Empire City

Octobre 2130...
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sud-est] Labo clandestin

Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: [Sud-est] Labo clandestin   Mar 20 Jan - 20:15

*Si le Dok a pu trouver facilement les coordonner de ce cabinet, c'est grâce aux informations envoyées par Lydia sur le nouveau cellulaire du Dok qu'il avait emprunté la veille. Il y avait donc toujours une dizaine d'hommes armés de MP5 et un Aros armé... D'une tronçonneuse.*

*Gabrielle était attachée sur un brancard comme un patient de chirurgien, chose inquiétante : son état semblait s'aggraver et elle avait parfois saigné du nez d'une substance noirâtre.*

*ça avait dû être un sacré champs de bataille pour prendre ce labo, car les soldats finissaient de "nettoyer" les derniers morceaux des anciens occupants du bâtiment... En réalité, c'était Zoé, qui mangeait, littéralement, les derniers morceaux des pauvres malheureux... Lydia s'avança timidement vers le Dok.*

-"Je suis parvenue à trouver une fréquence directe pour joindre Lilith quand vous voudrez pour d'éventuelles négociations ou autre. Elle n'est pour le moment au courant de rien, enfin, normalement... La communication se ferait via un réseau relié à la Matrice, je ne sais pas si on vous a déjà expliqué comment ça marche, sinon, je vous apprendrai, ce n'est pas compliqué... Si il y a des choses dont vous avez besoin, n'hésitez pas à demander, les hommes attendent vos ordres. Pour ce qui est des informations que vous aviez demandé, vous avez normalement les écrits sur votre cellulaire [voir poste dans le bar à Kooda]"

*Lydia se tourna ensuite légèrement vers le brancard.*

-"En revanche, Dok, je suis très inquiète de l'état de l'otage... Il ne faudrait pas qu'elle nous claque entre les mains, sinon, cela risque d'avoir des répercussions graves pour tout le monde... Et la nièce Gottfield vaut beaucoup plus en vie que morte..."

Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Doktorr
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] Labo clandestin   Ven 27 Mar - 6:27

BON, JE ME SERAIS FAIT ATTENDRE, MAIS SINCÈREMENT, SUR CE POSTE, J’ESPÈRE QUE VOUS REGRETTEREZ PAS D'AVOIR ATTENDU.

[HRP]
Previously in « The Adventures of the Doktorr »

Ce dialogue doit être imagién comme s’il était lu par une voix enfantine^^

Le docteur est un dingue qui tue des gens, manges des cerveaux, crées des zombis, quand il mange un cerveau, il peut acquérir les connaissances de la personne, parfois, dans de rares cas, les personnalités sont si fortes qu’elles créent de nouvelles identités dans sa têtes, ce n’est donc pas facile dans sa tête tous les jours pour le Doktorr.

Heureusement, un jour il a inventé un médicament qui lui évitait d’entendre trop ces voix, mais surtout, d’éviter aux plus fortes d’entre elles de prendre le contrôle de son corps, car le Doktorr, il est gentil, mais pas tant que ça, il aime pas beaucoup partager. Durant ces mésaventures, il a bien failli mourir plusieurs fois… ça fait peur… et il n’a plus ces médicaments. Donc en toute logique, la personnalité de sa version jeune masochiste a pu prendre le contrôle de son corps, pendant que la danseuse Natascha continuait de pleurnicher pour un rien. La personnalité du vieux Doktorr n’a pas été entendue depuis longtemps.

Pire encore, à force de souffrance, et d’épreuves, la fatigue et le manque de médecine a permis au maréchal de prendre le contrôle du corps du Doktorr, c’est incroyable. Et il a de biens sombre plans pour le secteur X, c’est grave, on aime le secteur X, c’est Creepy^^.

Son plan est simple, tout détruire, pour cela, il compte amener les succube droit vers un piège en utilisant une fille endormie comme appât, mais sur place, c’est un vilain monstre et plein de nazis qui vont attendre les prostitué ninjas combattantes, mais c’est pas pour faire l’amour, que de la guerre. Donc voilà où on s’est arrêté à la fin de la saison 1 du Doktorr.

And now….

The season 2 begins

[HRP]

https://www.youtube.com/watch?v=FaxTRX9oAV4 (lien musical, obligé pour la lecture sans dec, si vous ne pouvez pas l’écouter en même temps, attendez de pouvoir avant de lire le post)

De longues rangées de bibliothèque, des couloirs infinis, et dans le fond, on entendait une musique qui se faisait de plus en plus forte, c’était une valse joués par un orchestre symphonique, le son se faisait de plus en plus fort. Les étagères n’avaient ni queue ni têtes, elles semblait ordonnées, droites, parallèles et perpendiculaires, mais les livres qui y étaient disposé, tout était en chaos.

« Pam pim poum, pom pom pooom pom^^”

Une voix retentissait et fredonnait la musique.

« Dadi dou dada di di douu^^ »

Il marchait à travers les rangées infinis, tout en dansant la valse, il était seul, ça n’empêchait pas d’entendre son sourire à travers ses fredonnements. Vêtu d’un longs manteau, descendant jusqu’à ces bottes, frottant même le sol à certains moments, il balayait le sol et continuait de danser et fredonner. Jusqu’au moment où il s’arrêtait, prenant un livre… non, c’est une revue, un magazine plutôt, le titre était « big boobies », on ne l’entendait plus, mais son sourire était bien présent, probablement bien plus grand que l’instant d’auparavant.

Mais avant qu’il ne puisse sentir son pantalon devenir étroit dans l’entrejambe, son regard fût attirer par un autre magazine, cette fois ci, c’était plus un journal de femmes aux foyers, quand bien même il en existait encore dans notre époque. C’était la première page qui avait attiré son intention. « La princesse disparue ? Où est-elle passée ? Une récompense pour celui qui la retrouvera ? »

« Oh, je me suis laissé emporter… I almost forgot^^…. »

Et il se remit à courir en direction de la musique, toujours ces valses jouées en boucle, le son devenait plus forts. La bibliothèque aussi immense soit elle n’y avait pas un très bon éclairage, mais la lumière devenait plus forte au fur et à mesure qu’il approchait de son centre. Il était lourd, grand et dans la cinquantaine, mais il courait aussi rapidement qu’un jeune puceau à la poursuite de sa promise, plus vite encore, il y avait quelque chose d’irréel dans ses gestes, et cette vitesse.

Il finit par atteindre le centre mais ne sût se freiner et dérapa pour finir dans une des étagères et tout exploser. Dû au choc, le lecteur de disque d’une autre époque dérapa, et la musique s’arrêta.

« Oh ! I’m disappointed, moi qui espérait voir tout un orchestre… et peut être même la danseuse… She excites me ! »

La lumière centrale venait d’un ciel noir infini, pour pointer le centre de l’immense pièce, sous le spot, il y avait un homme, plutôt vieux, en train d’écrire sur le bureau.

« Elle t’excite pas toi la pouliche ? » lui demanda le maréchal en s’allongeant à moitié sur la table.

« Je vois que vous êtes hors de votre cage… »

Le maréchal : « Ohh come on, c’est tout ce que tu trouves à dire ? Je suis aux commandes, regarde, qu’est-ce que tu penses de la déco ? C’est moi qui ait tout fait ! »

Le Doktorr était silencieux, c’était lui, non pas le jeune Doktorr d’esprit, mais l’original, enfermé dans une prison infini. Et attendant son heure, il était patient, c’était son corps après tout, il finirait bien par le rappeler.

Le Doktorr : « J’en pense que je trouve pas les livres que je cherche »

Le maréchal : « Hmm c’est vrai que c’est pas très ordonnée, mais c’est ça qui est bien, tu pourrais trouver quelque qui te plait, ça pourrait te surprendre… »

Le Doktorr : « Que veux-tu ? »

Le maréchal : « Eh bien…, il va falloir que tu me suives pour le savoir, mais disons que ce que j’ai prévu devrait te plaire… toi et moi, on n’est pas vraiment sur la même longueur d’onde, mais je pense qu’on pourrait faire équipe, je veux te laisser sortir. »

Le Doktorr : « Bien, rends moi les clés alors, laisse-moi le contrôle, et je réfléchirais. Le contrôle physique, c’est la seule chose qui te permettrait d’avoir mon aide, et c’est la seule chose que tu ne pourras jamais me donner. »

Le maréchal : « Oh, tu sais, tu devrais peut être m’écouter… »

Sur le bureau, le maréchal se trainait pour approcher le vieil homme et il lui murmurait quelques choses à l’oreille. La bibliothèque était d’un silence total, les lumières dans les rangées s’éteignait pour ne laisser place qu’au spot central.

Le Doktorr  souriait, il venait d’apprendre tout ce qui s’était passé depuis que le jeune avait pris le contrôle, il avait été enfermé dans cette pièce jusque-là, et le maréchal venait de lui donner la partie manquante de son plan, celle dont il était le seul à être au courant.

Le Doktorr : « Marche conclu. Je vais t’aider, je vais te donner les moyens de t’occuper de la nièce Gottfried, mais tu as intérêt à tenir parole. »

Le maréchal : « C’est dans notre intérêt à tous les deux, they won’t see it coming, and the fire will rise in Sector X. »

Le lecteur de disque avait recommencé à tourner, et la valse reprenait de nouveau. La lumière s’intensifiait jusqu’à devenir aveuglante…

Lydia :  Et la nièce Gottfield vaut plus en vie que morte…. Dok ? »

Moi : « Oui, je vous entends, I hear you young girl. »


*La pièce était rempli de cadavres, que les soldats rangeait, Aros était là avec une tronçonneuse. *

Moi :  « Aros… nice choice of weapon. I like that. Ça m’excite ! hu hein quoi ?”

Le Doktorr : « Les corps, qu’ils laissent les corps, ils vont nous être utile »

MOI : « Messieurs, les corps, arrêter, laisser les et poser les sur des brancards, je vais en avoir besoin. »

Le Doktorr : « Cet endroit m’a l’air plutôt adéquate, nous pourrions peut être même avoir l’aide de zombies obéissants, il nous faut une autre carte dans notre manche, on ne sait jamais si le soldat pourrait nous lâcher. Il a plus été en contact avec le jeunot qu’avec moi. »

*Je commençais alors à examiner la patiente.*

Moi : « En effet, elle est en train de mourir, un chance que je sois là. Il va falloir prévoir des anti douleurs pour le réveil, elle aura surement très mal à la tête. Et je vais la soumettre a des vaccins anti radiations, ils devraient encore faire effets, cela ne fait pas si longtemps qu’elle a été touché. »

*Ainsi je lui administrais de l’anti douleur en grande quantité, ainsi que de diverses autres drogues que je trouvais dans ce labo clandestin, c’était une mine d’or pour mes plans cet endroit. J’avais surtout besoin des drogues et de l’anti douleurs pour endormir la gamine. Enfin, rendre son esprit moins combattif pour ce que je préparais.

Après cela, je commençais à récupérer le matériel nécessaire, suivant les commandes du Doktorr.*

https://www.youtube.com/watch?v=pyACdmYe-4A (à écouter à partir de maintenant, pour le cliffhanger^^)

Moi : « Lydia, vous allez assister à quelque chose que peu ont pu voir dans leur vie, certainement personne dans ce secteur. Son état contrairement à ce que l’on pourrait croire est dû à un choc psychologique et non aux radiations, bien que celles-ci puissent en être le catalyseur, elles n’en sont pas la cause. »

*Je commençais planter des aiguilles dans son crâne tout en administrant une drogue personnelle que je venais de concocter, et je le reliais au à la prise vers mon cerveau.*

Moi : « Et puisqu’il s’agit d’un choc psychologie  qui l’a mise dans ce coma, un autre devrait la réveiller… »

Le Doktorr : « Assez avec ton show, vas-y, fais-le ! »

Moi : « Je vais pénétrer son esprit et soigner son moi-intérieur ! Ce qui devrait la réveiller assez vite, préparez-vous, elle risque d’avoir un déséquilibre à son réveil !  Les attaches ne pourrait pas être suffisante, évitons qu’elle tombe, préparez-vous. »

Le Doktorr : « Sauf que ce n’est pas Gabrielle Gottfield qui va se réveiller…  C’est moi ! Le Doktorr, qui serait dans son corps et occupera son esprit… »

Le maréchal : « Et ensemble, nous allons enfin pouvoir mettre mon plan en marche ! »
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 09/11/2012

MessageSujet: Re: [Sud-est] Labo clandestin   Mar 31 Mar - 9:54

*Les gars du gang étaient un peu sceptiques quant à laisser des cadavres pour le Dok, de plus, il y en avait une bonne trentaine, et ce tas de corps ne tiendrait pas sur deux brancards, car c'était tout ce que le Dok avait à disposition.*

*Ils s’exécutèrent tout de même, et bientôt, un tas de cadavres humains écorchés, percés par des balles et des lames était empilés en une montagne morbide dans un coin du labo.*

-"Qu'est-ce que vous voulez en faire, Dok?"

*Demanda le plus curieux des gros-bras.*

*Lydia quant à elle, étrangement, resta curieuse. Le Dok semblait l'intriguer de plus en plus, voire le fascinait, même si elle tirait une grimace de dégoût à voir de grosses aiguilles se planter dans le crâne de la nièce impériale.*

*Pour le Dok, il aura donc trois jets à faire, quatre si il en aurait envie :
- Soins (pour l'efficacité du vaccin anti-radiation)
- Connaissance des drogues (pour l'efficacité de la drogue de contrôle-mental)
- Connaissance de l'anatomie humaine (pour l'efficacité de "tu-verras-bien :hehe: ")
- Intelligence (facultatif, et pour savoir quelles seraient les séquelles et les conséquences d'une telle opération.)*

*Dans l'ensemble, le plan marchait, et il était tout à fait possible pour le Dok de prendre le contrôle du cerveau de Gabrielle, mais ça serait un temps, et non-sans aucune conséquence pour son propre cerveau et celui de la fille... Surtout selon comment il réussirait l'opération, mais ça, le Dok était au courant... Et il savait sans-doute ce qu'il faisait... Ou pas...*
Revenir en haut Aller en bas
http://blackdiamond.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sud-est] Labo clandestin   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sud-est] Labo clandestin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trafic clandestin.
» Enlevez l'homme devant le labo de recherche
» Club de combat clandestin
» [triche] Le labo de l'injection
» Adhesion a la guilde ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire City :: Secteur X-
Sauter vers: