opération, un calcul ou une expérience.*

-"Et foutre-dieu de chierie de bordel de cul !!! C'est pas le moment ! PUTAIN !!!"

*Elle arracha et jeta ses gants en latex, serra sa ceinture et stoppa directe le Dok d'une main et l'uns de ses uzis à ions pointé sur son torse de l'autre.*

-"Que dalle. Vous restez ici et vous ne touchez pas un cheveux de cette vieille, de toute façon, ces "singes" comme vous dites ont plus confiance en moi qu'en vous, ils ne vous laisseront pas l'approcher de deux mètres et vous allez perdre du temps à jouer du violon, ils vont vous sauter à la gorge, ça va encore foutre la merde, je vais encore devoir gueuler et j'ai déjà mal à la gorge avec toute votre bande de fou furieux camés, en flippe, perdu, colériques et aussi instables qu'une usine nucléaire pleine de fuite... Bref... JE compte sur VOUS pour le stimuli et JE vais vous chercher des gants et les restes de la caméra... J'en ai pour une minute, pas plus ni moins."

*Elle le pointa toujours, jusqu'aux escaliers. Des fois, il fallait utiliser la manière forte dans les urgences, et c'était une urgence. Sur ça, elle était à 300% sûre de ses paroles.*

(Suite dans la salle commune )
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Lun 4 Fév - 19:13

*Et elle a continué à débiter des informations toujours aussi inutiles que vu et revues, son cerveau sera à moi... bientôt, si elle a perdu ses souvenirs, il y a toujours un moyen de les retrouver.

L'arrogance de Darlana n'a donc aucune limite, me menaçant de la sorte, croit-elle me faire peur, c'est impossible. La peur ne fait plus partie de mes émotions. Et mes émotions, s'il en reste, ne sont que haine et rage à l'intérieur de mon jeune alter-ego. Imaginer des façons de mourir... imaginer des façons de tuer... c'est ma vie, mon travail. Imaginer des façons de revenir en fait aussi partie.

Et mon imagination n'a aucune limite, qu'on se le dise.

Ces insectes tuent pour tuer, quelle conclusion hâtive... attendons de voir, mais il y a sûrement une raison à leurs agissement. *

MOI : "La folie... la folie... qui peut se permettre de nos jours de juger du degré de sanité de qui que ce soit, je suis plus inquiet par le "normal" que par la folie. Ce qui tente de vivre comme si de rien n'était, si à l'époque où il y avait encre un monde à protéger, être normal... moyen... était une bonne chose, aujourd'hui nous sommes dans une toute autre voie. Elle parle de ma folie, mais ici nous le sommes tous..."

*La gamine passait ensuite, pour hurler, je commençais à m'approcher de la porte quand Darlana se mit sur mon chemin, menaçant avec son uzi.*

Jeune MOI : "Oh, oh ooooooh oh !"

*Elle me menaçait toujours, jusqu'à arriver dans les escaliers et descendit en trombes.*

Jeune MOI : "Alors, alors !! On fait quoi ! On la tue !? On la tue ?"

MOI : "Oui, faisons ça."

*Le grolem est toujours là, il comprend ce que je dis. Même s'il ne s'intéresse pas à moi, peu importe. je veux juste faire passer un message*

MOI : "Aah, *regardant le grolem*, j'ai dit quelque chose qui l'a véxé ? Moi je suis véxé."

*Je me ravançais vers le crane ouvert de l'insecte.*

MOI : "Je devrais peut être lui donner un nom.... Il a une tête de Barry. Noooooooooooooon, c'est un Johnny. Oui, Johnny. Enfin, bref, bonjour Johnny. Tu sais quoi, je suis véxé !"

*Quand j'avais commencé à disséquer le cerveau auparavant, j'en avais profité pour faire des repérages sur chaque partie et leur connexion, j'ai bien sûr repérer la partie du cerveau contenant les "sentiments" de l'insecte, rattaché particulièrement à trois principe, l'amour, l'attachement et le désir sexuel. On peut déjà supprimer le 3ème vu que ces insectes ne se reproduisent pas eux mêmes. Mais les deux autres sont sûrement présent, et pour générer une nouvelle loyauté, une obéissance, des "sentiments" bénéfique sont en général plus fort que le négatif. Mais je prendrai cette partie également. Il me reste un dernier bocal vide, les autres étant remplie de gélatine de HEV, je découpe soigneusement ce dont j'ai besoin, reprenant bien les nerfs qui vont avec.*

MOI : "Oui, véxé, je propose mon aide, et voilà qu'on me menace, ai-je mérité un tel traitement ?"

*Je prend le bocal et le met dans ma sacoche, l'opération ne m'a pris que quelques secondes.*

MOI : "Tu sais Johnny, on me prend pour un fou, mais moi, je fais avancer les choses !"

*Tout en continuant de parler, je me dirige vers l'un des lits, dégage le matelas et les draps et récupère en coupant avec mon scalpel laser un gros morceaux des ressorts, d'une forme arrondi.*

MOI : "Mais comment ! Comment fais-tu avancer les choses, M. Von Bach ?"

*Retournant à la table, je coupe un espace vide au centre des ressorts, et le pose autour du cerveau, laissant l'aiguille à sa place.*

MOI : "Hé bien vois tu mon Johnny ! Je prends, je prends partout, sans aucune différence, sans favoritisme, et puis je rend, je remets ailleurs, j'échange ! Je recherche le résultat idéal. Je test, car comme tout bon scientifique, je suis un idiot, comme tout le monde, mais juste un peu plus curieux !"

*Je m'approche du câble qui relie l’interrupteur à la lumière, l'endroit est vraiment pourri, ce n'est même pas caché dans le mur, j'en récupère d'autre, la lumière me servirait à projeter l'image sur le mur, je récupère d'autres câble, coupe en deux, repère le plus et le moins. Le domaine de l’électricité n'est pas spécialité, mais ma "base de données" de cerveaux dans mon esprit me donne accès à toute connaissance que possédait les cobayes. C'est là toute la beauté de la chose, cette petite pense avoir affaire à une personne alors que mon esprit renferme l'intellect d'une centaine de scientifique renommé ! Si ce n'est quelques esprit renégats.*

MOI : "Mais où je veux en venir, c'est ce que tu penses mon Jojo, hein? Hein? Oui c'est ce que tu penses ?"

*Je connecte les câbles sur les ressorts que j'ai déposé sur le cerveau,le moins est posé, le plus également, je commence à grimper sur la table en risquant de tomber sur l'insecte.*

MOI : "Woow, désolé, pas de souci mon Jojo, ne t'inquiètes pas ! Aha ah... Sinon là où je veux en venir, c'est que je prends une vie... et je la redonne...."

*Je récupère la lampe et la fait descende, toujours allumer ainsi que ce qui la recouvre. La partie de projecteur de la caméra pourrait ne pas être nécessaire avec ça. La lumière se déplaçant, il fait beaucoup plus sombre dans la pièce.*

MOI : "Tout ça pour dire, Johnny, si ton maître, où ta maîtresse, ,ne soyons pas sexiste venait à mourir *je tournais mon regard vers le grolem* je suis probablement celui que tu devrais venir voir"

*Tout en finissant ce speech, je mettais le globe oculaire sur le rebord du couvre-lampe, l'ampoule derrière recouverte par de la couette, afin que sa lumière n'aille qu'à l'intérieur de l'oeil, que j'ai soigneusement coupé, ainsi la pièce est sombre et la lumière projette l'image de l'iris, je n'oublie pas de la mettre à l'envers, afin de l'avoir dans le bon sens, c'est une déformation habituelle dans ce genre de cas.

Dans les ténèbres, je me tourne vers le grolem*

MOI : "Ne te sens pas obligé de t'auto détruire en cas d'échec, il suffit de me trouver. Après, tu es peut être juste un bête robot qui ne réfléchit pas, j'aime à penser le contraire."

Jeune MOI : "Raah c'est bon ! le message est passé ! Lance le film et prépare les popcorns"

MOI : "J'ai besoin de gants en caoutchouc, même si ce n'est pas un courant extrême je ne vais pas m'elect..."

Jeune MOI : "Et oui.... le tissu est isolant, et la savoir est le vrai pouvoir."

*Je découpais un morceau de la manche de la veste avec mon scalpel, l'enroulait autour de ma main et me préparait à voir ce qu'avait vu Johnny.*
Revenir en haut Aller en bas
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 7 Fév - 20:03

*Les images défilaient devant mes yeux, un sourire s'esquissait sur mon visage, des réponses ? Et de nouvelles questions, et l'image se noircit à nouveau pour s'arrêter.*

Jeune MOI : "Génial, *croquant ses popcorns*, le film de l'année, un oscar pour les acteurs !"

MOI : "Déjà fini.... je suppose que...."

Jeune MOI : "Oui, l'autre tarde, a-t-elle besoin de savoir tout ça maintenant ?"

MOI : "Va savoir ? Qu'est ce qu'il se passe en bas, cela n'aurait dû prendre que quelques minutes..."

Jeune MOI : "L'opération est faite, * il marchait en rond*, et nos talents ne sont plus requis"

MOI : "et si nous voulons.."

Jeune MOI : "les tuer !"

MOI : "Oui !"

Jeune MOI : "Alors ils doivent avoir besoin de nous en vie, ils ne nous aiment pas trop en bas"

"Qu'est ce que vous voulez faire ?"

*Une nouvelle voix revenait, Natascha était de retour, Natascha était une artiste, une femme célèbre et riche, fière, égocentrique également, mais elle était également l'âme la plus pure parmi tous ces esprits qui hantaient ma tête, surtout en comparaison des autres.

Natascha : "NON !"*sur un ton sévère, comme pour donner un ordre.

*Elle était la conscience parmi une meute de loup.
Je n'ai pas de conscience, je n'en ai plus.

Je commençais à ressentir de la fatigue. Son retour ne signifiait qu'une chose, mon jeune alter ego l'avait fait partir plus tôt mais ce n'était plus en son pouvoir, et si elle commençait à pouvoir résister, les autres ne tarderait pas à hurler. Le jeune tentera d'en profiter aussi. Il est malin, autant que moi.
Il se tenait assis devant le matériel soigneusement préparer, regardant ma sacoche.
Dans ma sacoche, j'avais du matériel médical, et 4 bocaux, trois remplis de gélatine et un avec des extraits du cerveau de Johnny.*

Natascha : "Ne nous a-t-elle pas aidé jusque là ? Elle a l'air intelligente, elle pourrait nous aider plus"

Jeune MOI : *à côté des cerveaux, faisant des bruits de laser "bzzt prsccchh ! bzz bzzz"


*Je détruisais le cerveau les liens avec les nerfs à coup de scalpel laser, plus personne ne pourrait lire cette mémoire désormais.*

*Mon jeune alter-ego, une cigarette à la bouche, appuyer sur le mûr, à côté des cables électriques que j'avais dénudé précédemment, tentait désespérément de l'allumer, avec un briquet qui ne faisait que des étincelles.*

Natascha : "Non il faut arrêter, je sais ce que vous voulez faire, vous allez nous tuer, vous tuer ! et le robot ! Il va exploser, vous ne pouvez pas, et les autres ! On va mourir si vous faites ça, on va crever !"

*Le scalpel à la main ,je commençais à chauffer intensément les cables jusqu'à ce que des étincelles apparaissent, puis une petite flamme.*

MOI : "Allons Natascha, tout le monde doit mourir un jour, tout le monde... "

Jeune MOI : "Merci." Il allumait sa cigarette sur la flammèche qui commençait à naître."

MOI : "... sauf nous.... EN ESPERANT QUE CETTE FLAMME PUISSE VIVRE ET GRANDIR !"

Je passais la porte, à la rencontre des inutiles, dans la salle commune
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 14 Fév - 11:59

Dok :
*Alors que tu t'apprête à descendre dans la salle commune, deux créatures hurlantes passent au travers de fenêtres. Deux sortes de femmes avec un bras tentaculaire un peu comme l'uns de ces trucs que tu as disséqué, des jambes très courbées à la manière d'orthopteras et la peau blanche et mutilées semblent vouloir te dévorer comme un vulgaire chevreuil. Si tu cours assez vite tu pourras les semer mais l'une d'elle se jette sur toi.*

[HRP : j'ai pas trouvé d'image qui me plaisait pour celles-là, je suis désolé, va falloir se contenter de la description... Neutral ]

Banshee :
Charge
Résultat
1D20 : 8
1D20 + 4 : 12
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   Jeu 14 Fév - 17:56

*Je m’apprêtais à passer la porte, bien content des informations que j'avais acquis, du bruit venait d'en bas, ces idiots étaient encore en train de se plaindre. Inutile qu'ils sont. Je tournais la poignée, laissant la pièce dans un grand désordre, quand tout à coup les fenêtres explosèrent en morceaux pour laisser entrer deux créatures blanches. Bien que très certainement très intéressante à étudier, il vaut mieux que je cours, et rejoigne les autres en bas, ils sont ma seule chance.


Je commence à courir quand l'un d'entre eux se jette sur moi. Je tente alors de l'éviter.*

Tentative d'esquive
Résultat
1D20 : 7


[HRP] Fuck me right -_- [HRP]

*Elle me rattrape sans problème bien sûr, je n'étais pas celui qui gagnait les courses étant jeune, et ce n'est pas à mon âge.*

Jeune MOI : "Allez défends toi te laisse pas faire !! Occupe toi d'elle !"

Moi : "T'es... drôle.... !!"

*J'avais encore mon scalpel à la main qui m'avais permis de détruire l'électricité dans la pièce, je tente de lui bruler les yeux avec le laser qui en sort.*

Bruler le regard
Résultat
1D20 : 3


[HRP] Sérieusement [HRP]

Sa bouche grande ouverte essayer de me boufer, pour le stopperr, je lui met un des bocal remplis de gélatine dans la gueule.

Pot de gélatine dans la gueule
Résultat
1D20 : 17


Après cette action, je prend mon scalpel traditionel que j'enfonce dans le tympan de la saloperie.

Scalpel tige !!
Résultat
1D20 : 5


[HRP] Sont truqué les dés !! [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sud-est] [Refuge] Dortoir 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sud-est] [Refuge] Dortoir 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» SAXO X CANICHE 13 ANS REFUGE FERME BIENTOT (25)- ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire City :: Secteur Y-
Sauter vers: